Connectez-vous S'inscrire

Le plaisir solitaire, célib ou en couple


Par La Rédaction | Le 15 Août 2015 | 0 commentaire(s)


Prendre son pied seule, ce n'est pas puni par la loi divine (sourire). Pratiquer l'onanisme peut avoir des effets bénéfiques physiquement et psychiquement. Si vous voulez vous lancer, GK vous ouvre la porte sur une pratique non-honteuse !



© Studio_3321
© Studio_3321
Les garçons sont plus prompt à s'aventurer sur le chemin de la masturbation que les filles. Elles sont formatées pour trouver l'art sexuel impropre, malgré la curiosité, les pulsions... Nombreuses sont celles qui ne franchiront pas le pas dans leur jeunesse et attendront très longtemps (même si elles ont une vie sexuelle active) ou n'oseront jamais. Sujet sensible voire même tabou, c'est en contradiction avec cette société hypersexualisée.
La masturbation est une manière de connaître son corps, d'avoir du plaisir, de s’épanouir. Et elle peut même libérer les blocages sexuels pour une sexualité plus épanouie même en couple.

« Je ne vois pas pourquoi je me masturberais, ce serait laisser croire à mon compagnon qu'il ne me donne pas du plaisir. Et de plus, je ne fais pas ce genre de chose, ce n'est pas bien ! » lance Marie.

Faut-il se masturber ?
Oui et non ! Si vous êtes épanouie et ne ressentez pas le désir d'explorer : toucher, caresser votre corps, de découvrir des zones inconnues, de jouir en solo. Rien ne vous oblige, c'est d'ordre privé. Par contre, si vous pensez que la masturbation féminine est dégradante et ne rapporte rien (même si on prétendait dans les temps reculés, que se masturber rendait aveugle), ça fait belle lurette que les chercheurs ont démontré les avantages de (se) faire plaisir. Qu’importe ce que vous décidez, voici quelques conseils pour prendre du plaisir en solitaire. Par contre, si vous êtes une adepte, cette lecture sera juste un bon moment ! Attention ! La simple lecture de cet article pourrait vous mettre en condition (ha ha ha).

Assurez-vous que vous ne serez pas dérangée
Vous faire plaisir, oui, mais en toute sérénité. Il serait dommage de paniquer parce que quelqu'un peut vous surprendre (vous pouvez fantasmer dessus, sans le vivre pour autant). Éteignez tous les appareils susceptibles de vous déranger. Déconnectez-vous, y compris votre cerveau. Vous êtes célibataire, sans enfants ? Facile, toutes vos portes sont fermées, vous pouvez vous abandonner dans ou hors de votre chambre. En couple ou avec des enfants à la maison, choisissez un moment tranquille et enfermez-vous dans votre chambre à double tour. Ce n'est pas le moment de vous demander si vous avez mis la machine à laver en route, si vous avez retiré la casserole du feu... Faites le vide, soyez détendue.

Y aller doucement
Ne commencez pas de but en blanc. Primo, mettez-vous nue ou gardez un haut (il est souhaitable d'être à l'aise). Sous vos draps couchée (en cas de pudeur), allongez-vous sur le dos. Les jambes écartées, démarrez doucement, vous pouvez vous mettre en situation avec une lecture ou un film érotique. Si vous n'avez rien de tout cela, ayez des pensées érotiques en acceptant que votre imagination s'emballe. Les choses sérieuses peuvent commencer : caressez-vous les seins, effleurez votre corps, stimulez votre clitoris avec les doigts, jouez de vos sex toys (en utilisant un vibro contre le clitoris, vous pouvez décupler le plaisir). Contrôlez le rythme – la cadence lente, rapide (ne soyez pas trop agressive, pour éviter les irritations). Concentrez-vous sur les sensations.

Réussir à jouir
Quand vous commencez à haleter, à gémir, c'est que les stimulations sont parfaites et l'orgasme est à votre porte. L'accession du 7ème ciel se fait en 3 à 6 minutes. Au fur et à mesure, vous saurez ce qui vous excite et vous amène à la jouissance. Après le premier orgasme, la femme a tendance à s’arrêter. Mais si vous êtes curieuse, continuez la stimulation (quand le clitoris est moins sensible) pour avoir plusieurs orgasmes, savoir jusqu'où votre corps peut aller.
 

  Les bienfaits  
  • Misez sur la masturbation si vous souhaitez vous défouler. Une journée stressante ou après une semaine de ouf, en titillant votre clitoris, vous vous sentirez bien, détendue.
  • Ras-le-minou des insomnies. Vous masturber favorisera l'hormone du sommeil et vous êtes assurée de prendre sommeil illico presto.
  • Vous souffrez de règles douloureuses ? L'endorphine libérée lors de l'orgasme est un vrai anti-douleur ! Et calme aussi les migraines (plus d'excuse).
  • Améliore la vie sexuelle du couple (vous saurez ce que vous aimez et ce sera plus facile de guider votre compagnon).

 Petite information  
Le clitoris possède des terminaisons nerveuses, en le stimulant, ils entraînent du plaisir. L'orgasme est un réflexe nerveux dû à la stimulation et il est plus intense avec la masturbation qu'avec la pénétration. Laissez tomber vos barrières mentales pour mieux vivre votre désir, votre plaisir et vous sentir bien dans votre peau. Vous avez déjà essayé, c'est la première fois, vous vous sentez nulle, gauche, or c'est en vous touchant, en apprenant, en pratiquant que vous tirerez du plaisir.
Ne soyez pas critique avec vous, retentez l’expérience. Car comme toute bonne chose, ça s'apprend !




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF