Connectez-vous S'inscrire

Mères célibataires : amour et contrariétés


Vie de maman célibataire | Le 9 Juillet 2016 | Lu 2775 fois



Mères célibataires : amour et contrariétés
Dans les précédents articles, j'ai pu aborder les difficultés des mamans solos au quotidien et mis certaines en lumière. Le travail, l'organisation, la vie sociale... l'amitié... l'amour... ah oui l'AMOUR ! S'il y a bien un domaine qui s'avère particulièrement complexe, c'est bien celui-ci. Pour les femmes célibataires, sans enfants, l'amour est tout un folklore. Les mœurs ont évolué notamment grâce à internet, via les sites de rencontre et les réseaux sociaux, qui a été une passerelle non-négligeable pour faciliter les échanges et faire naître de nouvelles formes de relations. 
Auparavant, l'équation était simple comme 1+1=2. On s'apprécie, on sort ensemble, on s'aime, nous sommes un couple. On ne s'aime plus, on se quitte. Désormais, les relations sont plus variées, les possibilités sont quasi infinies ... relations ponctuelles, relations en CDD, sexfriends, ami-bonus, plan cul... la liste est encore longue ! De quoi donner le tournis et faire face à des biens des désillusions si l'on n'est pas préparé à tous ces changements et variations. Sur nos îles, la tâche est encore plus complexe. 
Les statistiques sont claires, on compte un homme pour trois femmes ! Sur ce constat, on peut imaginer toutes les dérives et peines amoureuses qui peuvent en découler. Les hommes fidèles sont des êtres rares sous nos latitudes. Il faut dire qu'ils ont l'embarras du choix, mais les femmes beaucoup moins. 

Je vous laisse aisément imaginer les difficultés pour les mamans solos de trouver le grand amour, dans ces conditions !

Si l'on considère leur vie déjà bien agitée entre enfants, vie de famille, travail, organisation, gestion du foyer et leur vie sociale réduite au strict minimum... comment trouver le temps pour plaire et sortir avec un homme ? Certes, toutes ne sont pas logées à la même enseigne, beaucoup de femmes gèrent leur enfants en garde alternées, ces jours ou semaines de libre peuvent être dédiés à sa vie de femme et ses amours. Celles qui ont leurs enfants constamment, avec peut-être une famille en renfort, la tâche se complique encore un peu plus. Ne parlons pas des mère isolées qui ,à moins d'avoir des enfants autonomes, préfèrent baisser les bras à ce sujet. ATTENTION, le tableau n'est pas aussi sombre qu'il peut paraître, à tout problème des solutions ! S'il y a bien une chose qu'une maman sait faire, c'est bien lutter contre l'adversité. Hors de question de renoncer à sa vie de femme et à l'homme de ses rêves. La motivation est grande, à n'en pas douter, mais le challenge est pimenté voire même acide.

Admettons-le, surtout sur nos îles, peu d'hommes sont motivés pour jouer les nounous pour les enfants d'un autre.

Ils sont déjà peu motivés pour s'occuper de leurs propres marmailles officielles ou officieuses ! Vous avez beau être encore un canon, indépendante et intelligente... vos enfants seront toujours le point noir à l'horizon. Le schéma classique, il sait que vous avez des enfants, mais vous n'abordez guère le sujet de prime abord. Vous gardez le silence sur vos difficultés pour organiser vos rendez-vous galants, les tarifs des nounous, les prises de tête familiale pour savoir qui gardera les bouts de chou pour vous permettre quelques galipettes bien méritées. Vous souhaitez qu'il se focalise sur la femme parfaite que vous êtes. Mais cette dissimulation compréhensible ne peut durer éternellement, viendra le jour ou les présentations deviendront inévitables... ça passe ou ça casse ! Le retour à la réalité ! Vous n'êtes pas juste une femme à aimer, mais il s'agit d'un package complet à considérer. Il est bien probable que celui-ci prenne la poudre d'escampette, pour se réfugier dans une relation plus facile, moins complexe et surtout sans responsabilité ... qu'il n'a pas engendré.

Fort heureusement, ce n'est pas une fatalité ! 

Des familles recomposées, il y en a plein ! Mais ce n'est pas le chemin amoureux le plus facile. Il faut composer avec tout ce petit monde, les nerfs et la patience seront mis à rude épreuve. Si monsieur a déjà ses propres enfants, le challenge lui semblera moins cruel. Pour les hommes qui n'ont jamais connu la paternité, l'envie de fuir tant qu'il est temps peut le titiller fortement. Mais laissons tout cela, pour revenir au point essentiel : l'amour.

Je résumerais simplement, qu'il est important de s'aimer soi pour mieux-vivre à deux... ainsi, l'autre ne sera pas une nécessité, mais la continuité de notre bonheur. Qu'importent les difficultés rencontrées, l'amour surpasse tout n'est-ce pas ? Et puis qui vous empêche de vous amuser, jouer à la femme fatale d'une nuit et pas forcément d'une vie ? Il n'y a pas de mal à se faire du bien et se souvenir que nous sommes avant tout une femme.

Retrouvez ma chronique mensuelle " Ma vie de maman célibataire ", chaque 2ème samedi du mois, sur votre webmag favoris.





Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF







cookieassistant.com