Connectez-vous S'inscrire

Le bruit : silence !


Par La Rédaction | Le 14 Mars 2015 | 0 commentaire(s)




© vladimirfloyd - Fotolia.com
© vladimirfloyd - Fotolia.com
Oui, le bruit peut rendre malade. Selon des études, après l'air, la pollution sonore est la 2ème nuisance en termes de dommages sanitaires.
Les jeunes adultes sont les plus touchés à cause de l'utilisation prolongée du casque (volume élevé). Résultat : différentes maladies font leur apparition comme l’hyperacousie (intolérance aux bruits normaux), l’acouphène (bourdonnements, sifflements), la surdité... ainsi qu'un impact sur le comportement : agressivité, hypersensibilité, troubles du rythme cardiaque, du système nerveux, abaissement du système immunitaire (fatigue, anxiété, stress), perturbation du sommeil (somnolence, réduction sur les performances, concentration…).
 
L’ouïe est en danger lorsqu'il est exposé à 85 décibels (bruits de circulation) pour 8 heures. Toute exposition à 130 décibels (réacteur d’avion) est gravement dangereuse (début de douleur) même sur une courte durée (5 minutes).
 
Dans le milieu professionnel, des moyens sont mis en place pour limiter l’exposition. Mais les maladies liées au travail sont reconnues comme des maladies professionnelles.

Quand y a-t-il des risques ?

Vous êtes exposé à + de 85 décibels :
  • Lors d’une discussion (face à face), si vous devez crier pour vous faire entendre.
  • Si une personne entend bien le son qui sort de votre casque.
  • Si on entend la musique qui sort de votre voiture toutes vitres remontées, pour ne citer que ces exemples.

Comment préserver son ouïe ?

IL FAUT FAVORISER LES SOLUTIONS ANTI-BRUIT
A l’extérieur :
  • Vous passez près d’un chantier (marteau-piqueur), travaux : bouchez-vous les oreilles.
  • Réglez votre casque (volume moyen) et contrôlez-le souvent en fonction du lieu (plus le lieu est bruyant, plus on a tendance à augmenter le volume). Limitez à une heure l’écoute avec le casque ou les écouteurs (discussion, musique) ou faites des pauses régulières pour reposer vos oreilles.
  • En concert ou en discothèque, éloignez-vous des enceintes. Et faites une pause de temps en temps en sortant à l’extérieur.
  • Utilisez les boules quiès dans la salle de sport pour réduire le bruit des machines, de la musique, des conversations fortes. Lors de vos activités sportives à l’extérieur, évitez l’utilisation du casque (baladeur), ou des écouteurs (portable) quand vous courrez à proximité d’une route (circulation) car il est important que vous entendiez ce qui se passe autour de vous en cas de danger.
 A la maison :
  • En ville, ou en appartement, le bruit est omniprésent. Si l’exposition est forte, utilisez des boules quiès la nuit ou pendant la journée (quelques heures) pour réduire l’impact du bruit extérieur (klaxon, circulation, travaux…).
  • Ecoutez la musique ou la télévision avec un volume moyen.
  • Achetez des rideaux anti-bruit pour réduire la gêne pendant la nuit  (passage de camion poubelles [tôt ou tard]).
  • Essayez une musique douce et faible pour le réveil du matin. Si ce n’est pas possible et que vous avez du mal à entendre le réveil, placez-le à une bonne distance de votre lit.
 
IL FAUT FAIRE SILENCE
  • En tant que voisin, respectez des plages de silence en évitant le bruit fort (son à forte intensité) tôt ou tard dans la nuit. En immeuble, avec des enfants, privilégiez des tapis dans l’espace jeu pour une meilleure sonorisation. Malheureusement, des bruits bruyants à répétition peuvent créer un sentiment de frustration (dépression, anxiété), d’agressivité chez l’autre, et nuit à la relation et à la communication.
  • Privilégiez des moments de silence pour vous. Ne parlez pas pendant 1 heure si possible (hé oui, même si vous aimez les longues conversations au téléphone). Eteignez, pendant une ou quelques heures, la télévision, la radio. Reposez vos oreilles !
  • Faites-vous des pauses silence le week-end en allant à la campagne, écoutez le bruit de la mer, de la rivière (le bruit de l’eau apaise).

Vous avez ces symptômes décrits ?

Si vous ressentez une gêne, si vous souffrez, demandez un bilan ORL à votre médecin traitant.

En finalité

Le but premier est de préserver votre ouïe mais aussi l’impact du bruit sur votre comportement et celui d’autrui. En limitant les nuisances sonores, vous vous préservez et contribuez à ne pas amplifier l’agressivité, l'hypersensibilité des autres autour de vous.




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF