Connectez-vous S'inscrire

Tania GUERIN : Fleur d’Epice


Par La Rédaction | Le 31 Juillet 2011 | Lu 1596 fois

Créatrice du magazine Fleur d’Épice


Tania GUERIN : Fleur d’Epice
Qui est Tania GUERIN ?
J’aime croire que je suis une femme passionnée, qui vit ce qu’elle fait à 100%. Américaine, d’origine Haïtienne, je vis en Guadeloupe depuis 2003, que je considère comme mon 3ème pays. Aujourd’hui, je suis Directrice de Publication du Magazine Culinaire Fleur d’Epice, crée en Octobre 2009 en Guadeloupe et depuis Juin 2011 en Martinique.

Quel est votre parcours professionnel ?
Après mes études à Pace University à New York, en Business et Marketing, j’ai occupé différents postes dans le tourisme, ce qui a développé mon sens du voyage.
En même temps, j’ai poursuivi ma passion pour la musique, plutôt dans les affaires, en tant que directrice régionale d’un label de musique, dans la production (Haitian Troubadours) et le management artistique (Carimi).
Depuis mon arrivée en Guadeloupe, j’ai crée ma société, Beautiful Concepts Événementiel, réalisant des soirées thématiques, cocktails, et autres événements privés et professionnels.
Fleur d’Epice est ma dernière création, dans laquelle on retrouve une autre de mes passions : La GASTRONOMIE.

Est-il difficile d'être une Femme dans votre milieu Professionnel ?
A vrai dire, non. J’ai toujours évolué dans des milieux généralement masculins, donc la notion homme/femme m’est égale.
Ma passion est une constante dans tout ce que je fais. Il est vrai qu’on puisse penser que je suis « novice » en plus d’être femme, mais on ne connaît ni mon parcours, ni les défis que j’ai relevés.
Je dirai en fait qu’être femme est un atout.

Comment voyez-vous votre métier en Guadeloupe ?
Ce n’est pas un métier facile, avant tout.
Fleur d’Epice est un magazine gratuit, donc ne vit que par la publicité. La conjoncture économique que nous subissons en Guadeloupe, le rend encore plus difficile. La concurrence est raide, mais je pense quand même que le fait d’être un magazine spécialisé nous rend énormément service. La population est de plus en plus intéressée par la gastronomie, tous les médias nous poussent vers la consommation alimentaire, et surtout une de qualité. C’est notre point fort, notre créneau.

Vous êtes une Femme Active, comment conciliez-vous la vie familiale et professionnelle ?
C’est un marathon, mais j’adore. Je suis chef de ma petite entreprise, donc pas d’horaires fixes, ce qui me permet de jongler à l’aise mon fils de 4 ans et le boulot.
Je pense par contre que si je vivais encore à New York ce serait une autre histoire !
Aux Antilles nous avons une qualité de vie bien supérieure et disposons de moyens pour être disponible pour sa famille.

Elle vous fait rêver, Qui est votre Femme Active préférée ?
Ma mère. Elle gère.

Avec un métier comme le vôtre, vous êtes plutôt Style BCBG, Glamour, Tendance ou Naturel ? 
Étant de New York et ayant débuté le Fashion Design à l’Université, je pense que je suis assez branchée en mode. J’aime la diversité : de femme fatale à femme sportive. J’aime bien mes jeans et débardeurs, mais aussi mes petites robes sexy. Je change de style régulièrement ce qui surprend en général, surtout quand je change de coiffure. Mais malgré ces changements, je reste très féminine.

Si vous devriez partir sur une île avec un seul objet, quel serait cet objet ?
Un téléphone satellite à recharge solaire ! Faut que je reste en contacte avec mon fils.

Quelle est la rubrique que vous pourriez lire d'un trait sur GirlyKréyol ?
J’aime recevoir, donc Cuisine & Déco

Un dernier mot ?
Parce que nous le valons bien ! LOL ! Merci !





Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF