Est-ce si génial, le vélo ?


Par La Rédaction | Le 8 Août 2015 | 0 commentaire(s)


Tour de France, tour de Martinique, tour cycliste de la Guadeloupe, tour de Guyane. Regarder, c'est bien. S'y mettre, c'est mieux !



© WavebreakMediaMicro
© WavebreakMediaMicro
Le vélo est un moyen de locomotion qui allie la protection de l'environnement et le sport-santé. Que vous ayez 18 ans ou 50 ans, débutante ou sportive confirmée, vous pourrez vous y mettre en préparant un programme bien dosé.

Pourquoi c'est bien ?
Ça brûle la graisse – pour perdre du poids, chrono 90 minutes à vélo 1 ou 2 fois par semaine, vous devez vous entraîner longuement avec une intensité modérée. Si vous êtes dans une intensité trop élevée, il n'y aura pas de perte de graisse. L'effort doit être long et régulier. A vélo, le système cardio-vasculaire sollicite le souffle, le cœur grâce à l'endurance, et constitue donc une prévention contre les maladies cardio-vasculaires. Ça lutte contre le cholestérol mais aussi l'hypertension. Ça muscle les bras, les jambes... un fessier rebondi ? Baissez la selle. Sans oublier que ça améliore l'équilibre et les réflexes. Au final, ça fait travailler les cuisses, fessiers, abdominaux, bras et dos, le haut comme le bas, c'est complet.

Comment s'y mettre ?
Le seul petit hic, ce n'est pas donné. Vous devez vous équipez d'un vélo (minimum 250 euros pour un matériel fiable), un casque indispensable pour se protéger des chutes, des gants (protéger les mains) et une bonne paire de tennis (par contre si vous décidez de vous lancer dans la compétition ou souhaitez plus de sécurité, il vous faudra des chaussures à pédales automatiques). Pour la tenue : l'idéal est un cuissard, un boxer avec peau de chamois (si vous ne faites pas d'allergie).

Quel vélo ?
C'est à vous de choisir le vélo qui vous convient le mieux !
  • Le vélo urbain : Il est certes conçu pour un usage citadin mais on trouve maintenant des innovations du VTT dessus.
  • Le VTT (vélo tout terrain) : il est privilégié pour la compétition (des courses de cross, les hors de routes). Mais vous pouvez le choisir aussi pour du VTT-loisir, ce qui est sûr, vous pourrez maintenir une bonne forme physique.
  • Le vélo de Route dit de course : Est conseillé si vous souhaitez faire de la compétition. Intégrez un club pour la licence (valable 1 an). La licence à titre individuel est possible à moins d'avoir vraiment envie de se débrouiller seule. Être dans le club vous assure d’être accompagnée. Le cyclisme féminin est de plus en plus valorisé, il y a peut-être une cycliste de compète en sommeil en vous !?

Faites appel à un pro : demandez au conseiller technique (magasin de vélos), la taille du cadre (le vélo doit s'adapter à votre taille) et de régler la selle, le guidon à votre hauteur pour vous sentir à l'aise, sinon vous risquez des douleurs du bas du dos, des genoux, des cervicales. Il existe des selles Lady, confortables et adaptées à l'anatomie de la femme (moins de douleurs aux parties intimes).

En pratique : ne démarrez jamais trop vite, vous risquez de vous essouffler au bout de quelques mètres. Soyez en forme avant de commencer les côtes ; pour les débutantes, après 1 ou 2 mois d’entraînement.
Dernier petit conseil : Si vous êtes débutante, faites des sorties courtes de 30 minutes à 1 heure (sur un parcours sportif ou des routes à faible circulation) avant de vous lancer dans de longues distances. Au bout de 3 semaines, vous pourrez passer aux choses sérieuses, avec des sorties de 2 heures et plus.

C'est sans risque ?
Les risques en vélo, ce sont les chutes. Donc, soyez vigilante ! Vérifiez vos freins, pneus (bien gonflés), votre éclairage (si vous faites du vélo en fin d'après-midi , le soleil est vite couché, pensez au gilet de sécurité) avant de partir. Par temps de pluie, évitez les bandes blanches à cause des glissements (reportez, s'il y a mauvais temps). Ne portez pas d'oreillettes pour entendre en cas de danger. La concentration est de rigueur sur le vélo pour esquiver les collisions (voiture, piéton [laissez la priorité aux marcheurs]). N'oubliez pas la gourde d'eau pour vous hydrater. La barre énergétique (petit creux et baisse de forme) ou un fruit comme la banane.
Pas de contre-indication pour le vélo mais demandez toujours l'avis de votre médecin.

Vous n'êtes jamais monté sur un vélo ? Il n'y a pas d'âge pour apprendre. En revanche, si vous ne trouvez aucune âme charitable pour vous initier, investissez dans un vélo d'appartement !




Nutrition | Minceur & Régime | Sport