Connectez-vous S'inscrire

Et si c'était un déficit en magnésium ? 


Par La Rédaction | Le 29 Octobre 2016 | 0 commentaire(s)


Fatigue, nervosité, spasmes de la paupière, douleurs articulaires... Il s'agit peut-être d'une carence en magnésium. Voilà 2 plans d'attaques pour garder la forme.



© WONG SZE FEI
© WONG SZE FEI
Un manque de magnésium a comme conséquences des troubles multiples sur l'organisme. Ce minéral – oligo-élément est indispensable pour le bon fonctionnent de la machine qu'est notre organisme. Les bénéfices ? C'est un puissant anti-inflammatoire, un anti-fatigue, un anti-stress qui permet de préserver l'équilibre nerveux et musculaire... La bonne dose ? 400 mg environ pour une personne en bonne santé voire 2 à 3 fois plus pour un adulte en mauvaise santé, une femme enceinte ou un enfant (nourrisson, ado).

Où trouver le magnésium ? C'est seulement la nourriture qui nous l'apporte de manière naturelle. Immédiatement disponible, on mise sur des aliments qui en sont bourrés : les céréales (avoine, maïs, blé, riz complet) ; les crustacés, coquillages (palourdes) ; les légumes secs (pois, haricot) ; les fruits à coque (noix, amande) ; les fruits et légumes (banane, avocat), à feuillages vert foncé (persil, laitue, épinard, chou) ; le chocolat (on favorise le 100% noir) sans oublier les eaux minéralisées (il y a tellement de controverses sur certaines, que GK préfère ne pas en mentionner). 
Et si c'était un déficit en magnésium ? 

En général, tous ces aliments absorbés apportent en moyenne de 200 à 250 mg, mais le taux peut diminuer, si on a : 1/ Une alimentation trop grasse, ce qui va empêcher son absorption. 2/ Une association avec le calcium, celui-ci va le freiner à son avantage. 3/ Un traitement médicamenteux par exemple un traitement hormonal. Et il sera encore moindre parce qu'il est éliminé par la sueur, les urines, les selles. Le magnésium est moins assimilé et moins stocké par l'organisme (en quantités infimes), il faudra donc renouveler son apport régulièrement pour compenser cette perte et éviter (si possible) un déséquilibre qui à la longue deviendrait chronique.

Quand on a vraiment une alimentation pauvre en magnésium, un apport insuffisant...
Le premier plan d'attaque consiste à boire régulièrement un mixte de jus légumes/fruits bien sûr ceux cités ci-dessus, de préférence frais, bio (ou idéalement avec le moins de pesticides). On passe à la centrifugeuse, le top l'extracteur et puis zut au mixeur, si on a que ça sous la main.
Le deuxième plan d'attaque, si on a du mal à se lancer dans la confection de jus ou qu'on veut faire simple, mieux vaut prendre des compléments alimentaires lors d'une cure de 2 à 3 mois ou en supplément. Cependant, il y a des bons et mauvais magnésiums pour pallier la carence. On ne s'affole pas, après discussion avec un pharmacien, il propose généralement le bon magnésium pour remédier à ce problème, de plus il tient compte des antécédents médicaux. Ça n’exclut pas d'en savoir davantage !  

Il existe trois familles de sels de magnésium : 
1/ Les sels inorganiques par exemple le chlorure de magnésium (on se rappelle des petits sachets blanc/orange chez nos grands-parents) appelé aussi Nigari (qui vient du mot japonais amer) toujours utilisé parce qu'il est bon marché et efficace pour traiter de nombreux maux, mais c'est un laxatif.
2/ Les sels organiques comme le citrate de magnésium qui est moins laxatif que le chlorure et alcalisant si on veut rétablir (en même temps) son équilibre acide-basique.
3/ Les sels liposolubles (solubles dans les graisses) comme le glycérophosphate de magnésium qui est très peu laxatif ; les formes chélatées (acides aminés) : le glycinate et bisglycinate de magnésium qui sont très plébiscités mais plus chers.
Il y en a bien d'autres... Mais pour traiter une carence, on opte pour un sel très peu laxatif pour éviter de tout éliminer. Et pour une meilleure absorption, on l'accompagne d'un facilitateur comme la vitamine B6.

En une semaine voire deux, on se sentira à nouveau émerger, c'est un coup de pouce efficace à condition de bien le choisir (attention aux autres effets indésirables des sels de magnésium, on n'hésite pas à questionner le pharmacien). Encore une fois, manger équilibré en complétant avec des jus (à teneur élevée en magnésium) est plus profitable à l'organisme de surcroît si on n'a pas de gros problèmes de santé.
Conclusion : on choisit la meilleure solution selon ses envies mais particulièrement de son état de santé.

À savoir : il est important d’éviter l’automédication pour les enfants, les femmes enceintes (qui allaitent), il est souhaitable de consulter un médecin. 




Nutrition | Minceur & Régime | Sport


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF