Connectez-vous S'inscrire

Les Blessures De L’enfance


Par | Le 27 Septembre 2014 | 0 commentaire(s)


CYCLE : LA CONNAISSANCE SUR LA NATURE HUMAINE. La mémoire cellulaire nous informe sur nos blessures. Nous avons dans notre mémoire cellulaire toutes les informations que notre corps a reçues à la naissance.



© Samuel Borges - Fotolia.com
© Samuel Borges - Fotolia.com
De la même façon que nous parlons d’héritage génétique (la couleur de la peau, des yeux, des cheveux etc), nous recevons tous les traits de caractère de nos parents et de notre lignée. Notre peau de foetus enregistre toutes les sensations. Si les parents sont dans la joie, la peine, l’inquiétude, le foetus le ressent et cela va mettre une empreinte indélébile qui va se manifester tout au long de la vie. On pourra donc parler de son parcours avant sa naissance : ce qui se passe durant les 9 mois de grossesse. Le bébé a t-il été désiré ou non ? Si non, on aura :
 
LA BLESSURE DU REJET. Lorsque l’enfant vient au monde : comment est-il perçu par sa mère, son père ?
 
LA BLESSURE DE L’ABANDON, bien évidemment c’est la blessure quand l’enfant arrive dans une famille et quand on n’a pas le temps de s’occuper de lui. L’enfant ressent comme un abandon. Quelque fois, on le place chez les parents, dans la famille, ou même ailleurs… et cet enfant peut le ressentir.
 
LA BLESSURE DE L’INJUSTICE, c’est quand il y a des préférences dans une famille ou des choses que l’enfant perçoit comme pas juste.
 
LA BLESSURE DE LA TRAHISON, c’est par exemple, lorsqu’une maman se sert de son enfant pour régler les problèmes avec le père. Quelque fois on le voit dans les couples séparés : la trahison, c’est utiliser cet enfant à des fins qui ne devraient pas être celles d’un enfant.
 
LA BLESSURE DE L’HUMILIATION, c’est lorsqu’à la naissance, on dit «Oh la la, mon enfant est sorti plus clair ou plus foncé" ou" il a un gros nez… ". Et toute sa vie, l’enfant sera humilié : "tu es sale", "tu manges comme un cochon", "tu as encore fait pipi au lit"… Voilà on va beaucoup humilier cet enfant…
 
Et toute sa vie, les comportements de l’enfant seront fonction de ses blessures. On notera que ces blessures de l’enfance sont le physique, le comportement. Certaines maladies vont apparaître. On a parlé du «mal a dit». Dans la bio-résonance cellulaire, on va tester le corps. Le praticien va, par ce test musculaire, décoder l’origine du mal qui se manifeste par la maladie. La maladie est une réaction du corps qui nous informe que «quelque chose ne va pas bien». C’est une alerte, un signal. Si on n’a pas écouté le signal, celui-ci va se taire de plus en plus et la maladie s’installe. On aura besoin d’un médecin qui prescrira des médicaments allopathiques, ou homéopathiques, ou naturopathiques etc.
 
Il y a plusieurs causes provoquant la désharmonie du corps : l’environnement, le mode de vie, la façon de penser, de se nourrir, la génétique, les blessures de l’enfance, le mal-être…
 
REGARDONS LA SAGESSE POPULAIRE :
«Marcher à côté de ses pompes» : déséquilibre énergétique du corps.
"Ne pas voir plus loin que le bout de son nez" : difficulté à être conscient de son espace et à se projeter dans le future.
"Etre terre-à-terre" : ne pas être conscient de l'intuitif et du ressenti (on est conscient que de ce que l'on voit "terrestrement", dans la matière). Exemple : avoir mal au ventre avant de passer un examen, avant d'avoir vu le sujet.
 
Merci à Simone PAULIN  - Praticienne Mother’s Touch


Une experte de la presse avec une expérience à l’International ! En savoir plus sur cet auteur


Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF