Connectez-vous S'inscrire

Toujours sans les poils !


Par La Rédaction | Le 25 Juin 2016 | 0 commentaire(s)


Les poils jouent un rôle de protection, ils ne poussent pas que pour embêter les femmes. Aujourd’hui, pour répondre aux critères de beauté et d'hygiène, le poil n'est pas le bienvenu ! Clarifions le vrai du faux.



© Fotos 593
© Fotos 593
A 4 mm sous la peau, ils ne sont pas là par hasard, ils ont un rôle bien défini. La preuve : ils protègent contre le froid, la chaleur, les agressions extérieures. Sur le visage (sourcils, cils) leur rôle est de protéger l’œil de la sueur et des impuretés ; dans le nez de filtrer les odeurs ; dans les oreilles d'alerter en cas de danger, par exemple l'intrusion d’insecte ; sous les bras, au niveau des organes génitaux, d'abaisser les inflammations, l'échauffement, l’évaporation de la transpiration. De plus, la sécrétion de sébum permettrait de maintenir une bonne hydratation et de ressentir le toucher avant même que l'épiderme soit atteint...

Ce sont les poils qui causent les mauvaises odeurs.
FAUX

L'odeur n'a rien à voir avec les poils, elle dépend des bactéries. C'est la macération de la sueur avec le contact de l'air qui cause les mauvaises odeurs. Pour les prévenir, il vaut mieux ne porter qu'une seule fois un vêtement et avoir une bonne hygiène, donc pas besoin de s'en débarrasser pour ce motif, en revanche certaines maladies ou une forte pilosité contraignent à s'épiler.

Il existe une différence entre l’hyperpilosité et la pilosité abondante.
VRAI

Il faut prendre en compte l'endroit où se trouvent les poils et leur nature. La pilosité féminine évolue sous l'action des androgènes circulants (testostérone essentiellement). Son développement dépend du taux d'androgènes et des récepteurs des androgènes. Si c'est juste une petite exagération de la pousse, c'est simplement une hyperthrichose simple. Si les poils sont importants dans la zone normalement glabre chez la femme, on parle alors de hirsutisme : cela peut être la cause des ovaires (kystes), des surrénales (trouble héréditaire), production importante d'hormones masculines... Lorsque c'est une pilosité dans les zones dites masculines (barbe, poitrine, épaules, cuisses) associée à d'autres signes comme la gravité de la voix, le développement de la masse musculaire, etc. on parle alors de virilisme. Pour traiter l'hirsutisme et le virilisme, il existe l'épilation laser, électrique, des traitements pour les dérèglements hormonaux. On en parle avec un dermatologue qui en déterminera la cause. 

La repousse et l'aspect dépendent de la méthode d'épilation.
VRAI

Selon la méthode d'épilation, le poil aura différents aspects et la repousse se fera plus ou moins vite : pour le rasage, la repousse sera rapide, en 24 heures et le poil paraîtra plus sombre et épais ; avec une crème dépilatoire (méthode facile et sans douleur) en 3 à 4 jours et le poil sera plus fin mais un peu piquant au toucher. A la cire (arrachage), la repousse prendra plusieurs jours et sera plus fine, malheureusement, cette méthode est douloureuse, mais à force de répéter le geste, la douleur devient de plus en plus supportable.

Il faut obligatoirement faire un soin avant une épilation.
VRAI ET FAUX

Il est recommandé de faire un gommage (en grains) la vieille de l'épilation pour extraire plus facilement les poils. De même qu'une douche à l'eau chaude (corps, visage) dilatera la peau, donc c'est aussi hyper efficace.

L'épilation à la cire permet de s'épiler moins souvent.
VRAI

Qu'elle soit chaude, tiède, ou froide, pendant 2 à 3 semaines à peu près (en sachant qu'il y a toujours des poils en phase de repousse ou en formation), la peau reste semi-nette. C'est une bonne alternative pour éviter de s'épiler fréquemment. On la trouve en grandes surfaces en pot, en roll-on et également en version pro : cuve électronique pour chauffer la cire comme en institut. Il existe aussi des crèmes anti-repousse pour espacer les séances d'épilation ou on tient compte de la lune pour programmer son épilation, on choisit une lune descendante plus particulièrement après la pleine lune.

Pour l'épilation à la cire, il faut faire attention au sens de pousse.
VRAI

Prendre en compte l'orientation du poil permettrait de les arracher plus facilement, en sachant que certaines parties du corps peuvent avoir 2 sens de pousse. Conseil : appliquez la cire dans le sens du poil, puis enlevez dans le sens inverse. On utilise une huile (un corps gras) pour enlever les résidus. Attention aux brûlures (on test sur la main la température). Chez les femmes souffrant d'insuffisance veineuse, de varices et les femmes enceintes, c'est à éviter et on opte pour le rasoir ou la cire froide.

La cire orientale n'est pas à bannir si on a des soucis veineux.
VRAI

Normalement, la cire est à éviter, mais la cire orientale est un caramel (sucre, citron, eau) utilisé tiède, le temps de confectionner une boule et de l'appliquer sur la zone, on ne risque pas de souffrir avec la chaleur. De plus, elle est idéale pour les jambes et pour celles qui sont allergiques, parce qu'elle est naturelle.

Il y a une différence entre épilation permanente et définitive.
VRAI

L'épilation permanente se fait grâce au laser ou à la lumière pulsée en brûlant le poil en plusieurs séances, cependant la production d'hormones peut influencer la repousse. L'épilation définitive est faite avec un courant électrique qui détruira le bulbe, la racine du poil (en arrachant un poil, on voit la base de la tige : blanc et mou), cette technique est la plus douloureuse. On détermine avec le praticien combien de séances sont nécessaires pour les deux méthodes.

Les peaux noires sont plus sujettes aux poils incarnés.
VRAI

Le poil incarné est l'inflammation du follicule pileux causé par un poil trop fin qui ne perce pas l'épiderme. Plus particulièrement, le poil crépu a tendance à pousser en spirale, à horizontale et à s'incurver sous la peau, ce qui forme un bouton enflammé.

Un gommage avant l'épilation permet d'éviter le poil incarné.
VRAI ET FAUX

Faire un gommage avant (la veille, qui éliminera les cellules mortes pour que les poils puissent percer plus facilement) et après l'épilation peut les diminuer mais il n'y aura pas de miracle !
Conseils : 1/ On a un poil incarné, on utilise un antiseptique quelques minutes, ensuite on pose une noisette d'argile dessus. 2/ On applique une huile essentielle (lavande, camomille [irritante pour certaines peaux, faire un test au préalable sur la main]) sur un coton, un peu d'eau déminéralisée + 1 ou 2 gouttes d'HE de son choix, on tapote. 3/ On prépare une fumigation (bain vapeur) : 3 c.à.s d'huile d'amande douce + 6 gouttes HE de lavande. En revanche, on évite de percer soit avec les doigts ou une pince (on pense à la désinfecter régulièrement).

Il est efficace d'appliquer une huile pour apaiser la peau après l’épilation.
VRAI

Certaines huiles soulagent, apaisent en plus de réduire l’inflammation et favorisent les cicatrisations (en cas de poils incarnés) comme l'huile végétale d'amande douce.

L'épilation au fil est une bonne alternative pour les sourcils.
VRAI

C'est une pratique courante en Inde… une méthode ancestrale qui se transmet de mère en fille. Il faut du doigté pour maîtriser cette technique ; il s'agit d'un fil en coton torsadé pour arracher les poils (utilisation des dents et des mains pour former une boucle), en un seul mouvement, toute la ligne est enlevée. Elle est intéressante pour l'épilation des zones du visage (sourcil, duvet de la lèvre). On teste avant sur les jambes pour ne pas risquer de se retrouver avec une moitié de sourcil, mais il est souhaitable de solliciter une main experte.




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF