Girlykréyòl
Facebook
Twitter
Mobile
Téléchargez l'application Android
Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane

T and S : « Pa Pèd fwa, c’est un condensé d’histoires taboues vécues par tant de femmes, d’hommes et d’enfants. »


Par | Le 1 Août 2018 | Lu 815 fois

On dit qu’il suffit parfois d’être deux pour être heureux. Un adage propice au duo T&S ( Taje et Sonarria). Ces deux soeurs apportent depuis cinq ans son lot de bonheur à la scène zouk antillaise. Les jeunes Guadeloupéennes, éprises de musique depuis l'enfance, chantent avec sincérité la vie, ses envers et aussi des sujets les plus tabous et douloureux... Elles ont séduit l’artiste guyanais, Warren, qui a produit leur dernier single « Pa Pèd fwa ».


T and S : « Pa Pèd fwa, c’est un condensé d’histoires taboues vécues par tant de femmes, d’hommes et d’enfants. »

Girlykréyòl : Comment s’est déroulée votre rencontre avec Warren et Fanny ?

Taje : Elle s’est faite par le biais de notre compositeur Staniski, avec qui on travaille depuis des années. Il m’a appelée un matin et m’a dit : « C’est bon, Taje, j’ai eu Warren, il est OK pour bosser avec vous sur ce nouveau single. » Tout simplement.

Sonnaria : Cette nouvelle a été assez surprenante parce que Warren s’est fait désirer durant cinq ans. Pendant ce laps de temps, il nous observait. En 2015, nous avons fait la première partie du concert de Fanny J en Guadeloupe au Royal Riviera, sans imaginer une seconde qu’on travaillerait un jour ensemble. Avec le recul, c’est évident que l’attente valait le coup. 

Girlykréyòl : Et qu’est-ce que ça fait de collaborer avec l’un des producteurs les plus influents de la scène zouk aux Antilles-Guyane ?

Taje : Travailler avec Warren, l’un des plus influents sur la scène zouk Antilles-Guyane, c’est juste magique ! Je n’aurais jamais cru que je me serais retrouvée en studio avec ce grand Monsieur. L’enregistrement du titre Pa Pèd fwa s’est très bien passé. Warren sait s’y prendre, il sait analyser les faiblesses et les qualités de l’artiste qu’il coache et en obtenir une plus belle pierre taillée à la fin. Je lui dis merci, parce qu’aujourd’hui je me suis trouvée artistiquement. 

Sonnaria : Collaborer avec Warren et Fanny J rend notre aventure artistique fabuleuse. Ça a été un vrai partage du savoir, un apprentissage quotidien. Je salue ces deux grands artistes qui ont fortement influencé ma génération et qui aujourd’hui mettent leur génie au service des jeunes artistes. Quand Warren donne, ce n’est pas à moitié et on se sent chanceuse. L’enregistrement de Pa Pèd fwa a été l’une de nos plus belles expériences en studio et annonce la naissance de deux artistes.

Girlykréyòl : À l’ère de #MeToo et la dénonciation de toutes les formes de harcèlement, comment on se prépare à la réalisation d’un morceau comme Pa Pèd fwa ?

Taje : Pa Pèd fwa, c’est une histoire vécue, donc je n’ai pas eu de mal à poser des mots, des mélodies, sur ce thème. C’est venu naturellement avec l’aide de Warren et Fanny J – qui sont à l’écriture – et je leur dis merci d’avoir été là durant les trois jours d’enregistrement de ce nouveau bébé qui se porte très bien.

Sonnaria : Surtout, cette chanson est pour nous l’occasion de pointer le curseur sur des faits de société et d’éveiller les consciences. Pa Pèd fwa, c’est un condensé d’histoires taboues vécues par tant de femmes, d’hommes et d’enfants. L’élément déclencheur a été l’actualité des mois de mai et juin, durant lesquels se sont enchaînées de nombreuses affaires de violences sexuelles et de lynchages publics. Cela a été bouleversant. Pa Pèd fwa est émotionnellement parlant. Lorsqu’on recueille les larmes de nos fans, cela sous-entend que le message est compris et ressenti au plus profond de leur âme. C’est dans ces moments-là que je me sens bien à ma place d’artiste. 

Girlykréyòl : J’ai vu d’ailleurs plusieurs reprises sur les réseaux sociaux : comment le percevez-vous ? Avez-vous eu l’occasion de débattre, d’en discuter avec vos fans ?

Taje : Ça fait plaisir de voir que Pa Pèd fwa est repris par beaucoup sur les réseaux sociaux. On ne s’attendait pas à cela. Pa Pèd fwa, c’est un titre fort rempli de messages, de vérité, donc les gens l’ont ressenti à leur façon et je pense que certaines personnes s’y retrouvent.

Sonnaria : Le clip a été aussi très apprécié. Comme l’a dit Taje, c’est un titre fort, rempli de vérités. Je pense qu’aujourd’hui, le débat autour de ces faits doit être mené par les intellectuels de nos pays. 

Girlykréyòl : Quels sont vos projets pour l’avenir ? Vous seriez tentées par exemple de jouer dans une comédie musicale ? (Taje a participé à la comédie musicale La Rue Zabym, NDLR)

Taje : Nos projets pour l’avenir, ce serait de pouvoir continuer à faire ce qu’on aime : chanter. Et pourquoi pas, dans l’avenir, en vivre. J’aurais voulu aboutir à un album ou des albums. Je pense que nous faisons nos preuves de jour en jour, et qu’il n’y a que le travail qui paie. Aujourd’hui, nous avons bien plus qu’une simple équipe, nous avons une famille.

Sonnaria : Nous sommes des passionnées : le premier objectif pour nous est de promouvoir Pa Pèd fwa aux Antilles, en Guyane et au-delà. On pense énormément à produire un album, mais nous continuerons à proposer des singles. Le travail est permanent, nous avons déjà le prochain single en boîte, les mois à venir seront très productifs. On a des idées plein la tête ! 

Le mot de la fin : les drôles de dames remercient GirlyKréyòl pour cette interview !

Facebook




Sélène Agapé
Jeune journaliste, ma curiosité maladive se marie plutôt bien avec ma passion de l’écriture. En savoir plus sur cet auteur


Facebook
Twitter
Mobile