La musculation, est-ce pour moi ?


Par La Rédaction | Le 26 Août 2017 | 0 commentaire(s)


Devant son miroir, on trouve qu’on n’est pas assez musclée... Oui, on a envie de se mettre à la musculation, mais on craint de prendre trop de volume, de devenir « mastoc », on pense que soulever de la fonte va provoquer un effet bodybuilding. Il paraîtrait que ça vaut le coup si on a la bonne pratique. Voici 7 raisons de s’y mettre.



© Freepik - Chevanon
© Freepik - Chevanon
La musculation, c’est la garantie d’une transformation radicale de sa silhouette. Souvent, on confond le culturisme, l’haltérophilie et la musculation. Les trois n’ont pas le même but. Le culturisme a comme objectif de cultiver ou construire son physique, c’est purement esthétique. L’haltérophilie est un sport de force. Exit les clichés, dorénavant, on ne fera plus jamais la tête aux machines de musculation dans une salle de fitness.

1/ Malgré tout ce que l’on entend, il faut savoir que c’est la testostérone – première hormone masculine – qui joue un rôle sur la masse musculaire chez l’homme et, à un degré moindre, chez la femme. Pas de danger de se voir devenir Hulk au féminin.

2/ Il est souhaitable d’établir un programme adapté et de définir ce que l’on décide de travailler : tout le corps ou seulement des zones spécifiques. Pourquoi ? Parce que cela permet de bien choisir ses machines et de ne pas muscler – davantage – une partie du corps qui l’est déjà, on évite plutôt de la solliciter.

3/ Pour que les muscles gagnent du volume, il faut répéter les mouvements avec des charges lourdes. Par conséquent, en les effectuant avec des charges légères, on se musclera tout en longueur. À privilégier : la musculation d’endurance, par rapport à la musculation traditionnelle « puissance » où l’on souhaite prendre du volume. La musculation d’endurance permet un travail plus global. Avec des charges légères, on enchaîne 30 à 40 répétitions avec l’impression à la fin de la série qu’on aurait pu en faire 10 de plus. Sans faire de pause. On poursuit avec un autre exercice. Et le tour est joué !

4/ Côté santé, on s’assure d’entretenir un bon système cardiovasculaire. C’est bon pour le cœur !

5/ Adieu la cellulite ! En développant la masse musculaire, on favorise le déstockage adipeux. Ça donne envie de sourire !

6/ Incontournable, l’obsession de rester jeune. Se muscler renforce les muscles donc on améliore le tonus cutané, on fabrique plus de collagène pour une plus belle peau. Yes !

7/ En presque 2 mois, à raison de 2 séances par semaine, vous verrez le changement. C’est vite fait et bien fait, et bonus : regain de l’estime de soi. Eh oui ! La silhouette se dessine, ça donne un corps de « rêve », une sensation grisante de contrôle qui a comme effet de (re) booster un sentiment favorable à l’égard de sa personne. C’est décidé, on s’y met ! Let’s go !

Bon à savoir : quand on se lance pour la première fois, il est souhaitable de bénéficier des conseils d’un coach pour bien effectuer les mouvements et ne pas risquer de se blesser. Par la suite, on peut penser à poursuivre ses exercices, seule à la maison.




Nutrition | Minceur & Régime | Sport


Facebook
Twitter
Google+
Téléchargez l'application Android
Mobile
YouTube Channel
Podcast