Pour ou contre la vaccination ?


Par La Rédaction | Le 26 Août 2017 | 0 commentaire(s)


Nous sommes la plupart dans un scepticisme vis-à-vis de la vaccination. Auparavant, nous ne mettions pas en doute son importance. Aujourd’hui, il existe une controverse sur l'efficacité et l'innocuité de la vaccination. Est-ce qu'il faut oui ou non se faire vacciner ? Doit-on en avoir peur ? 



© Andrey Popov
© Andrey Popov
La dernière semaine d'avril s'est déroulée la Semaine Mondiale de la vaccination qui vise à promouvoir l’utilisation des vaccins pour protéger de la maladie les personnes de tous âges.

QU'EST-CE QU'UN VACCIN ? 
Définition du Larousse : « Substance d'origine microbienne (microbes vivants atténués ou tués, substances solubles) qui, administrée à un individu, lui confère l'immunité à l'égard de l'infection déterminée par les microbes mêmes dont elle provient et parfois à l'égard d'autres infections. »

QU'Y A-T-IL DANS LES VACCINS ? 
Les vaccins sont composés d’une ou plusieurs substances actives d’origine biologique appelées « antigènes vaccinaux » qui sont issus de bactéries ou de virus. Afin de rendre le vaccin plus efficace, l’antigène vaccinal est généralement combiné à un adjuvant qui est très souvent un sel d’aluminium (hydroxyde ou phosphate). Des conservateurs antimicrobiens peuvent être employés pour empêcher la contamination microbienne du vaccin. Des stabilisants (lactose, sorbitol etc.) peuvent être utilisés afin de maintenir la qualité du vaccin pendant toute sa durée de conservation.

POURQUOI Y A-T-IL DES VACCINS OBLIGATOIRES ET DES VACCINS RECOMMANDÉS ?
Les vaccins recommandés sont donc tout aussi importants que les vaccins obligatoires ; ils sont simplement plus récents. La coexistence dans le calendrier vaccinal français de vaccins obligatoires et de vaccins recommandés est le reflet de l’histoire de la vaccination en France. Avant l’arrivée des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, ces maladies représentaient de véritables fléaux, responsables à elles trois de plusieurs milliers de décès d’enfants par an en France. L’État a décidé de les rendre obligatoires afin de s’assurer que tous les enfants puissent y avoir accès et être protégés. Pour les vaccins introduits dans le calendrier des vaccinations à partir des années 1970, l’État a considéré qu’il n’était plus nécessaire de les rendre obligatoires, car on pouvait compter sur l’adhésion forte de la population et des médecins pour assurer la vaccination de tous les enfants.

QUELS SONT LES BÉNÉFICES ? 
Trois arguments de l'OMS : 
1. « S’il est vrai qu’un seul cas de dommage grave ou de décès dû à un vaccin est toujours un cas de trop, il n’en reste pas moins que les avantages de la vaccination dépassent largement les risques et, sans les vaccins, beaucoup, vraiment beaucoup plus de dommages et de décès seraient à déplorer. »

2. La vaccination systématique est l’un des éléments essentiels de soins de santé primaires solides et de la couverture sanitaire universelle, elle est une occasion de contact pour les soins au début de la vie et offre à chaque enfant la chance d’une vie en bonne santé dès le départ. 

3. La vaccination est aussi une stratégie fondamentale pour atteindre d’autres priorités sanitaires, qu’il s’agisse de maîtriser l’hépatite virale, d’inverser la tendance de la résistance aux antimicrobiens, de créer un espace pour la santé des adolescents ou d’améliorer les soins prénatals et les soins au nouveau-né.

QUELS SONT LES EFFETS INDÉSIRABLES ?
On n'est pas tous égaux face au vaccin, en cause les sels aluminium ajoutés pour les booster et qui peuvent s’avérer toxiques. Certains individus sont sensibles et n'arrivent pas à se débarrasser de cet adjuvant qui auront des effets indésirables comme des douleurs musculaires, fatigue... Et c’est notamment un composant essentiel du vaccin, 6 vaccins sur 10 en contiennent.





Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail | Inclassable