7 idées pour un nouveau départ


Par La Rédaction | Le 30 Décembre 2017 | 0 commentaire(s)


Les premiers jours de janvier sont toujours le cadre de bonnes résolutions, voeux et de nouveaux départs. On ne va pas se mentir, on les énonce en les oubliant aussitôt. Que peut-on faire pour changer la donne ? GK vous propose quelques solutions qui peuvent aider...



© Drobot Dean
© Drobot Dean

C’EST L’ANNÉE DU OUI

Comment le oui a changé la vie de la créatrice de Grey’s Anatomy et Scandal, vous voyez qui c’est ? C’est Shonda Rhimes. Il ne faut pas avoir peur d’apprendre à dire oui. Quand on dit non, on n’a rien de nouveau à craindre, alors qu’au contraire, le OUI permet d’affronter ses peurs et de sortir de sa zone de confort. Résultat, vous passerez par un véritable chemin de transformation qui permettra de faire la paix avec vous-même, de vous reconnecter avec les parties les plus créatives et épanouies de votre personnalité. De janvier à décembre, vous essayez ?

LE PRINCIPE DU BEAU-BIEN-BON

Pour l’auteure Elisabeth Grimaud, il existe une méthode fondée scientifiquement qui favorise l’ouverture au monde, à ses réalisations et aux autres. C’est quoi ? C’est le « Beau-Bien-Bon », ce sont les 3 B du bonheur, c’est un outil, à la croisée des neurosciences, de l’entraînement cérébral, de l’art-thérapie et de la psychologie positive, qui permet d’activer nos hormones du bonheur et de créer des connexions positives. Le bonheur, ça s’apprend, vous pouvez vous entraîner, et y progresser...  Vous vous achetez le livre pour plus d’infos : BEAU-BIEN-BON d’Élisabeth GRIMAUD, Marabout, 15,90 €

SOYEZ BIEN DANS VOTRE VOIX, BIEN AVEC VOUS

La voix est aussi un précieux et sensible outil de développement personnel. Les bienfaits liés à la maîtrise de l’utilisation de sa voix pour convaincre, calmer, faire partager une émotion ou une conviction sont nombreux... Le ton importe souvent plus que les mots qu’on emploie. La voix joue un rôle de premier plan dans les situations de la vie professionnelle et personnelle, elle est le reflet intime de la richesse de notre personnalité, bien plus que notre apparence physique – qui n’est qu’une image. On garde en tête qu’apprendre à écouter et à apprivoiser sa voix permet d’apprendre à se connaître et à s’aimer. Et c’est gratuit !

FAITES DU SPORT

La recette du professeur de psychiatrie Michel Lejoyeux est de pratiquer 2 heures d’activité physique par semaine pour se prémunir du blues, cultiver sa bonne humeur et c’est le meilleur antistress naturel. Soyons honnêtes, si vous n’êtes pas un sportif dans l’âme, tout ça, tout ça... Il faut donc trouver la petite activité physique qui pourra vous mettre en joie, en tout cas vous permettre de ne pas abandonner au bout de 2 mois. Pour celles qui sont en couple, selon une étude canadienne de 2013 : 30 minutes de sexe équivalent à 15 minutes de jogging... Heu, ça peut aider pour le quota d’heures !

JETEZ VOTRE PERFECTIONNISME AUX ORTIES

Vous êtes « Madame qui voulez toujours bien faire », paradoxalement, vous n’êtes jamais satisfaite.  Vous en avez assez de ruminer des événements du passé qui vous empoisonnent la vie ? Et si vous faisiez fausse route ? Brené Brown tord le cou aux idées reçues et vous donne la vraie clé de la plénitude : loin de la constante recherche de perfection que nous nous imposons sans cesse, il faut apprendre à s’aimer soi-même ! Abandonnez l’idée d’être toujours impeccable et de vouloir « plaire aux autres »… Commencez plutôt par accepter votre côté vulnérable, vos faiblesses, et apprenez à vivre en accord avec vos émotions. Lâchez prise sur ce que vous pensez devoir être et soyez qui vous êtes ! Wouah... Hip hip, hip à vous !

GARDEZ LE SOURIRE 

Ça semble un peu banal, mais sourire, pas celui que vous faites naturellement, mais celui fait de façon mécanique aurait un bon effet. Attention, on a souvent peur de trop sourire pour ne pas être pris au sérieux, cependant, si vous êtes sûre de vous, cela le confirme. Et on sait que le sourire appelle le sourire. Bien sûr, si on vient d’une famille où l’on ne savait pas sourire, cela peut s’apprendre, en tout cas vous pouvez vous reconditionner pour cela. Plus vous pratiquerez volontairement (1 minute par jour), plus il vous sera facile de sourire face aux imprévus de la vie. OK, c’est parti.

ADOPTER LA PSYCHOLOGIE POSITIVE

GK se répète, oui Madame ! Mais vous savez quoi ? Faites l’expérience ! De nombreuses petites actions issues de la psychologie positive, à appliquer immédiatement, sont des pistes pour faire le point sur ses émotions et laisser derrière soi des situations qui vous encombrent depuis trop longtemps. Par exemple, mettez en pratique des méditations simples pour vous poser et apprendre à profiter pleinement du moment présent, écoutez de la musique en pleine conscience. Asseyez-vous et ne faites que cela pendant un quart d’heure, etc. Qu’est-ce que la psychologie positive ? Selon Matthieu Ricard – moine bouddhiste –, « Ça ne consiste pas à positiver en essayant de voir la pauvreté, la maladie, la violence et autres souffrances sous un jour plaisant... Il ne suffit pas non plus de souhaiter fortement quelque chose de "positif" pour que cela se produise. Il est clair que l’Univers n’est pas à la disposition de notre psychisme et ne constitue pas un catalogue sur lequel nous pourrions commander tout ce qui est censé satisfaire nos désirs et nos caprices. » Non, la psychologie positive est « un domaine de recherche scientifique qui s’est donné pour but d’étudier et de renforcer les émotions positives, celles qui nous permettent de devenir de meilleurs êtres humains, tout en éprouvant une plus grande joie de vivre. »




Mieux-être


Facebook
Twitter
Google+
Téléchargez l'application Android
Mobile
YouTube Channel
Podcast