Connectez-vous S'inscrire

La chronobiologie : vivre au rythme de son horloge interne


Par La Rédaction | Le 22 Juillet 2017 | 0 commentaire(s)


Anxiété, insomnie, surpoids... En fait, il s’agit peut-être d’un dérèglement de votre horloge interne ? Vivez-vous en phase avec vos rythmes biologiques ? Décryptage.



© Gino Santa Maria
© Gino Santa Maria
Avez-vous remarqué – surtout nous, les femmes – qu’on dépense une énergie folle à gérer toutes sortes d’activités en 24 heures chrono ? Mais cette cadence a un impact sur notre horloge interne. Sa dérégulation entraîne de nombreux tracas, que ce soit sur les fonctions biologiques ou comportementales. En suivant et en respectant les rythmes naturels de son corps, on peut s’épargner d’importantes perturbations physiologiques. L’heure, c’est l’heure !

C’est quoi, la chronobiologie ? 
Pour le Larousse, la chronobiologie est « l’Étude scientifique des biorythmes (rythmes biologiques des êtres vivants). » Qui permet de comprendre les mécanismes biologiques, les rythmes et les conséquences de leurs perturbations. L’étude de ce cycle permet de savoir quel est le meilleur moment pour... par exemple, prendre ses médicaments, etc.

Le corps est soumis à des rythmes naturels ou « biorythmes » (Alternance jour/nuit, saisons…) L’organisme, les cellules, les tissus, les glandes endocrines, les fonctions organiques, tous savent l’heure qu’il est. Les horloges internes se synchronisent en permanence, entre elles et avec l’environnement, pour s’adapter au mieux au monde qui nous entoure. Cette synchronisation est essentielle au fonctionnement harmonieux du corps et du psychisme. Et par voie de conséquence, à notre bien-être et à notre santé. À l’inverse, ne pas vivre en fonction des plannings « naturels », adopter des rythmes « artificiels » socialement imposés et se déconnecter de ses besoins physiologiques n’est absolument pas bénéfique... 

BIEN S’ALIMENTER, ET LE FAIRE À LA BONNE HEURE !

La plupart du temps, les repas sont avalés sur le pouce en toute hâte. En plus d’être trop gras, trop salés, trop sucrés... Grâce à la chronobiologie, on remarque que l’organisme gère différemment les nutriments selon l’heure de la journée. Par exemple, mangez des sucres et des corps gras le soir, et votre corps s’empressera de les stocker. Un même aliment, selon le moment de la journée où il est consommé, sera assimilé de façon différente. Ainsi votre corps assimilera facilement des nutriments à fort potentiel calorique le matin, il voudra du carburant pour attaquer la journée. 

Voici un petit topo : le matin, le corps réclame son petit-déjeuner. Comme l’horloge alimentaire est réglée en phase avec le réveil, on digère sans difficulté le plus riche des repas. C’est le bon moment pour consommer des graisses hyper énergétiques, qui seront ensuite éliminées sans difficulté. En prenant en compte, le rythme biologique de son corps, on peut vraiment perdre du poids – ou selon ses besoins simplement mincir ou garder la ligne.

Le midi : léger, léger… Dans l’idéal, on mange de la viande (peu grasse) ou du poisson, des légumes et quelques féculents pour tenir l’après-midi sans chute d’énergie. Insuline et sucs digestifs obligent, les matières grasses ne se digèrent pas facilement. Et exit les sucreries.

Quant au dîner, le créneau propice se tient entre 19 h et 20 h et au moins 2 heures avant le coucher, afin que la digestion ne perturbe pas le sommeil. Eh oui, Madame, on stocke ce qu’on mange le soir ! On freine sur la consommation de glucose (et le grignotage) pour éviter le stockage des graisses.

LES ACTIVITÉS, À LA BONNE HEURE !

Le matin est un excellent moment pour bouger et maximiser ainsi le processus d’élimination des graisses, accentuer la fonte graisseuse… 

Côté beauté, c’est également un bon moment pour appliquer les crèmes en tout genre pour un maximum d’efficacité.

Au cours de la matinée, grâce à l’augmentation de la température corporelle, la mémoire à court terme fonctionne à plein régime. Mais tout sera (pratiquement) oublié le lendemain.

Après le déjeuner, qui idéalement aura lieu entre 13 h et 15 h, c’est le moment propice pour une sieste, on récupère quelques minutes. On ne culpabilise pas, parce qu’il est prouvé que sinon on travaille moins efficacement. Après, à coup sûr, on peut recommencer à affronter le reste de la journée. 

L’après-midi, de 15 h à 16 h 30, on peut mettre le turbo, la température corporelle est idéale, le taux de sucre sanguin est optimal, le cerveau fonctionne à plein régime, on est plus efficace et rapide. 

Entre 16 h et 17 h, le corps supporte mieux la douleur. Donc, on pense à prendre rendez-vous chez le dentiste par exemple.

En fin d’après-midi : sport ou amour, comment ? La sérotonine qui influe sur notre humeur atteint un pic. Et l’activité et la tonicité musculaire sont à leur apogée ainsi que les capacités respiratoires. On peut s’envoyer en l’air de deux manières.

Le soir, idéalement, détente, relaxation, massage par exemple, on en profite pour soulager les jambes lourdes parce que le drainage s’effectue la nuit.

DORMIR À LA BONNE HEURE !

Les heures de sommeil fondent comme glaçons au soleil avec les activités nocturnes : télé, réseaux sociaux, etc. Même les jours de détente, on ne prend plus le temps de se reposer, de s’ennuyer tout simplement. Cependant, il ne faut pas résister au sommeil, l’heure idéale du coucher se situe entre 21 h 30 et 23 h, à ce moment-là, la température corporelle chute d’un degré environ, tout le corps ralentit et se prépare au repos… On ne se force pas à terminer un livre, une série ou un film, car c’est le risque de ne plus trouver le sommeil par la suite. 

Même s’il peut être difficile de se réadapter à son horloge biologique, cet apprentissage permettra d’être « en phase » avec soi-même. Le corps est une horloge, il est « programmé » pour certaines activités à certains moments de la journée… Donc, forme physique, beauté, repas, sommeil... On essaye d’appliquer la chronobiologie dans la vie quotidienne.




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail | Inclassable


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF