Connectez-vous S'inscrire

Mères isolées, mères courage


Par | Le 16 Avril 2016 | 0 commentaire(s)




© Zdenka Darula
© Zdenka Darula
J'avais effleuré le sujet dans un précédent article " La Martinique : l’île des enfants sans père ", et il me semblait important d'approfondir sur le quotidien de ces familles monoparentales et ses femmes potomitan. Selon l'INSEE, Aux Antilles-Guyane, 80 000 femmes et 10 000 hommes vivent avec leurs enfants, sans conjoint. Aux Antilles-Guyane, la monoparentalité est trois fois plus importante qu’en France métropolitaine.

Ce sont donc très souvent les femmes qui élèvent seules leurs progénitures. Certes, des dispositifs incluant la présence du père existent, comme les gardes alternées, les prises de décision concernant le quotidien des enfants sont attribués aux deux entités, les pensions alimentaires ... une séparation d'un couple ne signifie pas la disparation de la parentalité. Néanmoins, sous nos latitudes, de nombreuses femmes doivent faire face seules aux méandres administratifs, aux difficultés du quotidien, à la détresse dû la solitude, à la non-implication voir même la disparition du père et... aux regards des autres. Un chemin pavé de nombreuses difficultés, qui prouve les chiffres des statistiques... les mères célibataires sont moins bien loties que celles vivant en couple. Procédons par thématique, pour établir un constat assez accablant.

L'administration et la prise en charge des mères célibataires

La séparation des couples entraîne des chamboulements administratifs. On comptabilise environ un divorce pour deux mariages sous nos latitudes, il en est de même pour les concubinages, pacsés et autres variantes relationnelles. On s'unit et on se sépare tout aussi vite. On devrait penser que l'administration est désormais rodée pour faire face à ce flot de gens séparés ? Que nenni ! La lenteur juridique et administrative et le premier point pénalisant pour ces familles monoparentales. Si les psychologues prônent l'urgence d'équilibrer rapidement le quotidien des enfants pour leur éviter des dégâts moraux et des pertes de repère, les administrations n'en on cure et ne facilite guère cette reconstruction pourtant indispensable. Si pour certaines femmes, une séparation n'engendre que peu de pertes, elles parviennent à conserver leur train de vie (maison, voiture, travail) et disposent du soutien de leur famille... plus nombreuses sont celles qui perdent beaucoup plus. Parfois tout. Se retrouver seule, entraîne des pertes financières difficiles à gérer et à compenser.

Mais aussi un réel désordre au niveau du quotidien. Certes, il existe des aides financières misent en place pour soutenir ces familles... mais les délais d'attribution sont d'une lenteur insolente et entraînent de longues batailles et paperasses sans fin. De plus, si de nombreux couples optent pour des arrangements à l'amiable et sans heurts, ce n'est pas le cas des administrations qui préfèrent s'enliser dans de barèmes, quotas et articles de loi au détriment du bien-être de ces familles. Généralement, les dispositifs de prise en charge et soutien, accablent le père ce qui pénalise le relationnel avec la mère. Les enfants sont les dommages collatéraux. C'est dans ces imbroglios administratifs, qui peuvent durer des années, que ces mères doivent démarrer une nouvelle vie.

Pour Chantal Jouanno, sénatrice (UDI) de Paris, ce constat illustre l’inadaptation des services publics aux nouveaux modèles familiaux :
" Les institutions ne font que tolérer les familles monoparentales ou recomposées, elles ne les acceptent pas. "

Le quotidien et les remises en question des mères célibataires

Qui dit séparation dit indépendance avec ses avantages, mais surtout ses inconvénients. La liberté à un prix, celle de la remise en question, personnelle, professionnelle et de vie. Comment reconquérir sa propre vie, quand chaque jour est une bataille pour payer les factures, élever les enfants, organiser le quotidien, les plannings de chacun, être efficace au travail, entretenir sa vie sociale et ses loisirs, tout en étant une femme... comme les autres ? Un réel casse-tête, car les journées ne font que 24h. Être performante et efficace dans tous les domaines semble être la condition sine qua non de la réussite d'une famille monoparentale, mais dans les faits, c'est un objectif illusoire et injuste. Si dans un couple, chacun apporte son savoir-faire et ses compétences à la réussite de la famille, pour un binôme gagnant... les mères célibataires, elles doivent tenir seule toutes les casquettes, sans jamais faiblir. À trop vouloir exceller, c'est le burn-out maternel et la dépression au bout du chemin. Voici, la triste réalité trop ignorée. Ces mères vivent souvent dans la précarité et dans l'indifférence générale. Après le deuil de la séparation s'ensuit la galère du quotidien. La gestion du temps et de l'argent, un véritable sacerdoce pour ces femmes, qui veulent bien faire... sans savoir comment faire.

Ce phénomène est encore plus accentué sur nos îles, car l'emblème de la femme poto-mitan, plane comme un couperet sur leurs têtes. Les Antillaises sont des femmes fortes, comme étaient leurs mères avant elles. Ce n'est pas une option, mais une obligation. Un drame moral annoncé, car à la souffrance du quotidien, seule la solitude leur fait écho. Espérer un soutien de part et d'autre, un appel à l'aide, une bouée de secours est assez illusoire, car dans cette société du " chacun pour soi " et de l'égocentrisme chacun doit apprendre à gérer ses problèmes et se débrouiller. Leur vie sociale étant déjà réduite à peau de chagrin, elles n'osent se plaindre de crainte de déranger ou de passer pour des mères incapables. Dans ce contexte assez désastreux, une reconstruction s'avère être un parcours du combattant avec des armes insuffisantes.

J'aborde les deux autres aspects dans cet autre article :
- Vie professionnelle et carrière le combat des mères célibataires
- Le célibat longue durée la double peine des mères


Marie-catherine IDEL
Je suis auteure de romans, nouvelles et livres jeunesse. J’utilise ma plume en tant que... En savoir plus sur cet auteur


Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Je télécharge le Mag' PDF

Installez


Les + lus

Facebook
Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF