Témoignage : mon père, ce connard !


Par La Rédaction | Le 22 Avril 2017 | 0 commentaire(s)




© twinsterphoto
© twinsterphoto
Eh non, mon père n’est pas à mes yeux, un héros, n’en déplaise à certains.

Le père, ça sert à quoi ? À aider sa fille à devenir une femme équilibrée ! Mais être père, c’est comme une évidence pour certains tandis que pour d’autres le lien restera difficile à créer, voire inexistant. Beaucoup de pères n’ont pas la fibre paternelle. Leur paternité sera identique ou contraire à leur propre histoire. Comment reprocher à un homme de ne pas savoir comment aimer sa progéniture, quand lui-même (enfant) n’a pas bénéficié de cet élan ?

Enfin, revenons à nos moutons ! Ma destinée a été marquée par l’absence de mon père — certes à cause des aléas de la vie — et je n’ai jamais pu développer ce lien d’amour entre un père et sa fille (ainsi va la vie, eh oui, mon histoire n’est pas singulière). Lui dans un foyer, moi dans un autre que le sien. Je me rappelle à quel point, enfant, je l’ai réclamé, ce premier homme de ma vie, avec l’espoir qu’il serait mon sauveur. J’avais placé haut la barre (inconsciente de mes attentes démesurées) au point d’en vouloir à ma mère pour tous mes maux de petite fille, elle qui me privait de sa présence.

À l’adolescence, la vie m’a permis de vivre avec lui, certes très peu de temps (2 ans), mais assez pour qu’il puisse dégringoler du piédestal où je l’avais placé. Pendant cette période, j’ai vécu une relation avec un père Fouettard, rigide ; une relation dépourvue de complicité, ponctuée de très peu de mots... Il fallait juste « exécuter ». Mon espérance, ma foi en lui en ont été ébranlées. Et au fil des années, loin des yeux, après de nombreux engagements non tenus, j’ai réalisé à 18 ans que les paroles acrimonieuses de ma mère avaient été des promesses...

S’il existe une notation pour la relation père-fille, nombreux sont ces pères qui auraient un zéro pointé, en commençant par le mien.

Même dans la peau d’une adulte, les contacts se firent rares, et le peu d’échanges qui existaient réactivaient les émotions de la petite fille que j’avais été... Que faire de ces blessures infligées par cet homme, par ce père défaillant ? Que faire de cet héritage paternel douloureux ? Comment se dégager de cette enfance marquée par ces blessures du père ? Toutes ces questions, à un certain âge, on pousse la réflexion pour essayer d’y répondre, de comprendre. Moi qui pensais, à tort, que son absence n’avait engendré aucun désordre dans ma vie... Seulement, la relation entre un père et sa fille revêt une grande importance.

À un moment, j’ai fait le choix de guérir, de prendre le temps de cicatriser (enfin, si c’est vraiment le cas, car la cicatrisation de l’enfant intérieur est si complexe). Ce cheminement a été vital pour dénouer les nœuds physiques, psychiques et comportementaux inconscients. Certes, il y a des plaies qui ont du mal à se refermer, mais les identifier m’a aidée à mieux vivre ma vie — ma vie sentimentale.

J’ai entendu dire que la présence du père permet à la fille de devenir indépendante, libre, courageuse, de ne pas avoir peur, d’avoir confiance en elle... Malgré son absentéisme, j’ai été indépendante très tôt (par la force des choses), mais j’avoue qu’éventuellement sa présence m’aurait permis de développer une (plus grande) confiance en moi... 

Bref, je suis arrivée là sans mon père et en même temps j’ai tort de l’exprimer ainsi. Personnellement, je crois qu’on choisit ses parents — notre âme les choisit — pour expérimenter, apprendre de la vie, par conséquent j’ai choisi mon père. Ce père absent !

Bilan, il a joué son rôle et grâce à lui je suis riche de mon passé... Mais peu importe, ne soyez pas déçu de ne pas me trouver emplie de colère, d’aigreur... J’ai compris l’évolution de ma vie — de mon âme. Merci Papa ! Tu es le connard dont j’avais besoin dans l’existence.

PS Il m’a fallu 20 ans et de nombreuses prises de tête pour arriver à cette conclusion. Mais dans les faits, ce n’est pas si simple. Nous n’avons pas (encore) fumé le calumet de la paix.




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail | Inclassable


Facebook
Twitter
Google+
Téléchargez l'application Android
Mobile
YouTube Channel
Podcast