La santé infuse avec les plantes créoles


Par La Rédaction | Le 15 Juillet 2017 | 0 commentaire(s)


Cultiver ses remèdes « remèd razié » fait partie de la tradition. Oubliées par beaucoup, et ce pendant longtemps, les plantes médicinales retrouvent leurs lettres de noblesse dans les maisons. Des féyaj à (re)découvrir de toute urgence pour profiter de leurs bienfaits.




1. ATOUMO 
À tous les maux parce qu’elle guérit tout. La plante est utilisable dans son intégralité que ce soit pour soigner un état grippal, des maux de tête (fleurs), des problèmes de digestion ou des flatulences, la tension artérielle (feuilles), etc.

2. CHIENDENT
Cette (mauvaise) herbe est une détoxification naturelle, une bonne tisane de chiendent « rafraîchit » les intestins avant de prendre une purge. On y pense à la rentrée !

3. CITRONNELLE
La verveine des Indes est facile à cultiver. Cette plante a des effets bénéfiques sur les états grippaux, la nervosité, le stress. De plus, elle est souvent utilisée contre les problèmes de digestion.

4. DOLIPRANE
La plante a des vertus antidouleur similaires à celles du paracétamol (migraines, douleurs dentaires, grippe, fièvre…) C’est également un très bon diurétique, en plus d’aider à la bonne santé des fonctions rénales.

5. GROS THYM
C’est un stimulant digestif. Mais il apaise aussi les règles douloureuses et favorise le sommeil. Si vous trouvez un bouturage, placez-le dans un endroit sec et frais, il poussera facilement.

6. VERVEINE QUEUE DE RAT
Cette (mauvaise) herbe est réputée chez les Indiens d’Amérique pour soigner les troubles digestifs, nettoyer le sang, et être un antiparasitaire... Ses feuilles constituent un bon diurétique. Utile en prévention des troubles menstruels et après l’accouchement pour favoriser la lactation. Certains pays recourent à la plante pour ses propriétés abortives (avortement), elle est donc contre-indiquée pour la femme enceinte.

COMMENT PRÉPARER CES REMÈDES EN INFUSION

Bien laver les plantes au préalable. Sur 30 g de feuilles fraîches ou 15 g de feuilles séchées (gramme sécuritaire), versez l'eau (1 litre) venant de bouillir. Couvrez et laissez infuser quelques minutes, filtrer, boire quelques tasses en dehors des repas.

Attention, pendant un traitement médical, certaines plantes peuvent interagir avec les médicaments. En cas de problème de santé, en période de grossesse ou d’allaitement, on prend l’avis de son médecin avant de consommer chacun de ces remèdes.

ASTUCE

Mon jardin médicinal peut être adapté au balcon. Pour concevoir sa « pharmacie », on fait une petite sélection de plantes médicinales que l’on plantera dans des pots ou bacs à fleurs.




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail | Inclassable


Facebook
Twitter
Google+
Téléchargez l'application Android
Mobile
YouTube Channel
Podcast