Connectez-vous S'inscrire

J’aime mon célibat !


Par | Le 1 Novembre 2014 | 0 commentaire(s)




© Giulio_Fornasar - Fotolia.com
© Giulio_Fornasar - Fotolia.com
« Mieux vaut être seule que mal accompagnée »... Ou bien pas accompagnée du tout.
Plus l'âge monte, plus mes copines se casent et ne cessent de me poser la question fatidique : "Et toi, tu en es où ?" Eh bien, j'en suis toujours au même point "célibataire et heureuse".

En 2014, le célibataire n'est plus l'être malheureux et désespéré des comédies romantiques. À vrai dire, le célibat pourrait ressembler à un choix de vie. Celui de vivre à ma façon, de me fréquenter et de m'épanouir, seule et à mon rythme.

I'm free like a bird. Être célibataire, présente une série non-négligeable d'avantages :
- Je peux m'épiler quand je veux
- Je profite pleinement de ma liberté sexuelle
- Je regarde la télé à l'heure qui me chante
- Je peux programmer mes soirées cocktails quand bon me semble
- Je succombe à des crises de shopping même quand je suis déjà à découvert
- Et surtout, je suis libre comme l'air ! (Free like a bird, Woman !)
À l'instar de Carrie de Sex & The City, je me réalise et me focalise sur moi, sans devenir le nombril du monde pour autant. Exit les Bridget Jones, je suis une célibataire heureuse qui profite de l'amour sous toutes ses formes : famille, amitié, sex friends, etc.

La vie à deux = happiness ?
Primo, être en couple, c'est chouette. Secondo, j'ai fait le choix d'être seule et je le vis bien. Tertio, il faut que la société arrête de me harceler avec sa quête de l'homme idéal.
Attractive WorldMeeticTinder... Ça suffit le marketing et les médias ! J'ai le droit de surfer sans me sentir en mission commando de recherche l'homme idéal.
Et puis, aujourd'hui, on est dans un « monde d'individualisme » disent les psychologues et autres spécialistes en tout genre. Alors, est-ce de l'égoïsme de se consacrer à soi ?
Comme le chante une femme - dont le nom se termine par Yoncé -, on peut jouir fièrement de sa liberté et se réaliser pleinement sans tomber dans la névrose.
Enfin, l'une des choses qui me tracasse dans ce XXIe siècle, ce sont ces mariages qui ressemblent de plus en plus à des Contrats à Durée Déterminée (cf. L'amour dure trois ans de Frédéric Beigbeder). 
Sans oublier que la clé du bonheur ne se trouve pas obligatoirement dans les yeux d'un partenaire.
 Alors je pense qu'au final, il vaut mieux juste refaire sa vie quand on est prête, et pas à tout prix.

Mesdemoiselles et Mesdames, sachez et rappelez-vous chaque jour que vous êtes unique, que vous méritez le meilleur et que vous êtes toujours à la hauteur.


Sélène Agapé
Jeune journaliste, ma curiosité maladive se marie plutôt bien avec ma passion de l’écriture. En savoir plus sur cet auteur


Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF