Connectez-vous S'inscrire

Enterrement de vie de jeune fille : 10 choses à faire ou à éviter


Par | Le 19 Juillet 2014 | 0 commentaire(s)




Enterrement de vie de jeune fille : 10 choses à faire ou à éviter
La saison des mariages à commencer. Les enterrements de vie de jeune fille battent donc leur plein. Un rituel crucial avant le symbolique passage de la bague aux doigts. Sans doute êtes-vous en train d’en organiser ou sûrement serez-vous le centre de l’attention de cette « EVJF » durant toute une journée ou toute une soirée… GirlyKréyòl vous donne ici quelques conseils pour que votre événement soit une réussite. 

L’enterrement de vie de jeune fille, c’est tendance ! C’est un moment essentiel pour la future mariée avant le grand jour. Bien que réservé à l’origine aux hommes, l’enterrement de vie de célibat pour les femmes a dû attendre le XXème siècle, très précisément, les années 70 pour rentrer dans les mœurs.
Ce moment, qu’il soit organisé en soirée ou en journée, signe un tournant dans la vie de la future promise. Il s’agit en gros de ses dernières heures en tant que célibataire. Il a pour objectif de mettre à l’épreuve la jeune mariée. Mais attention, mesdames, tout n’est pas permis… Cette coutume doit être une occasion agréable pour toutes les participantes ainsi que pour la future mariée bien sûr et où la bonne humeur doit régner. Car oui, les filles, il peut arriver que certaines du jour au lendemain se trouvent à détester ou à faire la tête à leurs amies avant leur mariage ; et ce, la faute à un EVJF qui à tourner au vinaigre. Alors voici quelques recommandations !
 
Ce qu’il faut faire…

1. Choisir son organisatrice

Si vous êtes la future mariée, ce conseil est pour vous. Pour que tout se passe bien le jour de votre enterrement de vie de jeune fille, vous vous devez de confier l’organisation à une de vos plus proches amies. Pourquoi ? Parce que c’est elle qui connaît sur le bout des doigts vos goûts et donc ce qui pourrait être amusant pour vous lors de votre EVJF. Votre amie doit aussi avoir des qualités d’organisatrice hors pair parce que cette dernière devra au millimètre près planifier ce qui fera de votre dernière journée ou soirée en tant que célibataire un moment mémorable. En tant qu’organisatrice, veillez à ce que la principale intéressée soit libre, disponible ce jour-là.
 
2. Une liste d’invitées au carré

Oui, l’événement doit rester une surprise pour la future épouse. En tout cas la surprise ne doit être parmi les invités ! En effet, même si vous ne dites pas un mot à votre amie sur le déroulé de Sa journée ou de Sa soirée, elle doit en revanche avoir un regard appuyé sur la liste des invitées à son enterrement de vie de jeune fille. Plus la peine de vous casser la tête à vous demander qui inviter ou par exemple si elle veut éviter une fille qui l’embête ou encore si elle veut que son amie du primaire y participe. Poser directement la question à la principale intéressée. De plus, le nombre de filles à inviter n’a pas de grande importance. Ce qu’il faut avoir à l’esprit c’est que la mariée a besoin d’être entourée de ses amies qui lui sont chères et proches. Le tout est que la bonne humeur, le rire et la complicité soient au rendez-vous ce jour-là.
 
3. S’y prendre à l’avance

L’enterrement de vie de jeune fille se fait traditionnellement la veille du mariage … sachez, que, ce n’est plus le meilleur moment pour agir ! Vous avez un mois voire deux mois pour organiser l’événement et vous vous dites que vous avez encore beaucoup de temps pour y penser. Et bien, détrompez-vous, plus tôt vous vous y prendrez et plus, vous (ainsi que la mariée), serez moins angoissée, stressée dans la planification. Déjà, vous y prendre tôt vous permettra de sonder les disponibilités de l’entourage de la promise pour qu’elles soient toutes présentes le jour J. On ne sait jamais certaines d’entre elles peuvent habiter loin. Deux semaines avant le mariage est la période idéale pour réaliser la coutume.
 
4. Miser sur l’originalité

L’EVJF est un moment qui doit être un souvenir inoubliable.
Fiez-vous donc à la personnalité de la mariée. Cela vous aidera grandement à savoir quoi organiser de plus fou, donc entend-nous bien, de pas commun, courant (en tout cas pour elle) pour cette occasion. Au lieu d’un restaurant italien ou autres, d’une sortie en boîte, d’un karaoké ; préférer plutôt une sortie sportive sympathique (saut en parachute, voile…), une soirée sex-toys, une séance photo. L’originalité peut être dans la thématique ou le lieu. Cependant, il est important de satisfaire les goûts de tout le monde et surtout de la mariée. Afin de ne froisser, ni d’humilier personne, il est essentiel de consulter tout le monde sur leurs préférences. À vous de voir. 
 
5. Se fixer un budget


C’est la question qui fâche : qui va payer ? Il est inutile de faire une énorme dépense. Tout dépendra de ce que vous aurez décidé de faire comme activités. Il faut donc consulter déjà toutes les filles conviées pour savoir si elles seront aptes à participer financièrement à cette journée ou soirée pour la mariée. De plus, il faut savoir aussi que l’heureuse élue ne paye pas sa part. Il faut alors avoir un budget prévisionnel pour elle. Le mieux est d’organiser une collecte et de réaliser un programme en fonction de l’agent rassemblé.
 
6. Le plan B

Il est incontournable voire obligatoire. Comme on dit lorsque cela arrive : « Tout problème à sa solution ». Il est rare que tout se déroule comme prévu. Et pour cela pensez à anticiper les imprévus. Dans ces cas là, le plan de secours peut vous être d’une grande utilité. Par exemple, une météo capricieuse peut vous surprendre en pleine activité extérieure. Repliez-vous à ce moment sur votre plan B pour ne pas décevoir la future mariée et pour que personne ne tombe malade avant le mariage.
 
Ce qu’il faut fuir …
 
7. Pas d’actes répréhensibles !
 
Cela peut paraître drôle mais en fait ce n’est vraiment pas le cas ! Il est important de ne pas inciter la future épouse à faire des délits punis par la loi.
Par exemple lui demander de taguer une voiture de police, se dénuder en plein public. Cela serait dommage qu’elle soit envoyée au commissariat quelques jours avant son mariage.
 
8. Boire ou conduire : il faut choisir
 
Sans doute que si vous choisissez d’organiser une soirée d’enterrement de vie de jeune fille, elle risque d’être bien arrosée…
Vous avez le droit de bien fêter mais NON  à la beuverie. N’oubliez pas de boire avec modération. Et si le groupe décide de bien abuser sur l’alcool, prévoyez un retour à la maison en taxis ou une âme charitable pour vous reconduire plutôt que de conduire.
 
9. Vulgarité : à bannir
 
Attention ! Ayez à l’esprit que votre amie qui se marie dans quelques jours est la reine de la soirée. Elle peut alors s’amuser mais avec élégance. Les animations peuvent être coquines mais pas vulgaire. Vous pouvez alors choisir de faire venir un chippendales mais il se doit de ne pas la mettre mal à l’aise. Cela doit rester sexy.
 
10. Transgresser les règles recommandées par le mari
 
Et oui mesdames, le futur époux à aussi son mot à dire. Il serait dommage que cet enterrement de vie de jeune fille pour la future mariée se finisse en règlement de compte avec son mari à son retour à la maison. Pour que tout se passe bien et éviter toute jalousie, il est important de consulter les préférences du futur marié.
 
Le petit + : On vous à confier la responsabilité pour organiser l’EVJF de votre amie mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Et vous avez peur de mal faire ? Pas de panique … Pensez à engager une wedding planner qui se chargera de tout ! 


Claudia MIMIFIR
Qui suis-je ? Un vrai cocktail exotique ! Fille des îles de Guadeloupe, le soleil me remplit de... En savoir plus sur cet auteur


Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Je télécharge le Mag' PDF

Installez


Les + lus

Facebook
Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF