Connectez-vous S'inscrire

Le corps bavard


Par | Le 27 Septembre 2014 | 0 commentaire(s)


GIRLYKREYOL LIT…
Le corps bavard de Sophie Marinopoulos



Le corps bavard
Chair, tactile, bavard… Le corps grandit, évolue et se manifeste. Parfois, il agit à notre instar, parfois, il nous aide à avouer des choses ou prendre conscience de la réalité.
Cette vivacité corporelle est décrite avec brio par la psychologue et psychanalyste Sophie Marinopoulos.
 
« Pince-moi, je crois rêver », « touchons du bois ». Ces expressions semblent anodines pourtant elles traduisent notre besoin de convoquer l’un de nos meilleurs alliés : le corps. Chaque jour, du simple mal de ventre à la mutilation, nous discutons avec notre corps. Sa parole est multiple et nous n’avons pas toutes les réponses pour comprendre ses comportements. Dans une écriture poétique et imagée, Sophie Marinopoulos nous apporte quelques clés. Idéal pour ceux qui ne sont pas familiers avec les termes techniques de psychologie.
 
Intrusion et instruction
 
Pas de discours freudiens. C’est à l’aide d’études de cas et de réflexions que nous partons à la découverte de cet illustre bavard. On vit avec le corps : du ventre de maman, en passant par le vieillissement de la peau, au rougissement.
Le corps est chair, mais il est également « psychique », explique la psychologue. Au fil du temps, il exprime des changements intérieurs : changement de voix, développements de mimiques qui vont influer sur notre chair en matière d’hygiène par exemple.
La parole du corps est expliquée à l’aide d’exemple simple comme celui d’Euxane. Au cours du diner familial, la petite fille est grondée par sa mère : « Soit tu m’écoutes et respecte ce que je te demande, soit tu quittes la table. » Les mots paraissent clairs et son irritation est apparente. Pourtant, la maman perdra ce duel, trahie par une narine gonflée. Un signe qui va permettre à l’enfant « d’interpréter la vraie-fausse colère maternelle » et de s’en sortir soulagée.
L’enfant est principalement au cœur des exemples de la psychanalyste. Elle confronte notamment le comportement des bambins à celui de leurs parents au cours de ses séances. « Regarde la dame quand elle te parle », se plaignent certains. Tandis qu’elle a la conviction par la gestuelle de l’enfant qu’il est attentif à ce qu’elle lui dit.
 
Le corps n’oublie pas, contrairement à notre conscience. Tantôt gaiement, tantôt en souffrance, il est le témoin de nos émotions et de nos sentiments. Un véritable indicateur qui montre qu’on réfléchit aussi bien avec sa peau que son cerveau, conclut Sophie Marinopoulos.
 
« Le corps bavard est franc, direct, sans encombre, parfois cruel tant il dénonce, pouvant aussi ouvrir vers le soulagement quand il emmène avec lui les mots salvateurs. »
 
Biographie 
Sophie Marinopoulos est psychologue et psychanalyste. Elle dirige le service de prévention et de promotion de la santé psychique (PPSP) de Nantes. Elle participe également à de nombreux travaux cliniques et recherches sur la famille. Le Corps Bavard, sorti en 2007 est l’un de ses nombreux ouvrages, publié chez Marabout.
 


Sélène Agapé
Jeune journaliste, ma curiosité maladive se marie plutôt bien avec ma passion de l’écriture. En savoir plus sur cet auteur


Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF