L'aliment vedette : l'ail


Par La Rédaction | Le 21 Janvier 2017 | 0 commentaire(s)


Vous répugnez à en manger davantage pour ne pas avoir une mauvaise haleine, mais cette plante est un vieux remède qui aide à soigner de nombreuses affections. À redécouvrir de toute urgence.



© Piotr Marcinski
© Piotr Marcinski
Cet « alicament » prévient les maladies, aide à les soigner, à renforcer le système immunitaire. L'ail est un antibiotique naturel, un tonique – stimulant, un antiseptique... En plus d'avoir de nombreuses vitamines présentes.

UNE ARME ANTICANCER
L'ail est un atout santé parce qu'il contient de l'allicine (qui a des propriétés antibiotiques), ce composé organo-sulfuré pourrait diminuer les cellules cancéreuses. Non seulement ces propriétés stimulent l'immunité, mais réduiraient les effets négatifs des traitements. En prévention pour certains cancers comme le cancer des voies digestives. Attention, à forte dose, il peut avoir un effet anticoagulant et être incompatible avec certains traitements, il est préférable d'en parler avec son médecin.

UN AMI DU CHOLESTÉROL  
L'ail réduit sensiblement l'excès de cholestérol si on en enrichit ses plats sous sa forme crue (haché) régulièrement. Inutile d'en consommer à outrance, ses bienfaits sont assez modestes, mais c'est toujours ça de pris.

POUR LUTTER CONTRE LE RHUME
Ce n'est plus à démontrer, toutes les études prouvent son efficacité à soigner le rhume, mais pas que, il soigne aussi l'angine. Petite astuce : on suce une gousse d'ail pelée comme un bonbon en évitant de la croquer pour ne pas libérer son jus (qui pique). C'est une bonne prévention contre la grippe grâce à ses propriétés antibactériennes et antifongiques… Pour agir contre l'un de ces maux, aux premiers symptômes, on avale le puissant antiviral sous la forme de sirop (la recette ci-dessous).

CONTRE LES VERS
L'ail est un fébrifuge et a un effet bénéfique en prévention pour limiter la multiplication des vers. Et c'est le seul moyen naturel pour lutter contre les infections parasitaires. On fait infuser 1 à 2 gousses dans un tasse d'eau chaude pendant quelques minutes, à boire tiède, soit deux tasses par jour toute la semaine, et c'est aussi efficace pour les enfants, on peut remplacer l'eau par du lait. Par contre, s'il faut traiter d'urgence, il est préférable d'avoir recours à un traitement médicamenteux.

POUR LA DIGESTION 
Flatulences, diarrhée ? C'est un antiarthritique, il favorise la digestion, en plus de permettre une meilleure assimilation des nutriments. Donc cru pour mieux combattre les bactéries et cuit pour ses autres propriétés. On reste toutefois vigilant(e), pas d'excès pour éviter les brûlures gastriques. En cas de turista (dû à la nourriture avariée...), on mange des gousses d'ail (dégermées) en complément d'une vieille infusion d'ail jusqu'au soulagement.

D'AUTRES MAUX
Une baisse de libido ? C'est un aphrodisiaque, même s'il peut être un tue-l'amour côté haleine, on pense à une soupe d'ail pour le désir.
Afin de traiter ce petit désagrément qu'est l'infection urinaire et qui surgit sans crier gare, ou pour contrer une baisse de l'immunité, hop, on se fait une cure de sirop d'ail. Voici la recette : on porte une tête d'ail écrasée (rincer, essuyer sans la peler) avec 25 cl d'eau à ébullition. Pendant 5 minutes, on laisse frémir, en ajoutant 2 c.à.s de miel + ½ jus de citron. Après refroidissement, on filtre le sirop et verse dans une bouteille en verre. On consomme une première cuillère le matin à jeun, ensuite une autre en cours de journée à sa guise. Pas de crainte à avoir côté conservation, ce sirop se garde facilement 2 à 3 semaines au réfrigérateur.




Nutrition | Minceur & Régime | Sport


Facebook
Twitter
Google+
Téléchargez l'application Android
Mobile
YouTube Channel
Podcast