Connectez-vous S'inscrire

Je veux, mais je ne sais pas comment faire...


Un R de réussite | Le 3 Décembre 2016 | Lu 704 fois

Bienvenue à bord, « Un R de réussite » la chronique qui vous fait voyager en vous.
Le premier samedi de chaque mois, j’exposerai une anecdote problématique de mon quotidien ou du vôtre. Grâce à nos outils, nous verrons comment transformer la situation en réussite. Cette chronique du mois de décembre 2016 est un peu spéciale. Elle m’a été suggérée par Élisabeth, une fidèle lectrice. Merci à toi Élisabeth H.



Je veux, mais je ne sais pas comment faire...

Je veux, mais je ne sais pas comment faire...

Nous sommes invités chez des amis aujourd’hui. Je me réjouis de cette rencontre. Il fait un temps magnifique. Je suis en vacances, calme et détendue. La formule proposée par mes amis me convient parfaitement. Chacun des convives apportera mets ou boissons à partager entre tous. Je choisis de ne pas cuisiner ce jour et décide d’acheter quelques desserts. J’ai une idée assez précise de ce que je veux. Que dis-je, j’ai une idée très précise de ce que je veux amener. Malheureusement, ces douceurs à partager sont vendues sur mon lieu de travail. Je dis malheureusement, car je n’ai aucune envie de m’y rendre aujourd’hui. Non pas parce que je n’aime pas mon métier. C’est juste que je suis en vacances et que je n’ai pas envie d’y aller. Je conduis et scrute les abords des routes, à la recherche d’une enseigne qui annoncera le plan B. Une vingtaine de kilomètres me séparent du domicile de mes amis. Plus je me rapproche de ma destination, plus je doute. Je ralentis régulièrement devant certains commerces, mais, rien à faire, aucun ne me tente. Je suis maintenant à 1 km de la maison de mes hôtes. Il devient plus qu’urgent de prendre une décision. Je veux amener quelque chose de délicieux, mais je n’arrive pas à me décider. C’est comme si je ne savais pas faire ce que je voudrais volontiers réaliser. Comme si je manquais d’inspiration pour le « comment faire ».

Le « comment » ne nous appartient pas toujours...

Ressources : heureusement que nous avons nos outils.
Je suis à moins d’un kilomètre du domicile de mes amis, quand je réalise que si je ne me décide pas rapidement, j’arriverai les mains vides. Évidemment, ils m’accueilleraient chez eux à bras ouverts même si je venais sans mets à partager. Je souhaite cependant respecter notre accord. Je ne sais pas « comment faire » pour aller jusqu’au bout de ma démarche, c’est-à-dire, amener quelque chose qui me conviendrait. Je manque donc d’inspiration. Notez bien ma formulation : je dis bien que « je » manque d’inspiration. En effet, je ne me suis arrêtée nulle part, donc je ne peux pas dire que les produits ne m’inspirent pas. Ce manque d’inspiration vient bien de moi. Si je me considère comme responsable (non pas coupable, mais responsable) de ce qui m’arrive, je me positionne comme un acteur de mon quotidien. Je ne subis pas. C’est alors que je me souviens que le « comment » ne nous appartient pas toujours. Au-delà de cette anecdote, il est important que je précise que nous pouvons nous retrouver dans des situations similaires bien moins anodines. Nous pouvons avoir une intention de départ qui ne parvient pas à être concrétisée, car nous manquons d’inspiration. Nous manquons d’inspiration sur la façon de la réaliser. Est-ce que cela vous parle ? Le nombre de commerces se raréfiant, je décide de m’arrêter au prochain magasin. Je descends de mon véhicule. J’appuie sur mon bouton à sourire. J’inspire et j’expire tout naturellement avec confiance. Je repartirai de cette boulangerie avec un dessert qui me conviendra, c’est mon intention. C’est mon souhait de contribuer à la réussite de cette fête en faisant de mon mieux.

Réussite : Je rentre dans cette boulangerie pour la première fois de ma vie. Je regarde avec attention chacune des vitrines. J’éclate alors de rire. Posées à droite près de la caisse, qu’est-ce que j’aperçois sur un plateau couleur or ? Les douceurs à partager que je souhaitais acheter au départ. Vous vous en souvenez, celles qui sont vendues sur mon lieu de travail. J’attends patiemment mon tour. Avec un grand sourire, je demande à la vendeuse de vider le plateau. Nous serons nombreux chez mes amis : je les veux toutes. Je conclus que cette boulangerie doit sûrement être le fournisseur du commerce situé sur mon lieu d’exercice. (À mon retour de vacances, j’ai vérifié l’information, cette boulangerie est effectivement leur fournisseur.) Je vous invite encore à aller bien au-delà de cette anecdote anodine. Quand nous soignons nos intentions, il nous appartient d’être attentifs. Le « comment » ne nous appartient pas toujours. Si nous restons bien centrés sur notre moi profond, ce que nous voulons peut se réaliser. En souriant, peut-être allez-vous penser : « j’ai déjà souhaité gagner au loto... très très fort et cela ne s’est pas réalisé ». Nous en reparlerons lors d’une prochaine chronique. La vie étant faite plus de petits plaisirs que de grands, je vous propose à l’occasion de ces fêtes de fin d’année, de porter une attention particulière sur vos intentions. Une intention est ce qui nous anime lorsque nous voulons, ou ne voulons pas quelque chose. Nous devons avoir une « intention juste, pure, saine ou pleine d’amour ». Choisissez l’adjectif qui vous convient le mieux. Rappelez-vous de cette question qui était posée aux prétendants des jeunes filles, il y a quelques décennies : « Quelles sont vos intentions jeune homme ? » Une fois que nous avons soigné nos intentions, choisissons d’être attentifs, car les cadeaux sont partout, si nous savons les voir.

Savons-nous soigner nos intentions ? Sommes-nous prêts à être émerveillés lors de coïncidences toutes simples ? Savons-nous recevoir et offrir des cadeaux ? Avez-vous déjà vécu une situation similaire ? Comment avez-vous réagi ? Notre attitude fait la différence, des outils peuvent y aider. Vous pouvez partager en commentaire votre histoire similaire qui s’est terminée d’une agréable façon ainsi que vos outils !
Merci de votre présence à bord, je vous retrouve en Janvier 2017 et vous souhaite à tous d’être émerveillés durant ces fêtes de fin d’année. Sachons garder confiance et nous réenchanter à travers toutes ces petites choses du quotidien. Au-delà des solutions à trouver, la Vie est magnifique. À bientôt pour notre prochain voyage. Magic life !

Vous souhaitez

– partager dans cette chronique, une problématique que vous avez transformée en réussite ?
– connaître mon regard sur une situation que vous souhaiteriez transformer en réussite ? Envoyez-moi un mail à rdereussite@girlykreyol.fr, vous serez peut-être publié(e).
– vous offrir des outils pour créer votre projet de vie sur mesure : UNE VIE QUI VOUS RESSEMBLE. Achetez mon ouvrage " Réussir sa Vie au quotidien " ? A la librairie Antillaise, Chez l'éditeur Edilivre, sur tous les sites libraires et chez votre libraire préféré en lui demandant de le commander pour vous s'il ne l'a pas déjà fait.
Ma page Facebook






Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF







cookieassistant.com