Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane
Girlykréyòl
Facebook
Twitter
Mobile
Téléchargez l'application Android
Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane

Votre détox post-fêtes


Par La Rédaction | Le 23 Décembre 2017 | Lu 278 fois

Loin d’être un effet de mode, c’est un art de vivre, la détox nous est bénéfique tout au long de l’année. En cette période, on en parle davantage : assainir l’organisme, assimiler des vitamines, pour contrebalancer les excès liés à Noël et au Nouvel An. Mais savez-vous qu’on n’aura pas recours aux mêmes détox-régimes alimentaires en fonction du moment de l’année ?


© chika_milan
© chika_milan
Pour une détox post-fêtes, on soignera certains organes en priorité, mais le mot d’ordre sera hygiène immunitaire avant tout, pour rester fort face aux épidémies.

On insistera sur le corps au repos (sieste, détente...)

On évitera au maximum les polluants, ceux que l’on respire, que l’on boit, ou que l’on mange : tabac, alcool...

On se débarrassera au maximum de ce qui encombre l’esprit : dépendances (relève systématique des mails, check des nouvelles publications sur Facebook, Instagram…), pensées encombrantes, etc.

On adoptera une détox alimentaire appropriée :
La soupe chaude, c’est le repas idéal (riche en vitamine, hydratante, et rassasiante) pour détoxifier l’organisme, à condition de choisir les bons ingrédients. On n’hésite pas à faire une cure de 2 à 7 jours et plus, c’est à la discrétion de chacun. « On ne dîne plus, on soupe ! »
On pense aussi aux bouillons de légumes...
Si on ne peut pas se passer d’aliments solides, on privilégiera des aliments chauds exclusivement (hors salade verte d’accompagnement) : céréales, légumes secs... 
Côté boissons, on adoptera les eaux aromatisées (recette), les tisanes additionnées d’épices « de Noël » (muscade, cannelle, girofle) pour soulager le foie, et le citron chaud.

Ne vous méprenez pas, la détox n’est pas seulement conseillée pour éliminer les abus des repas festifs. C’est une invitation à faire le ménage, à s’alléger le CORPS – traquer tout ce qui l’encombre – et l’ÂME.





Facebook
Twitter
Mobile