Connectez-vous S'inscrire

Mariage : infidélité, on recommence !


Par La Rédaction | Le 25 Juillet 2015 | 0 commentaire(s)


Avouez que le prince charmant, ça vous a toujours fait rêver !? Mais que devient l'amour quand l'infidélité vient transformer le conte de fée en cauchemar ?



© alphaspirit
© alphaspirit
« Il m'a trompé à nouveau » confie Caroline, 35 ans, mariée et mère de 2 enfants, en larmes. Ce n'est pas la première fois qu'elle vit cette crise avec le père de ses enfants. « Je ne l'ai pas quitté, je ne veux pas repartir à zéro. De surcroît, je ne souhaite pas séparer mes enfants de leur père. Et pour être franche, j'ai toujours voulu rester en couple une bonne fois pour toutes. » Elle l'aime à la folie, mais son prince charmant s'est changé en crapaud en donnant des coups de canif au contrat.
La jeune femme continue : « J'ai demandé des conseils à ma famille, à mes amies, surtout à ma grand-mère qui a 50 ans de mariage : elle m'a expliqué qu'à son époque, quand quelque chose était cassé, on le recollait. Que mon grand-père n'avait pas été sans reproches. »

A l'époque de nos grands-mères, les concessions étaient dans l'ordre des choses. La femme restait à la maison à s'occuper des enfants, de la maison, elle dépendait de son mari (c'est qu'en 1967 que la femme mariée obtient le droit d'exercer un travail, d'ouvrir un compte en banque... sans l'accord de son époux.) En n'oubliant pas le respect de la religion : «  Je te promets de te rester fidèle dans le bonheur et dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, de t'aimer tous les jours de ma vie ». Ces vœux étaient sacrés même si la vie n'était pas toujours rose.

Aujourd’hui, est-ce qu'une femme mariée peut vivre le grand amour sans sacrifices ?

« Je suis certes mariée mais indépendante, je ne veux pas pardonner les infidélités d'un homme, je préfère divorcer », confie Line. C'est la révolution ! Les femmes ont gagné le droit d'accepter ou de refuser l'infidélité. Et de vivre leur vie comme bon leur semble !

Alors comment vivre (très) longtemps avec sa moitié, s'il cède à la tentation ?

L'adaptation, est-ce la solution ? Nous savons ce qui nous fait souffrir et ce que l'on ne veut pas. Cependant, la vie de couple est un apprentissage. Il est évident que les hommes ont plus de mal avec les notions de respect et de fidélité. On entend déjà les critiqueurs (ses), « les femmes aussi trompent ».

Aussi étonnant soit-il, oui, les statistiques prouvent que l'infidélité des femmes ne cesse de s’accroître (en 1970, 10% admettaient avoir été infidèles durant leur vie. 40 ans après, 32%, soit 1 femme sur 3).
« Après avoir perdu toutes mes illusions, je l'ai trompé parce que je me sentais délaissée et j'en avais marre de pardonner sans cesse ses trahisons, je ne l'ai fait qu'une fois » avoue Florence, 40 ans, mariée depuis 15 ans, sans enfants.
L'infidélité Hommes ou Femmes s'est popularisé. Les réseaux sociaux, le web (les sites de rencontres extra-conjugales ont pignon sur rue), les applications facilitent l'adultère. Selon un sondage Ifop réalisé en janvier 2014, les relations extra-conjugales sont passées de 19% en 1970 à 30% en 2001 et a progressé de 43% en France.
Imaginez les statistiques pour les Antilles-Guyane, hein ! (GK risque de se faire taper sur les doigts). Mais malgré l’évolution des mœurs, il sera plus facile d'accepter que Monsieur ait une, voire plusieurs maîtresses par rapport à Madame. Si elle goûte au fruit défendu même une fois (pendant toute une vie), elle sera jugée et critiquée sévèrement.

Devons-nous croire à la théorie que l'amour ne dure que 3 ans ?

Peut-être que ça expliquerait les infidélités :
« La première infidélité de mon époux date bien avant nos 3 ans de mariage. J'ai pardonné avec plus de facilité, nous venions d'avoir notre premier enfant et c'est vrai que je le délaissais. J'ai découvert sa liaison en fouillant dans son smartphone. Les femmes ressentent ce genre de choses ! Et comme il ne s'en est pas caché, nous avons parlé, nous nous sommes remis en question », rapporte Caroline. « Nous avons décidé d'un commun accord de continuer, il m'avait trompée mais je l'aimais toujours, je ne voulais pas divorcer. Il m'avait promis que ça ne se reproduirait pas. »

Alors faut-il pardonner constamment ?

Les avis divergent. Certains experts pensent qu'une infidélité (si le couple est en souffrance, par exemple à cause de l'usure du quotidien...) est l'occasion de reconquérir l'autre. De réinventer le couple ; l'infidélité peut réveiller à nouveau le désir. S'il y a réconciliation (après avoir mis tout à plat) aucun ressentiment ou non-dit ne doivent subsister pour éviter les bombes à retardement (les reproches sans fin, hors de question ; le mariage, c'est pour la vie et ça peut durer un long moment !).

Florence voit sa liaison comme une "aubaine" pour son couple :
« Notre vie amoureuse a pris un second souffle, une nouvelle énergie. Je sais que j'ai eu de la chance. Il aurait pu ne pas me pardonner (mon homme est un macho), avec des coups de vengeance ou se terminer en divorce ».
Selon le proverbe, le temps guérit toutes les blessures. Mais il est important d'être bien dans sa tête et ses talons ; s'aimer (le bonheur est en soi), savoir qui l'on est, pour ne pas s'effondrer et continuer la relation sereinement (même si la confiance a disparu, c'est un autre débat !). Il existe différentes relations, vous pouvez connaître un couple en apparence parfait qui ne supportera pas ce couac et divorcera et un autre couple lambda qui continuera. « Sé kouto sel ki sav sa ki ni an kè a jiromon » (proverbe créole), chacun sait ce qu'il vit, ce qu'il peut supporter, encaisser. Chaque couple a sa propre définition de l'amour.  La règle d'or (dans le mariage), c'est qu'il n'y a pas de règle d'or, la relation se façonne, s'ajuste, s'équilibre durant des années dans le respect avec la dose de compromis, de pardon, de patience… que l'on souhaite y mettre.

Est-ce que les femmes de la génération X et particulièrement Y en demandent trop ? Faut-il se contenter de ce que l'on a et apprendre à rafistoler ? Est-il plus facile de pardonner une tromperie d'un jour qu'une liaison ? Il n'y a pas de réponse toute faite. Chacun voit midi à sa porte !
 
Elle (il) vécut heureuse (x) avec un(e) prince (princesse) imparfait(e) !




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail | Inclassable



Les + lus

Facebook
Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF