Connectez-vous S'inscrire

Se débarrasser des intrus sur le corps


Par La Rédaction | Le 30 Mai 2015 | 0 commentaire(s)


Verrues, cicatrices et boutons de fièvre, pas question de garder ces intrus sur son corps. Voici quelques options pour les estomper ou les faire disparaître, plus facile pour certains que d’autres.



© Kzenon - Fotolia.com
© Kzenon - Fotolia.com

LES VERRUES
« Depuis 10 ans, j’ai une verrue (petite excroissance) sur le poignet, qui n’est jamais partie » dixit Gaby. Vous pouvez avoir la chance de la voir disparaître après quelques mois et si elle est tenace, même après quelques années. La verrue est virale et contagieuse. Elle se pointe lors des pics de stress, d’angoisse ou d’un affaiblissement du système immunitaire.

Comment s’en débarrasser ?
Pour l’éliminer, la première option, si elle n’est pas encore bien installée, c’est de l’étouffer avec un bout de sparadrap (vous pouvez verser en plus, une goutte *d'HE de tea-tree sur la verrue) pendant une semaine (non-stop). Très efficace aussi, l'huile essentielle de lime (citrus aurantifolia). Normalement, elle finira par tomber. Vous pouvez renouveler l’opération, sinon utilisez une bombe cryogénique achetée en pharmacie. Si elle est tenace et que vous souhaitez ne plus vivre avec elle, pas le choix, le dermato peut la brûler avec de l’azote liquide (un peu plus douloureux).
 
LES CICATRICES
Nous ne sommes pas tous égaux face à la cicatrisation. Les peaux foncées (pigmentation) cicatrisent moins bien. Blessure ou intervention chirurgicale, même les vestiges de l’acné en sont le plus souvent les causes. La cicatrice peut revêtir un aspect inesthétique au point de devenir obsessionnelle. Certaines personnes cicatrisent vraiment mal surtout si les sutures ne sont pas de bonne qualité. Isabelle a été blessée au visage pendant l’enfance, malgré les années, sa cicatrice est restée très visible au point de créer un mal-être. S’il y a une mauvaise cicatrisation (attendre quelques mois pour voir son aspect final), même en utilisant certaines techniques, la cicatrice ne disparaît jamais (il ne faut pas se leurrer). Vous pourrez au mieux l’atténuer, l’améliorer…

Comment s’en débarrasser ? Quand la plaie est bien refermée, que ses croûtes sont tombées, à ce moment-là vous pouvez commencer à masser avec une huile végétale pour régénérer la peau et pour une meilleure cicatrisation, comme la rose musquée, la lavande, l'amande douce, d'églantier...
Pour faciliter la cicatrisation, vous pouvez utiliser une huile essentielle par exemple la camomille, la lavande...
Malgré tout, si la cicatrice reste disgracieuse et que vous souhaitez changer son aspect, la médecine esthétique dispose de nombreuses méthodes comme les séances de laser, la reprise chirurgicale (bourrelets)… Renseignez-vous auprès d’un centre de soins dermo-esthetique ou auprès d'un dermatologue.

LE BOUTON DE FIEVRE
Situé sur la bouche, vous pouvez penser qu’il n’est pas contagieux. Faux ! Le bouton de fièvre, c’est l’herpès (labial) type I (virus inguérissable) et il est contagieux (éviter d’embrasser votre partenaire ou vos enfants s’ils ne sont pas contaminés). Souvent endormi (choppé depuis l’enfance ou l’adolescence), il revient à la charge lors de grande fatigue, stress, affaiblissement du système immunitaire… Son arrivée est ressentie 24 heures avant son apparition (picotements, sensation de brûlure…).

Comment s’en débarrasser ? Vous pouvez utiliser une recette naturelle : passez une lamelle de citron ou une compresse de jus de citron pour le désinfecter et l'assécher, à faire jusqu’à sa disparition.
Les huiles essentielles de rose, tea-tree peuvent être une alternative grâce à leurs vertus anti-infectieuses, antivirales. Utilisez l’huile essentielle de citron, de bois de rose, d’eucalyptus, de lavande… Imbibez le coton-tige d’huile essentielle et laissez-le quelques minutes sur le bouton (à coup sûr, ça piquera un peu !).
Une approche homéopathique en prévention : du vaccinotoximum 9CH + Rhus Toxicodendron 15CH + Staphysagria 9CH pour traiter (demandez l’avis de votre pharmacien).
Si vous souhaitez un traitement médicamenteux (de fond), vous devez consulter votre médecin traitant (surtout si les poussées sont trop fréquentes ou durent trop longtemps).
Rappelez-vous que vous devez bien vous laver les mains (surtout si vous toucher le bouton). Évitez le sexe oral et privilégiez le préservatif lors des rapports parce que l’herpès labial peut se transformer en herpes (type II) qui touche les parties génitales (galère !).
Le plus : Un bon fonctionnement du système immunitaire vous évitera une poussée d’herpès trop fréquente. Vous pourrez même oublier qu’il a pris racine à vie dans votre corps.

*HE (huile essentielle)




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF