Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane
Girlykréyòl
Facebook
Twitter
Mobile
Téléchargez l'application Android
Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane

Manipulations : comment les contrecarrer ?


Par La Rédaction | Le 19 Décembre 2015 | Lu 347 fois

Vous épousez facilement l'opinion d'une tierce personne (famille, amis, patron, collègues) au détriment de la vôtre ; vous faites souvent des choses que vous ne voulez pas forcément faire, même à agir contre vos propres intérêts ? Il se pourrait que vous vous laissiez manipuler. Voilà quelques techniques afin de démasquer les manipulateurs et les déjouer.


© Sergey Nivens
© Sergey Nivens
Manipuler, c'est par définition : « amener quelqu'un insidieusement à tel ou tel comportement, le manœuvrer », selon le Larousse. Alors, est-ce que dans votre vie quotidienne, vous avez l’impression que certaines personnes (lors de discussions) arrivent à vous imposer leurs propres points de vue et/ou avantages ? Si c'est le cas, appelez un chat un chat, on vous manipule. Oui, mais voilà, nous avons tous déjà été manipulés. Et nous manipulons tous pour faire infléchir quelqu'un en utilisant des arguments, des comportements tels que s'apitoyer sur son sort, fondre en larmes :
  • Elle est inconsciente, si on en fait un usage involontaire.
  • Elle est consciente mais positive, lorsqu'on influence l'autre dans un objectif honnête, par exemple manipuler son enfant pour son bien, on usera alors d'une manipulation consciente sans intérêt/avantage personnel.
Qui n'a jamais eu usage de ce type de comportement pour obtenir ce qu’il souhaite, s'imposer ? Mais là encore, attention, êtes-vous réglo ?

Bien sûr, quand vous pouvez identifier de la perfidie et que c'est fait en toute conscience et de surcroît préjudiciable pour vous (pour abuser de votre faiblesse, naïveté, gentillesse…), là, il n'y a aucun doute à avoir, c'est de la manipulation négative, elle est unilatérale (perdant – gagnant). Sans chercher à connaître les véritables intentions du manipulateur, apprenez à vous en protéger.

QUELQUES TACTIQUES DE MANIPULATION
  • Le manipulateur fait appel aux émotions - sentiments (loyauté, compassion, peur, jalousie...), pour vous imposer son point de vue.
  • Il attaque, en prenant à partie une tierce-personne (pour s’attirer de la sympathie) et faire céder.
  • Il emploie la tactique dite de tradition pour obliger l'autre à ne pas avoir recours à aucun changement, il parlera de continuité, d'héritage, de transmission (religieuse, morale, politique... ).
  • Il calomnie pour prendre la main. Cette tactique est un pur empoisonnement, un risque de perdre de l'énergie et laisser tomber.
  • Il utilise « le tout en noir », en mettant en évidence les conséquences dramatiques de cette prise de position, il intimide pour l'abandon.
  • Il joue sur les arguments alternatifs (le faux dilemme) qui sont à son avantage pour faire pression.
GK pourrait vous citer d'autres tactiques de manipulation (l’autorité, la précision, l’évidence, la garantie, la non-pertinence...), mais elles sont nombreuses. L'intention du manipulateur est d'avoir l'argumentation qui doit convaincre, contrôler, bloquer, saboter... Il combine plusieurs tactiques pour arriver à ses fins.

HALTE AUX MANIPULATEURS
Trois méthodes de défense (il en existe d'autres) :
1. Exercez l'écoute active, faites-le parler (questions ouvertes), c'est une manière de l'inciter à se dévoiler (il faut rester concentré, calme), vous pouvez demander plus de précisions, ne croyez pas tout, faites appel à votre sens critique... Cela peut vous permettre de ne pas accepter une demande parce que vous n'auriez pas bien compris celle-ci.
2. Osez la sincérité, faites remarquer que vous n'êtes pas dupe avec du tact, ou retournez ses arguments contre lui, ne démolissez pas tout son argumentaire (vous respectez l'autre, le désaccord), surtout évitez l'affrontement.
3. Ignorez, préservez-vous ! Vous avez compris le manège et là, vous mettez fin à la conversation sans vous soumettre (nullement besoin de vous justifier, de mentir ou d'être dans l'agressivité).

Qu'importe la tactique, ne vous laissez jamais impressionner ; si vous continuez une conversation, le doute est toujours bénéfique (cela ne remet pas en question votre bienveillance ou votre faculté à vous remettre en question), n'oubliez pas, vous êtes en face d'un manipulateur qui aura recours à des faux arguments, un vrai cercle vicieux.

Ce que dit Gaby, 34 ans « Pendant de nombreuses années, j’acceptais toutes les demandes d'un de mes grands-parents. Avec le temps, j'ai compris que cette personne avait recours à la tactique émotionnelle pour m'imposer ses points de vue ou m'inciter à faire ce qu'elle voulait. Je n'avais aucune pensée critique, je me laissais faire (ce qui a eu des conséquences sur mes choix de vie). Son influence était tellement forte que j'ai dû couper les ponts (sans rancunes ou mal-être) parce qu'elle ne voulait pas admettre qu'elle me manipulait et me faisait du tort. Oui, la famille c'est sacré, mais j'ai appris à m'aimer et je sais maintenant ce qui est bon pour moi. »

La manipulation existe dans tous les domaines, dans cet article, nous ne parlons pas de manipulation psychologique (mentale) avec violence morale face un pervers narcissique (homme ou femme) au point d'isoler sa victime, d'exercer son pouvoir de domination…
La manipulation en général ne doit pas faire peur, elle a pris forme dans notre échange social, vous avez trois méthodes (trouvez-en d'autres) pour démasquer le manipulateur négatif et faire échouer son stratagème.





Facebook
Twitter
Mobile