Écrans : mon enfant est-il en danger ?


Par La Rédaction | Le 13 Février 2016 | 0 commentaire(s)


Surfer, jouer sur l'ordinateur, la tablette, le portable, la console, regarder la télévision, tous ces actes de la vie courante nous semblent sans impact sur nos enfants, mais est-ce vraiment sans répercussions ?



© leungchopan
© leungchopan
Ils font partie de notre quotidien (loisirs, travail, apprentissage...), les nouvelles technologies – progrès incontestable – évoluent avec nos enfants, vous vous demandez alors, quel est le problème ? Il paraît que ce n'est pas forcément une bonne idée que l'enfant soit en permanence connecté. GK a récolté les conseils d'experts qui alertent sur le sujet, et ont mis en place une procédure de prévention.

QUELS SONT LES INCONVÉNIENTS ?

Les nouvelles technologies sont sans aucun doute une progression phénoménale et positive. Mais pas que, la consommation trop tôt, trop intensive, trop prolongé dans le temps, tous écrans confondus, ont des effets négatifs au bon développement de l'enfant.
Des études scientifiques américaines ont prouvé que les enfants exposés aux écrans auraient des désordres que ce soit sur le plan comportemental, cognitif (langage, mémoire, attention, raisonnement) et corporel. 
Sabine Duflo, psychologue et thérapeute familial en France dans un centre médico-psychologique, en a fait le constat : un certain nombre de ces enfants-patients (envoyés par les écoles) avaient les mêmes troubles malgré des univers sociaux, culturels, des parcours personnels différents et tous ayant un facteur en commun : l'omniprésence des écrans. 
Est-ce forcément une bonne idée de laisser son enfant en position passive ? 

Le cerveau de l'enfant est en formation et il a des besoins. Voici les conséquences qu'entraîne l'exposition aux écrans sur les différents âges, du bébé jusqu'à l'adolescent :
  • Les enfants de 0 à 3 ans ont besoin d'échanges pour un meilleur développement du langage, de la compréhension du monde. La psychologue en crèche Héloïse Junier parle d'agitation, de troubles du sommeil, de concentration... Selon le CSA « La télévision n’est pas adaptée aux enfants de moins de 3 ans ». Des études montrent que la télévision, les DVD, peuvent avoir des effets négatifs : retard du langage, déficit de concentration et d'attention, prise de poids...
  • Les 3 à 6 ans ont besoin de bouger, de manipuler pour comprendre le monde qui les entoure, d'être un peu seuls, d'être avec d'autres enfants, d'être frustrés. Les risques sont des troubles de la vision, manque d’activités physiques et sociales...
  • Les 7 à 10 ans ont besoin de jouer, bouger, imaginer, rêver, ressentir leurs émotions et celle des autres, développer la lecture, l’écriture... La psychologue Sabine Duflo voit en primaire des problèmes d'attention, des comportements colériques, anxieux... À cet âge, autonomes devant les écrans, quand bien même il y ait des effets positifs comme la formation de l’intelligence et de l'esprit, les risques sont une surconsommation, des images qui causent un fort impact sur leur développement, leur rapport avec l'autre.
  • Les adolescents de 11 à 17 ans ont besoin de reconnaissance, à partir de 12 ans, ils apprennent à faire la différence entre le réel et le virtuel, à faire la distinction entre l'intime et le social. Les risques d'un mauvais usage : manque de sommeil, défaut de concentration, d'attention, échec scolaire, prise de poids, problèmes relationnels. Et des jeux vidéos qui créent une désensibilisation de la violence (conduites agressives) bien que les jeux en réseau soient un atout pour la socialisation.

POUR DIMINUER LES « IMPACTS », ON S'Y PREND COMMENT ?

Essayez de répondre à cette question : combien de minutes par jour, votre enfant est-il exposé aux écrans ? Voici quelques préconisations d'experts pour le protéger :
  • Aucun écran avant 2 ans.
  • L'Académie américaine de pédiatrie préconise de limiter à 1-2 heures l'exposition des enfants, cependant l'académie française des Sciences ne donne pas de limitation de temps, il sensibilise à la nécessité d'une utilisation raisonnée.
  • Les 3 à 6 ans peuvent regarder des films courts, peu de stimulus visuels et sonores donnant à l'enfant le temps d'enregistrer les images. À prendre en compte le contenu : des histoires simples avec un vocabulaire adapté.
  • Pas de télévision avant d'aller à l’école et pendant les repas. Prohibition d'utilisation de tablette, de console seul – possession personnelle – pour les enfants de moins de 6 ans.
  • Pas d'accès à la télévision et à internet dans la chambre des enfants, vive la lecture, les jouets qui durent.
  • Parler avec l'ado sur ce qu'il fait pour développer son sens critique, l'inciter à utiliser des jeux vidéos qui l'enrichissent.
  • Parents, leur monter l'exemple en mesurant notre consommation, ne pas débuter et terminer la journée devant la télévision.
Pour aider un enfant avec des troubles cités ci-dessus, la psychologue Sabine Duflo conseille de diminuer ou supprimer pendant 1 mois tous les écrans, « deux à trois semaines plus tard, on observe des redémarrages ». Les écrans suscitent des sentiments aussi intenses qu'ambivalents, tous les professionnels ne sont pas d'accord pour supprimer totalement les écrans, ils optent pour que l'enfant apprenne à s'auto-réguler, ne pas le laisser cumuler du temps de façon excessive face à la télé, la tablette aux dépens d'autres activités dès l'âge de 6 ans afin d'éviter toutes dérives au moment de l'adolescence.

Vous aimerez aussi : Mon enfant n’aime pas la lecture

​ Les écrans jouent un rôle de baby-sitter, des enfants occupés pour soulager les parents (gérer le débordement, épuisement du travail), les fabricants l'ont bien compris. Certes ces objets sont efficaces et positifs pour l’éveil, la sollicitation de l'intelligence mais sont aussi capables du pire : dépendance, pathologies, oubli de la vie réelle et l'illusion... Même les dirigeants de la Silicon Valley contrôlent la consommation des écrans de leurs enfants.
En résumé, même si nous vivons avec notre temps, n'est-il pas préférable de partager des moments en famille en mettant aux oubliettes – détox digital – la télé, la tablette... pendant quelques heures ?




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail | Inclassable


Facebook
Twitter
Google+
Téléchargez l'application Android
Mobile
YouTube Channel
Podcast