Connectez-vous S'inscrire

K-Reen, l’étoile de la musique urbaine française


Par | Le 2 Mai 2015 | Lu 912 fois

Figure incontournable de la musique française des années 90, Karine Patient alias K-Reen est une pionnière du Rn'B. Au fil des ans, elle a laissé son empreinte indélébile dans l'univers musical en inspirant de nombreux artistes français. Quelques semaines après la sortie de son dernier album “Racine K-Raïb”, la talentueuse chanteuse guyanaise se confie à la rédaction de GirlyKréyòl.


© Starcreation
© Starcreation
Voilà, l’album “Racine K’Raïb” est dans les bacs ! Il comporte de belles sonorités Rn'B, hip-hop et caribéennes : pouvez-vous nous parler de sa réalisation ? Avez-vous pu tester de nouvelles sonorités et expérimenter nouvelles choses ?
K-Reen : Pour cet album, je me suis laissée porter par tout ce que j’ai entendu ces 5 dernières années, que ce soit afro, zouk, dance hall, reggae ou hip-hop et Rn'B. J’ai voulu collaborer essentiellement avec des artistes caribéens, pour marquer le coup. Je me suis pas mal isolée en Guyane pour écrire et composer, car il existe une grande richesse multiculturelle là-bas et je suis très à l’aise dans ce contexte, je n’ai pas peur de me mélanger aux gens. J’adore poser des questions, goûter les plats, découvrir les sonorités…

À en croire son nom, c’est un album assez personnel, pourquoi avoir attendu plus de 20 ans de carrière pour le faire ?
K-Reen : C’est arrivé comme ça ! Je venais de finir mon troisième album Himalaya et je me demandais si après j’allais encore faire un album. Puis Master C-Will m’a invitée sur son album Lovely : vol.2. C’est là qu’est né le morceau zouk T’aimer encore en duo avec Rickwell qui a bien marché. Les gens me disaient « Continue, on adore quand tu chantes du zouk » et j’ai kiffé parce que pour la première fois, ma musique touchait la communauté Antillo-Guyanaise. J’ai trouvé ça cool et au pays la famille était fière alors un, puis deux, trois morceaux ont suivi et je me suis dit pourquoi pas faire un album tourné sur la Caraïbe, mais je ne voulais pas faire que du zouk, je ne voulais pas tourner en rond musicalement alors j’ai puisé dans les souvenirs.

Quels sont vos morceaux préférés ?
K-Reen : Tous sont mes préférés, mais le plus personnel est "Qu’allons-nous devenir ?"

À la fin de cet album, vous remerciez de nombreuses personnalités, dont des chanteurs connus aussi bien dans l’Hexagone que dans la Caraïbe, est-ce qu’on peut s’attendre à de futures collaborations prochainement ?
K-Reen : Je suis la "QUEEN of featurings" donc oui surtout que je n’ai pas invité toutes les personnes que je voulais sur l’album “Racines K’Raïb ”. Donc sur le prochain je ne vais pas me priver…. La musique, c'est comme l'amour, c'est mieux à plusieurs ! (rires)

Vous êtes une véritable touche-à-tout : auteur-compositeur, chanteuse, productrice. Pouvez-vous nous parler du lien « spécial » qui vous unit à la musique ?
K-Reen : La musique est ce qui m'a sûrement détournée de la délinquance, ça me permet de rester ouverte sur le monde, car je suis plutôt de nature timide et solitaire. La musique c’est une véritable thérapie, grâce à elle, je me dépasse à chaque fois.

Vous êtes l’une des pionnières du Rn'B français et icônes des années 90, quel regard portez-vous sur la musique aujourd’hui ?
K-Reen : La musique d'aujourd'hui est, selon moi, plutôt jetable, car on est fou d'une chanson sur le moment et trois mois plus tard, on l'a oubliée et pareil pour les chanteurs. J’essaie encore de faire des morceaux qui vont durer dans le temps, car c'est la plus belle des reconnaissances.

Est-ce que vous travaillez sur d’autres projets en ce moment ? Pourrait-on entendre de nouveau K’Reen sur la bande-annonce d’un film ?
K-Reen : Cela dépend surtout des producteurs de films ! Je suis ouverte aux propositions, mais j'aimerais aussi bien jouer dans le film tant qu'à faire (rires) et si possible ne pas avoir un rôle de « mama » qui passe le balai.
Par ailleurs, on me retrouvera en 1ère partie (et en live) du concert de Fanny J, au Bataclan le 30 mai prochain. J’animerai également la Fête de la Musique de Bercy Village avec Alpha Blondy. Une séance de dédicace est aussi prévue à O’Parior, à Aulnay-sous-Bois, le 20 juin…
Pour tout le reste, vous pouvez suivre mon actualité sur les réseaux sociaux K-Reen Officiel sur Facebook ou @MissKReen sur Twitter.

© Starcreation
© Starcreation

BIO EXPRESS

Née en Guyane, mais a grandi en région parisienne.

Ses débuts sur scène : Elle fait ses débuts musicaux au milieu des années 90, sur la compilation "Sensitive", un album qui a marqué le début du Rn'B français. Elle fait aussi partie du groupe Roots'neg dans lequel elle chante, mais rappe également. Elle collabore ensuite avec Cut Killer, Cutee B, Princess Erika, Lokua Kanza, Tonton David. Elle s'associe avec des maîtres du hip-hop français comme MC Solaar, Def Bond, Oxmo Puccino, Fabe, et Shurik'n. Entre featurings et maxis, K-Reen sort un premier album éponyme, en 1998, aujourd'hui encore considéré comme un "classique" du Rn'B français sur lequel elle s'entoure entre autres de la Fonky Family et du Saïan Supa Crew.

Elle se fait connaitre du grand public grâce au titre "Tu me plais" de la BOF de Taxi en 1999, puis en duo avec Mystic sur le tube "Le fruit défendu" l'année suivante.

En 2001 sortira son deuxième album "Dimension", que Tony Smalios (Faith Evans, NTM, LL Cool J, Foxy Brown) produit. K-Reen continuera à répondre présente aux invitations, et apparait à nouveau sur des featurings et autres compilations. En 2006, elle monte son propre label Astrad Music et sort un street album "Old School Elixir". Elle participe à nouveau à la BOF de Taxi 4 en 2007, apparait sur les albums de L'Skadrille, Kamelancien, NessBeal, RaïN'B fever 3.

Compose et écrit sur les albums de Mélissa M, Angunn, Kery James et sort le premier single de Mike Kenli sur son label. K-Reen, auteur-compositeur, chanteuse, productrice travaille à ce jour sur divers projets.





Sélène Agapé
Jeune journaliste, ma curiosité maladive se marie plutôt bien avec ma passion de l’écriture. En savoir plus sur cet auteur


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF