Connectez-vous S'inscrire

Le gluten : artisan de tous les maux


Par Gisèle Frenette | Le 7 Juin 2014 | 0 commentaire(s)




© nofrost - Fotolia.com
© nofrost - Fotolia.com
Les découvertes dans le domaine de la santé ne cessent de se multiplier, mais certaines d’entre elles semblent toucher plus de gens que d’autres. Cela est définitivement le cas du gluten. Alors qu’on avait toujours pensé que les problèmes de santé liés au gluten affectaient à peine 1% de la population, les dernières recherches semblent dire qu’une personne sur trois serait visée.
 
Qu’est-ce que le gluten?
Le gluten est la partie protéinée de certaines céréales, dont le blé, l’avoine, le seigle, l’orge, le triticale, l’épeautre et le kamut. C’est le gluten qui donne la texture et la structure aux produits de la boulangerie en donnant du volume à la pâte.  De plus, il est communément utilisé comme additif dans l’alimentation, car il augmente la valeur protéique de certains aliments.
 
Maladie cœliaque, allergie ou sensibilité au gluten?
Des études récentes confirment que le gluten peut affecter la santé de différentes façons. On a longtemps pensé que la maladie cœliaque était une maladie qui se déclarait chez le jeune enfant. Puis, elle a commencé à faire son apparition chez les gens de tout âge, tout en démontrant une symptomatologie de plus en plus élaborée. On sait maintenant que les troubles liés au gluten sont multiples et complexes. Les chercheurs en sont arrivés à la conclusion que le gluten n’affecte pas tout le monde de la même manière.
 
La maladie coeliaque
La maladie cœliaque est considérée comme une affection sérieuse; le gluten s’attaque aux villosités du petit intestin et limite grandement l’absorption des nutriments. La carence nutritive à long terme entraîne toute une panoplie de symptômes incluant l’anémie et l’ostéoporose. Cette maladie est dépistée par un bilan sanguin qui détermine la présence de certains anticorps spécifiques. La biopsie du petit intestin peut alors confirmer le diagnostic.
 
L’allergie au blé
Certaines personnes ressentent les symptômes classiques d’une allergie dès qu’elles consomment un produit contenant du blé: rougeurs, démangeaisons, enflure, difficulté à respirer pouvant aller jusqu’au choc anaphylactique. Bien que rare, il faut alors à tout prix éviter tout aliment contenant l’élément allergène.
 
L’hypersensibilité au gluten
Les personnes qui en souffrent présentent tous les symptômes de la maladie cœliaque, mais sans la présence d’anticorps caractéristiques de la maladie et sans dommage à la paroi intestinale. Ils n’en sont pas moins malades pour autant.
 
Dans les trois cas, l’exclusion à vie du gluten de l’alimentation est la seule manière connue de retrouver la santé.
 
Toute une panoplie de symptômes
De l’ostéoporose à l’alopécie, de l’anémie aux douleurs articulaires, des ulcères buccaux aux problèmes de vision, le gluten agit comme un poison lent et insidieux chez beaucoup de gens qui ne le soupçonnent même pas.  Voici une liste non exhaustive des symptômes :
 
Troubles digestifs : reflux gastro-œsophagien, douleur abdominale, ballonnement, diarrhée, constipation, troubles de l’appétit;
 
Problèmes dermatologiques : dermatite herpétiforme (lien étroit avec le gluten), démangeaisons, eczéma, psoriasis ;
 
Troubles gynécologiques : fausses couches à répétition, aménorrhée, règles irrégulières, infertilité, endométriose;
 
Troubles neurologiques (qui affectent le cerveau) : sensation d’avoir la tête dans la brume, fatigue chronique, trouble de la concentration, trouble du déficit de l’attention, étourdissements, changements d’humeur (anxiété, nervosité, dépression), migraine, engourdissements et picotements des mains et des pieds, syndrome des jambes sans repos, tinnitus, maladie d’Alzheimer, autisme, épilepsie, schizophrénie;
 
Chez le jeune enfant : retard de croissance, irritabilité,  apparence triste, apathie, abdomen distendu, diarrhée ou selles grisâtres, graisseuses et abondantes, vomissements, problèmes dentaires (décoloration de l’émail des dents), perte d’appétit, anxiété de séparation des parents;
 
Présence d’autres maladies auto-immunes : diabète de type 1, thyroïdite, arthrite rhumatoïde, fibromyalgie.
 
Référence : Gisèle Frenette, Intolérance au gluten, 2013 (3e édition), Edimag.
 




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF