Connectez-vous S'inscrire

Natacha Odonnat : "Au secours, je suis enceinte !"


Par La Rédaction | Le 10 Janvier 2013 | Lu 1581 fois


Natacha Odonnat
Natacha Odonnat

Natacha, contez-nous votre histoire de vie ?

Je suis Natacha Odonnat, originaire de la ville de Sainte-Marie en Martinique. Je suis mariée à un Togolais. J’ai deux enfants. Je grandis et fais toute ma scolarité en Martinique. Je quitte la Martinique en 2002 pour intégrer l’institut d'Études Politiques de Rennes. Entre temps, je passe une année en Espagne comme étudiante Erasmus et je fais un stage au Consulat de France à Douala (Cameroun).
 
En 2006, j’intègre le Centre d'Études et de Recherche sur le Développement International (CERDI) à Clermont-Ferrand. Je ferai un stage de quelques mois en Bolivie avec pour objectif d’élaborer un plan de lutte contre le cancer du col de l’utérus pour les femmes d’El Alto, une ville de plus d’un million d’habitants situé au Nord de La Paz. En Bolivie, je découvre les auteurs haïtiens, notamment Gary Victor avec son roman La Piste des sortilèges. 500 pages de tourbillons mystiques où j’entends Haïti m’appeler.
Fraîchement diplômée, je pars donc pour Haïti où je commence à travailler comme chef de projet en micro assurance auprès de l’ONG française Entrepreneurs du Monde.

Je continue mon parcours auprès de la Fondation Sauvons Un Pays toujours sur un projet de micro assurance. Finalement, j’intègre la Fondation Haïtienne de Diabète et de Maladies Cardiovasculaires (Fhadimac), avec qui je collabore encore.
Trois ans où je vis au plus près des populations, où je visite Haïti, où je tombe littéralement amoureuse de ce pays et de ses habitants. J’ai même l’accent. Je resterai en Haïti jusqu'au mois d’août 2010. Enceinte, je partirai finir ma grossesse en Martinique où je resterai finalement un an et demi avant de m’installer au mois de juin 2012 au Québec, à Montréal.

Je me passionne pour entrepreneuriat social, je tiens d’ailleurs une page facebook Entrepreneur Social sur laquelle je relaie des informations, des lectures, des expériences. Je profite de l’environnement international offert par Montréal pour développer mes connaissances et compétences.

D'où est venue l'inspiration pour votre recueil " Au secours, je suis enceinte ! "

Comme le dit le résumé de l’ouvrage, au départ, il s’agissait de me détendre, de me calmer et surtout de me reposer afin de mieux vivre ma grossesse.
J’avais du temps, beaucoup de temps, et j’ai horreur d’être inactive.
Au fur et à mesure que j’écrivais, l’inspiration abondait. Des histoires entendues pendant mon adolescence me revenaient et me troublaient.
Des souvenirs d’Haïti remontaient. Des conversations captées par-ci, par-là : j’ai des antennes (rires) ; des lectures et une imagination débordante m’ont permis d’arriver au bout de l’ouvrage.

Quel est votre genre littéraire ?

« Au secours, je suis enceinte ! » est publié sous le genre « nouvelles ».
En réalité, il s’agit davantage d’un recueil de textes de différents genres : récit, conte, journal, essai, témoignage.
J’en ai essayé plusieurs pour voir ce qui me correspondait le mieux. Mes textes peuvent se dire, être déclamés, il y a beaucoup d’oralité dans mes écrits.
Toutefois, je sais que je ne suis pas une poète. Il semble que mes lecteurs aient aimé la précision des descriptions et l’humour de manière générale. Ils ont souligné le style simple mais aux multiples niveaux. Je crois que c’est cela mon style : simplicité, précision, humour. Je tends à l’améliorer. J’ai envie d’écrire des chansons engagées et avec le temps, m’exercer à l’écriture de scénario. J’écris de temps en temps sur mon blogue : « Parle ton parle ».

A quoi doit-on s'attendre dans l'avenir ?

J’aime écrire. Depuis mon adolescence, je me raconte, où plutôt je m’écris des histoires. « Au secours, je suis enceinte » m’a permis de rencontrer un public tant féminin que masculin qui j’espère ne cessera de s’élargir.
Je suis en train d’écrire un roman cette fois.
J’y parlerai d’amour, d’immigration et de quête identitaire. Si « Au secours, je suis enceinte ! » était plutôt jaune et vert. Le livre à venir sera rouge et noir. Les couleurs sont importantes dans mon écriture.

Un dernier mot à nos lectrices ?

Chères Lectrices de GirlyKréyol, laissez-moi vous conduire dans mon univers. Je vous promets un voyage entre la Martinique, Haïti et la Bolivie qui ne vous laissera pas indifférentes.
Et continuez à suivre assidûment le travail de votre webmagazine préféré.

Au secours, je suis enceinte ! Ecrits cathartiques d'une jeune femme enceinte est en vente au format papier, numérique et e-book...





Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF