Langage du corps : quelques gestes décryptés


Par La Rédaction | Le 1 Octobre 2016 | 0 commentaire(s)


Le corps est plus bavard qu'on le pense... Le corps s'exprime. Avant de parler, les gestuelles (regards, mimiques, postures) inconscientes traduisent ce qu'on pense, plus que les états (joie, tristesse, colère), impossible de (se) mentir même si les mots disent le contraire. Voici quelques exemples.



© Drobot Dean
© Drobot Dean

Si GK vous disait qu'on peut en apprendre beaucoup sur une personne ou soi-même en étudiant le langage du corps, il suffit seulement d'observer pour décoder le sens caché des expressions, gestes... Le corps aussi communique même si c'est non-verbal.

CE QUE DIT LE VISAGE

Les expressions faciales sont les plus faciles à décrypter, rares sont les gens qui peuvent avoir un visage inexpressif. Celui-ci permet de révéler une multitude de sentiments, sensations différentes par exemple la frustration, le plaisir, la vérité, le mensonge... Même inconsciemment. La façon dont on regarde est rarement anodine, selon les degrés du mouvement, il faudra faire la différence avec un tic, un zapping visuel et une expressivité réelle.
 
Les yeux au ciel, aussi brève qu'est cette gestuelle – la fuite du regard vers le haut traduit de la tricherie ; une orientation vers le haut peut aussi trahir de l'exaspération ; vers le bas à gauche, un tempérament indécis, un individu prompt aux mensonges ; vers le bas à droite, une inaptitude à changer les choses avec un sentiment d’échec ; le regard timide est signe de soumission ; le regard vers le sol masque de la gêne, de l'embarras.
 
Les sourcils levés sont le signe d'un état soucieux ; noués de chagrin, de douleur, de souffrance ; haussés de peur, de surprise ; baissés de colère ; rapprochés d'inquiétude.

Les oreilles qu'on palpe sont le signe qu'on n'est pas intéressé par les dires de l'autre, qu'on cherche à se désister.
 
Les lèvres en cul-de-poule sont le signe d'un dialogue sourd ; dissimulées avec l'index gauche que cette personne est fourbe, qu'elle se joue de l'autre ; la morsure des lèvres inférieures ou supérieures est signe de malaise.

Le frottement de la joue indique une personne qui est de mauvaise foi.
 
Le menton en appui sous les mains est signe de beaucoup d'égard ; en appui sous les mains en forme de lotus est signe d'intérêt, d'attention qu'on porte aux propos de l'autre.

CE QUE DIT LE CORPS

Les mains, les bras, les jambes et les pieds en disent parfois plus long que les mots, le geste et la parole vont de pair.

La main en cornet – comme pour tousser est signe de rejet ; les pouces scotchés le signe d'une opposition ou d'une hypocrisie ; la poignée de main prise avec deux mains réunies chaleureusement a tout du faux-ami, signe d'une conduite prédatrice ; les mains positionnées sur les hanches sont une posture narcissique.
 
Naturellement, on croise les bras pour protéger son espace vital, selon la façon de les croiser, la signification sera différente. L'offensive – le bras droit sur la gauche, c'est un besoin de s’affirmer ; la défensive – le bras gauche sur le droit, c’est un besoin de reconnaissance ; les bras levés en forme de voilier sont signe d'une personne qui manque d’intérêt à ce qu'on lui dit ; le bras droit dans le dos est signe d'une personne qui peut poignarder l'autre dans la réalité ; les bras et les jambes croisées en même temps signifient que la personne en face a rompu la communication.
 
La jambe droite sur la gauche est signe de la sympathie pour un homme et au contraire pour une femme, c'est le signe de désaccord ou d'anxiété, la posture est répulsive en elle-même; la jambe gauche sur la droite est signe de répulsion pour un homme et au contraire pour une femme c'est qu'elle est à l'aise, et/ou ouverte mentalement, la posture est attractive ; la jambe droite sur la gauche en retenant son genou droit de sa main gauche est signe d'une attitude hostile, on lui vole son espace vital ou sa parole ; les jambes en X, gauche qui croise la droite témoigne d'un caractère instable.
 
Les genoux cachés en position assise, les bras dans le prolongement des cuisses et les mains qui cachent les genoux sont le signe que cette personne craint de recevoir un coup de pied imaginaire.
 
La cheville droite qui retient la gauche en position assise, cette posture présage le sentiment d'un échec. Cette partie du corps traduit instinctivement les impressions face à une situation extérieure : la cheville gauche croisée sur la droite sous le siège exprime une sensibilité pour les autres, de la tolérance et de l'empathie ; la cheville droite croisée sur la gauche exprime le rationnel et la connaissance intuitive des autres.
 
Un pied appuyé contre une cloison située derrière à plat contre un mur est signe qu'on fatigue à écouter l'autre, un besoin de se soutenir.

Il en existe encore de nombreuses... On peut explorer davantage le sujet, de plus en plus de livres apparaissent comme " Le langage des gestes pour les Nuls ", de Joseph Messinger, aux Editions First. Mais n'oublions pas que certaines personnes ont le pouvoir contrôler les signaux qu’ils émettent et à contrario d'autres de nature tellement anxieuse, nerveuse auront des expressions à l'inverse de leur propre pensée. Donc, le sens caché ne s’applique pas à tout le monde et de n'importe quelle manière.




Mieux-être


Facebook
Twitter
Google+
Téléchargez l'application Android
Mobile
YouTube Channel
Podcast