Connectez-vous S'inscrire

Que faire de mes défauts ?


Un R de réussite | Le 4 Février 2017 | Lu 268 fois

Bienvenue à bord, « Un R de réussite » la chronique qui vous fait voyager en vous. Le premier samedi de chaque mois, j’exposerai une anecdote problématique de mon quotidien ou du vôtre. Grâce à nos outils, nous verrons comment transformer la situation en réussite. En ce mois de février 2017, je choisis de vous relater une situation que j’ai vécue comme un conflit intérieur. 



Que faire de mes défauts ?
Que faire de mes défauts ?
Bavarde... Bavarde... Élève bavarde... Ce commentaire était souvent écrit en rouge sur mes bulletins scolaires. Un défaut énorme qui m’a valu des retraits de tableau d’honneur. J’ai longtemps cru que c’était un défaut à combattre à tout prix. J’ai dépensé une énergie surnaturelle afin de me taire pendant les heures de cours. Quand le besoin de communiquer était trop fort, j’écrivais des petits mots sur des feuilles à faire passer de rang en rang jusqu’à leurs destinataires. C’était bien plus fort que moi. 
… Et si je les transformais en talents ?

Ressources

 Heureusement que nous avons nos outils. Quand j’observe mon parcours de vie, je me rends compte que ce « bavardage incessant » m’a accompagnée de la maternelle à mes études universitaires. À l’époque, je n’avais pas de bouton à sourire proprement dit. Je ne disposais pas non plus de mes outils actuels. Je travaillais suffisamment, afin d’obtenir des notes correctes qui compensaient parfois les appréciations rendant compte de ma « culpabilité » : « Vous n’aurez pas de tableau d’honneur à cause de votre bavardage ». J’avais par moments l’impression qu’une étiquette « bavarde » était collée sur mon front. Chaque année, je recevais les mêmes remarques. Il devenait urgent que j’apprenne à me taire. Je vous avoue que je n’ai jamais réussi à le faire. Au contraire, plus les années s’écoulaient et plus je parlais durant les heures de cours. J’étais déterminée à exprimer ce que j’avais à dire.
Fort heureusement, à mesure que je grandissais, les matières où il était demandé de participer à l’oral étaient de plus en plus nombreuses. Je suis passée au fur et à mesure de l’élève bavarde à l’élève qui participe fréquemment à l’oral. Je suis passée de l’élève qui écrivait des petits mots à ses camarades à l’élève douée en philo et en dissertation. Mon « zéro pointé » pour cause de bavardage se transformait en une « bonne note » de participation orale. Certains élèves bavards savent parfaitement écouter et parler en même temps grâce à l’attention divisée. J’ai compris que mon « bavardage » était signe de mon amour de la communication. J’aimais autant écouter que m’exprimer.
J’ai également appris en surfant sur le Net « qu’un défaut est une qualité dans un mauvais contexte ». En utilisant mon amour de la communication dans un autre contexte, je pouvais donc transformer ce défaut « élève bavarde » en talent « élève qui participe à l’oral ». Je vous invite aujourd’hui à changer d’angle de vue sur les « défauts » qui peuvent nous miner. Une auto-analyse, outil précieux, pourra vous permettre de découvrir le besoin qui se cache derrière les défauts que vous vous laissez attribuer. Par la suite, il s’agira de vous faire aider au besoin dans le but de transformer ce « défaut » en talent, dans le respect des autres. Il ne s’agit pas de vouloir vivre à tout prix « sans défaut ».
Je vous propose de vous écouter afin de savoir ce que « vos défauts » ont à vous dire. Peut-être veulent-ils vous permettre de grandir, de découvrir un talent, un aspect de vous-même que vous ne connaissez pas encore.

Réussite

 J’ai réussi à faire de ce défaut une source d’inspiration. J’exerce des métiers où l’amour de la communication est une douce qualité. Il m’arrive de prendre plaisir à rester silencieuse, car je sais que je dispose désormais de plusieurs lieux d’expression. L’ancienne élève bavarde que je suis a ainsi le bonheur de vous retrouver ici dans cette chronique mensuelle.

Que nous révèlent « nos défauts » ? Savons-nous les écouter en changeant d’angle de vue ? Avez-vous déjà vécu une situation similaire ? Comment avez-vous réagi ? Notre attitude fait la différence, des outils peuvent y aider
. Vous pouvez partager en commentaire votre histoire similaire qui s’est terminée d’une agréable façon ainsi que vos outils ! Merci de votre présence à bord. À bientôt pour notre prochain voyage. Magic life !

Vous souhaitez

– partager dans cette chronique, une problématique que vous avez transformée en réussite ?
– connaître mon regard sur une situation que vous souhaiteriez transformer en réussite ? Envoyez-moi un mail à rdereussite@girlykreyol.fr, vous serez peut-être publié(e).
– vous offrir des outils pour créer votre projet de vie sur mesure : UNE VIE QUI VOUS RESSEMBLE. Achetez mon ouvrage " Réussir sa Vie au quotidien " ? A la librairie Antillaise, Chez l'éditeur Edilivre, sur tous les sites libraires et chez votre libraire préféré en lui demandant de le commander pour vous s'il ne l'a pas déjà fait.
Ma page Facebook






Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF







cookieassistant.com