Connectez-vous S'inscrire

GFW 2014 réussie grâce à un investissement humain extra-ordinaire !


Par | Le 4 Octobre 2014 | 0 commentaire(s)




Il faut vraiment «beaucoup de chacun» pour qu’un évènement de cette ampleur "soit", puis satisfasse le plus grand nombre et surtout puisse laisser augurer d’une suite encore plus prometteuse. Oui, la Guyane Fashion Week, c’est bien 6 jours soutenus du moins pour ceux qui la font exister. C’est des animations diverses par leur nature et affluence, des sites différents dans le grand Cayenne (centre-ville et périphérie), du grand public et des invités d’origines diverses. Ce n’est pas une olympiade… c’est indeed un évènement-mode d’envergure et de portée internationales sur le territoire guyanais.
 
Pour cette deuxième édition, GirlyKréyòl a été partenaire-presse. Partons donc à la découverte de quelques aspects des coulisses de GFW 2014 et de la logistique globale de cet évènement qui m’ont particulièrement plus au point de les partager avec vous :
 
LA GROSSE ARTILLERIE : LA LOGISTIQUE
 
JR et sa team de choc : plusieurs mois de préparation (dès le lendemain de la clôture se prépare déjà la prochaine édition), des réunions diverses avec le staff, les prestataires, les autorités…, des contrats ajustés à signer ça et là, des procédures à respecter, des plans d’action à mettre à jour (promotion, publicité, gestion technique de chacun des sites…), des check-list à contrôler, des simulations/répétitions de scénarios pour ne laisser de la place qu’à l’impondérable… Noyau dur composé aussi de Allison et Marthe à la Communication, Boris et Taïros au voiturage des invités, etc. Le bénévolat semble avoir été le mot de ralliement : une vraie armée de volontaires, réguliers, dévoués, bosseurs… C’est à signaler car c’est rare de trouver en un même lieu autant de personnes passionnées et allant dans le même sens.

LA CLASSE DE 2ND MMV DU LYCEE MELKIOR-GARRE
Les élèves posant avec Alphadi et Vincent Mac Doom (DR)
Les élèves posant avec Alphadi et Vincent Mac Doom (DR)

Les élèves assistant les stylistes et les mannequins (DR)
Les élèves assistant les stylistes et les mannequins (DR)
Donc cette classe de seconde, Métiers de la Mode et du Vêtement est escortée par leur prof en Génie Industriel Textiles et Cuirs, Brenda DANRAJ. Après une journée de cours, les voilà aux aguets, postés dans les coulisses prêts à aider les stylistes à organiser leurs portants, vêtir les mannequins… Classe de 25 élèves dont 4 garçons. «Belle promotion» ai-je entendu - je rajouterai de têtes et de petites mains motivées qui ne demandent qu’à s’inspirer de tous ceux qui sont déjà dans la mode, des plus grands, qu’à se retrouver dans des situations réelles.

OUI… AUX MANNEQUINS-MANNEQUINS…

Le mot d’ordre est lancé, martelé à souhait : «Ici, pas d’attitude de Miss, svp». Il leur est rappelé par leurs coachs Toni, Marcel, Rubens autant que par  Vincent Mc Doom qui «veille au bon grain» qu’il s’agit pour ces filles de ne point être en représentation… mais de considérer qu’elles sont chacune là pour marketer les vêtements que chaque styliste (selon ses spécificités, son style…) leur fait porter. Elles doivent donner envie aux membres du public de vouloir porter et donc acquérir ces vêtements. Ces tenues, sont des produits. La star, c’est le vêtement qu’elles se doivent de transcender, de faire exister au mieux dans ses plis, dans ses manches, dans ses détails, dans ses courbes… sans compter les accessoires (sacs ou bijoux du créateur, le cas échéant). Sinon inutile de préciser qu’elles sont toutes belles.
Comme partout ailleurs, il y en a toujours de plus pros que d’autres, toujours certaines qui deviennent rapidement des favorites, certaines pour qui manifestement c’est un défi ou un première fois, d’autres qui n’ont pas tout à fait la taille de rêve… Je me suis laissée dire que beaucoup le font juste «localement» dirons-nous - certaines étant dans une grande agence locale et ne pensent même pas à en faire une carrière et encore moins à l’international. Ah oui, je n’ai vu aucune silhouette anorexique - et je m’en réjouis. Elles ont assuré : les très jeunes comme celles qui ont accepté de revenir sur le podium, les Guyanaises autant que les Surinamiennes, les géantes et filiformes comme les autres juste minces et peut-être bien moins élancées mais montrant tant d’allure. Casting réussi !
Répétition générale et dernières consignes (GK)
Répétition générale et dernières consignes (GK)

Les élèves du CFA Coiffure (GK)
Les élèves du CFA Coiffure (GK)
DEFI HAUTEMENT RELEVE POUR LA MISE EN BEAUTE

Défi offert à des jeunes d’un CFA de Coiffure, briefés par Aude, leur responsable. Ils se sont penchés sur chacun de ces mannequins pour leur offrir des looks différents pour chacun des 5 défilés de la semaine et s’adaptant au fait que parfois un mannequin défile pour 2 ou 3 designers de styles tout à fait différents. Et en parallèle, l’autre ilot est occupé par Céline, maquilleuse professionnelle partageant le travail de make-up avec d’autres collègues - toutes chefs d’entreprise. Belle combinaison de talents : les mannequins passent d’un ilot à l’autre, d’une main à l’autre. Aucune consigne particulière n’a été donnée pour le style de coiffure et de make-up - libre choix était laissé. Tous ces techniciens de la mise en beauté ont travaillé pour que «rien ne choque et que tout aille». Belle démonstration de travail artistique réalisé avec etc d’animation autour et de circulation dans tous les sens.
 
ET POUR ACHEVER CETTE REVUE DES TROUPES
Les coulisses, le backstage c’est aussi, disponible dans un coin, la gérante d’un pressing réputé de la place cayennaise, disponible pour assurer les dernières touches de repassage et notamment dans la plupart de cas - vue la spécificité des matières -, un repassage vapeur à la vertical.
C’est aussi une équipe de photographes dirons-nous attachés à l’évènement qui de temps en temps capturent ça et là quelques moments (sans faire poser- ce n’est pas l’endroit : ils sont juste tolérés car en fait les mannequins sont souvent à mi-chemin d’être habillées, les stylistes sont en train de se concentrer pour ne pas perdre le fil du déroulé etc.). Bravo au traiteur qui a chaque occasion a mis à dispo des plateaux-repas que j’ai trouvés plutôt de bonne tenue et bien servis : un soir, j’ai eu droit à du poulet boucané… un autre soir, à du poisson fumé… Guyane oblige. Je fus agréablement surprise que nul dans les coulisses n’ait semblé être oublié dans le comptage. Petite bouteille d’eau fraîche remise en mains propres. Et dernier point, au Jardin Botanique notamment et aussi sur d’autres sites, il faut le dire : j’ai vu un représentant de l’état (info glanée après que j’ai posé la question) superviser les installations, veiller au bon déroulement des choses, être attentif aux desiderata des invités de la GFW, très actif, portant main forte ça et là… un col blanc sur le terrain et au feu de l’action. C’est remarquable. 
 
Et pour conclure le point de ce jour, j’ai cru comprendre que le secteur de la mode en Guyane est soutenu, encouragé par les autorités… Je suppose qu’il reste tout plein de place à remplir, tout plein de choses à faire, tout plein d’autres partenaires à convaincre… Mais apprécions déjà par exemple l’implication et les perspectives d’avenir du Collège Melkior-Carré dans ce domaine. Il suffit aussi de constater l’investissement humain et bénévole que cela a généré et à côté, les nombreuses initiatives et responsabilités prises par certains en Guyane.
Déjà, bienvenue à la GFW troisième édition. Mon voeu le plus cher est que la GFW devienne une plateforme incontournable pour les jeunes stylistes-to-be de la Caraïbe (et pourquoi pas des Amériques) qu’ils continuent à émerger et viennent y démontrer que la relève est assurée, voire y titiller leurs ainés de leurs froufrous et audaces… et bien sûr que du business soit réellement fait, que des nouveaux clients accaparent les collections de ces stylistes tout autant qu’ils soient. (Prochain point sur les stylistes, bien sûr !)


Une experte de la presse avec une expérience à l’International ! En savoir plus sur cet auteur


Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Je télécharge le Mag' PDF

Installez


Les + lus

Facebook
Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF