Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane
Girlykréyòl
Facebook
Twitter
Mobile
Girlykreyol - Webzine féminin des Antilles-Guyane

C’est quoi, l’hormonology ?


Par La Rédaction | Le 9 Septembre 2017 | Lu 356 fois


SEMAINE 3 : démarre le lendemain de l’ovulation et dure 8 jours

LA PROGESTÉRONE AUGMENTE ; L’ŒSTROGÈNE ET LA TESTOSTÉRONE TOMBENT PENDANT LA MOITIÉ DE LA SEMAINE, PUIS LES ŒSTROGÈNES AUGMENTENT À NOUVEAU

L’œstrogène et la testostérone plongent durant la première moitié de la semaine ; l’œstrogène augmente pendant la seconde moitié ; la progestérone augmente tout au long de la semaine. Vous entrez officiellement dans la semaine 3 le lendemain de votre ovulation. Dans un cycle de 28 jours, ce serait le jour 15. Vous n’êtes pas sûre de l’ovulation ? Recherchez ces indices : un à deux jours après votre ovulation, vous vous sentirez probablement légèrement fatiguée, voire léthargique, irritable, dans un brouillard mental, avec une libido en baisse – à l’opposé de tout ce que vous avez connu dans votre semaine 2. Vous pouvez expérimenter un peu de « pré-SPM1 », ce qui ressemble à ce que vous ressentez au cours des « SPM » ordinaires, mais plus courts et moins intenses. L’autre coupable qui déclenche tous ces changements est la progestérone. Cette hormone sédative s’élève tout au long de la semaine 3, et à mesure qu’elle grimpe, elle abaisse votre peps, annule votre libido et ralentit votre vitesse cérébrale. La progestérone déclenche également un plus grand appétit et des envies de nourritures sucrées, salées et riches en matières grasses. Un autre indice : le débit vaginal devient épais et nuageux en raison de la hausse de la progestérone. Ainsi, un test rapide peut vous aider à comprendre si vous êtes entrée dans votre semaine 3. Vous voulez effacer la nébulosité dans votre tête ? Essayez de faire de l’exercice, par exemple une marche rapide, mangez un peu de chocolat noir ou sirotez du thé vert. Les études ont démontré que toutes ces astuces envoient plus un flux sanguin plus important vers le cerveau, le rendant plus alerte. 

1 SPM : syndrome prémenstruel





Facebook
Twitter
Mobile