Connectez-vous S'inscrire

Témoignages : j’ai divorcé !


Par La Rédaction | Le 5 Novembre 2016 | 0 commentaire(s)


Mettre un terme à son mariage est une décision très difficile. Même s’il est de plus en plus facile de divorcer, cela reste une épreuve douloureuse et traumatisante pour le futur ex-couple. Trois femmes nous racontent.



© WavebreakMediaMicro
© WavebreakMediaMicro

« C’est vrai que j’ai ressenti de la culpabilité de n’avoir pas pu trouver de solutions à nos problèmes, mais ça a été passager »

Alicia, 35 ans, Guadeloupe

« Après de nombreuses remises en question faisant suite à des problèmes de couple, j’en ai conclu que je devais reprendre ma vie en main et tourner cette page pour avancer mieux seule. Je ne me suis pas décidée du jour au lendemain, mais l’idée m’a trotté dans la tête pendant deux ans ; je voulais tout tenter pour sauver mon couple. Par contre, une fois ma décision prise, elle a été définitive, cela a été rapide : qui, quoi et comment ? Pragmatisme et efficacité.
La procédure a été assez brève, en trois mois c’était réglé, car on a engagé une procédure par consentement mutuel, ce qui ne nécessitait qu’un avocat pour deux.  C’est vrai que j’ai ressenti de la culpabilité de n’avoir pas pu trouver de solutions à nos problèmes, mais ça a été passager. Le deuil de notre relation s’était fait sur les deux ans, celle-ci se consumant à petit feu. Au bout du compte, ce n’était qu’un point final pour commencer une nouvelle page. Ça a été plus dur pour lui, car il ne me pensait pas capable de le faire. Comme cela faisait déjà un certain temps que je lui disais que j’allais le quitter s’il ne changeait pas, il n’y croyait pas et ça lui est tombé dessus comme un coup de massue.
Personnellement, j’ai réussi à tourner la page parce que je ressentais un vrai besoin de changement, de me retrouver, car je m’étais perdue dans cette relation en voulant accepter des choses qui ne me correspondaient pas du tout.
Si je devais donner des conseils à une femme qui traverse cette situation, je lui dirais : prenez le temps d’être sûre que c’est ce que vous désirez. Ne vous laissez pas envahir par les opinions de chacun, personne ne vit votre vie quand la porte est fermée. Écoutez-vous, car seule vous savez ce qui est bon pour vous... Si vous avez peur de vous retrouver seule, ne vous inquiétez pas vous en serez capable. »

« Une chose que j’ai comprise, c’est que l’amour ne suffit pas malheureusement pour réussir un mariage »

Céline, 55 ans, Martinique

« Beaucoup de conflits, de disputes, de trahisons. Pour moi, c’était épuisant, ça dévorait toute mon énergie, je ne voyais plus d’avenir avec mon ex-époux. Du coup, la seule solution était de divorcer. Je n’ai pas réfléchi, je crois que je l’avais trop fait pendant toutes ces années d’incompréhension. La procédure a été longue parce qu’il refusait la séparation, ce qui a suscité énormément de tension, parfois, c’était très très dur. Il l’a mal géré, certes à la fin, il a été obligé de déménager, mais il ne cessait de venir à n’importe quelle heure pour provoquer des disputes, faire des reproches... Ça a duré de longs mois. Même après notre divorce, j’avais droit aux visites impromptues, il m’a fallu garder mon sang-froid pour les enfants. Une chose que j’ai comprise, c’est que l’amour ne suffit pas malheureusement pour réussir un mariage.
Je suis toujours célibataire ! Reconstruire un lien avec une autre personne, j’ai vraiment du mal, je ne crois plus dans la relation à deux, d’autant que maintenant, à mes yeux, dans la rencontre, les hommes sont de plus en plus complexes voire superficiels.
Je ne donnerais pas de conseils, le divorce, c’est au cas par cas. La seule chose que j’ai retenue, c’est qu’il faut se préserver, j’ai eu des moments de doute, le tout est de savoir ce qu’on veut pour son bien-être. Certes, c’est un changement radical, mais mieux vaut être seule que malheureuse à deux, c’est mon avis. »

« Notre histoire d’amour était terminée, on avait oublié qu’on était un couple »

Évelyne, 42 ans, Guyane

« Il y a trois ans, j’ai divorcé, au bout de nombreuses années de vie conjugale. Ce fut simple, on avait compris que l’affection qu’on se portait n’était plus amoureuse. À la place, s’était développé un sentiment amical... Ça ne remettait pas en cause notre complicité. Mais notre histoire d’amour était terminée, on avait oublié qu’on était un couple, je ne voyais plus l’homme, mais seulement un complice. Ça m’est tombé dessus, l’évidence d’une séparation, d’un divorce. On en a discuté et la procédure s’est déroulée sans heurts ni cris (hormis le fait que les enfants n’ont pas compris tout de suite, c’était normal, il n’y avait pas de mésentente à la maison). Cela a permis qu’on ne se déchire pas et que l’on conserve de bonnes relations, ce qui fut très profitable aux enfants même s’ils nous ont confié qu’ils auraient préféré qu’on reste ensemble.
Aujourd’hui, j’ai une chouette vie, il m’a fallu des mois pour envisager de reconstruire quelque chose. Nous sommes maintenait une famille recomposée : un nouveau partenaire génial, des enfants qui se sont adaptés, un ex-mari impliqué dans nos vies. Tout ce petit monde avance...
Mon conseil, si cela a de l’importance, c’est de s’écouter ; toutes les unions ne sont pas destinées à durer jusqu’à la mort... L’essentiel est de tirer des leçons et, par la suite, de continuer son chemin.
Personnellement, je ne pense pas me remarier, après tout, je suis épanouie et c’est le principal. Ne restez pas dans une relation qui n’a plus lieu d’être. » 




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail | Inclassable


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF