Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane
Girlykréyòl
Facebook
Twitter
Mobile
Téléchargez l'application Android
Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane

Entrepreneure : 6 idées pour garder le cap


Par La Rédaction | Le 10 Mars 2018 | Lu 168 fois

On ne se rend pas forcément compte, mais la vie d’entrepreneure est difficile avec ces hauts et ces bas (absence de rémunération) et bien des coups durs qui peuvent plomber le moral. Il est très difficile de ne pas craquer. Que peut-on faire ?


© Flamingo Images
© Flamingo Images

1/ CROIRE EN SON POTENTIEL
Quand on écoute la plupart des entrepreneures, il y a souvent un langage de doute, de manque de confiance en leur potentiel. Rien n’est gravé dans le marbre et croire en son potentiel, c’est avant tout un état d’esprit. Alors, on apprivoise sa voix critique intérieure et on se libère d’elle, pour tout accomplir. Parce que se « personnal brander », faire son marketing personnel, c’est l’assurance que ça va intégrer tous nos pores avec comme résultat une autopersuasion positive. Ce n’est pas tout, on s’entoure de bleu au travers d’accessoires dans son bureau, cette couleur a des effets reposants et aide à avoir confiance en soi.

2/ ORGANISATION MAXIMUM
Organisation et productivité sont les mots d’ordre. Pour s’y aider, on fait une to do list idéale, certes on perd quelques minutes, mais on en gagne pour bien planifier sa journée perso et pro. On pourra même avoir recours à Evernote pour organiser son travail dans un seul et même endroit. On gère les choses qui importent, on distingue ce que l’on peut remettre à plus tard et on dit non aux choses qui nous tirent vers le bas.

3/ RELATIVISER LE NÉGATIF
On décide d’être positive parce qu’en propageant de bonnes ondes, on est presque sûre d’y arriver peut-être pas forcément comme on le souhaite, mais dans tous les cas, en mettant dans un coin de notre tête toutes les galères pour voir le côté positif, on change de perspective, on s’évite de l’anxiété, on pense plus solution que problème, ce qui booste notre humeur pour se remettre en selle. Donc, pas la peine d’anticiper, de créer de la peur, ça ne sert à rien et il ne faut pas croire à tout ce que l’on pense.

4/ LE STRESS, UN ALLIÉ
Oui la vie d’entrepreneure, ce sont les montagnes russes, une pression en continu, de nombreuses contraintes, un emploi du temps surchargé et des exigences extérieures... Mais toutes ces tensions peuvent être nos meilleures alliées, car le stress est utile, il nous procure l’énergie nécessaire pour résoudre les problèmes. Alors on ne le voit plus comme une contrainte, mais on en fait un allié.

5/ OSER L’AMBITION
« Je n’aurai pas les épaules. » Même si les barrières sont réelles, on évite d’en créer par nous-mêmes. Il est hors de question de refouler son ambition, stop, on a droit à la réussite. Certes, ça peut être dur de prendre le pouvoir, mais quand ça se veut, ça s’obtient et ça se gagne !

6/ NE PAS S’OUBLIER
La charge mentale, penser à tout est épuisant pour le métabolisme, alors on fait preuve de gentillesse avec soi. De quoi a-t-on besoin ? On écoute ses besoins et on garde du temps pour les petits plaisirs qui ont leur importance. On simplifie sa routine pour s’offrir des petits luxes.

Curieux au sujet de l'entrepreunariat féminin, avides de témoignages, de retours d'expérience, de conseils ? À vos agendas, le rendez-vous à ne pas manquer pour trouver des réponses à vos réflexions est "L'entrepreneure Day ".





Facebook
Twitter
Mobile