Connectez-vous S'inscrire

Les oméga 3 : enfin de bons gras !


Par La Rédaction | Le 4 Mars 2017 | 0 commentaire(s)


Tellement plébiscités, mais ça vaut quoi en vrai ? 



© Syda Productions
© Syda Productions
QU'EST-CE QUE C'EST AU JUSTE ?
Les lipides appelés matières grasses (l'un des trois piliers avec les protéines et les glucides de notre alimentation) sont importants pour le bon fonctionnement de l'organisme : la croissance, les fonctions cérébrales, les cellules... Ceux-ci ne sont pas fabriqués par notre corps, ils doivent donc être fournis par notre alimentation (viandes, œufs, légumes et diverses huiles végétales).  Mais il y a des bonnes et des mauvaises matières grasses. Certains gras ont mauvaise réputation, une alimentation trop riche en (mauvais) gras peut avoir des effets négatifs sur la santé (surtout les artères).  Les acides gras essentiels – polyinsaturés nommés oméga 3 font figure de bons, qualité réelle et équilibrée. De plus en plus, les études démontrent leurs propriétés thérapeutiques. 

DES AMIS POUR LA SANTÉ
Entre autres, toutes les qualités qu'on lui prête : anti-maladies cardiovasculaires, anti-inflammatoires, anticancéreux, anti-déclin cognitif... Les oméga 3 (molécules organiques) aident à : 1/ La réduction du risque de cancer. 2/ La protection du cœur, des vaisseaux sanguins, la diminution du risque d’arythmie cardiaque (première cause de mortalité dans le monde : AVC, infarctus). 3/ Combattre la maladie du siècle – la dépression. 4/ Stabiliser l'humeur. 5/ Un effet protecteur contre la schizophrénie. 6/ Lutter contre l'obésité. 7/ Une action positive sur la vision (les yeux).

OÙ LES TROUVER ?
Dans les poissons gras : sardine, maquereau, truite, saumon, hareng, anchois... Pour profiter des bénéfices, à éviter les gros poissons (requin, espadon) qui sont davantage pollués (plomb, mercure). Les sources végétales : graines de lin, de chia, noix... Et autres : soja (tofu), huiles (noix, canola [colza]). Une autre solution, la version compléments alimentaires, mais ce ne seront pas les mêmes effets, leur action sera minime. Les oméga 3 étant assez instables, idéalement il est préférable d’utiliser des aliments entiers.

COMMENT LES CONSOMMER ?
Dans le régime alimentaire : au petit-déjeuner, on peut inclure dans son bol de céréales, des graines de lin moulues. Une consommation régulière a des effets anti-inflammatoires et antalgiques chez certains individus. Lors des repas, on augmente sa ration en consommant une ou deux fois par semaine du poisson gras, ce qui suffit pour augmenter son apport. On peut choisir de prendre pour la vinaigrette, l'assaisonnement, de huile de colza par exemple.

Même si on vante leurs intérêts nutritionnels, on les consomme sans en abuser (avec plaisir) bien sûr. Une consommation raisonnable n’entraîne pas de prise de poids. 




Nutrition | Minceur & Régime | Sport


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF