Des problèmes ? Encore des problèmes ?


Un R de réussite | Le 3 Septembre 2016 | Lu 337 fois

Bienvenue à bord, « Un R de réussite » la chronique qui vous fait voyager en vous.
Le premier samedi de chaque mois, j’exposerai une anecdote problématique de mon quotidien ou du vôtre. Grâce à nos outils, nous verrons comment transformer la situation en réussite.



Des problèmes ? Encore des problèmes ?

Des problèmes ? Encore des problèmes ? ....

Je suis allongée. J’ouvre les yeux. La luminosité de la chambre me laisse à penser que mon réveil n’a pas sonné. Un rapide coup d’œil en direction de l’horloge me le confirme... Oh, je suis me suis réveillée bien plus tard que prévu ! Sortir du lit en catastrophe. Réveiller les enfants qui dorment à poings fermés. Petit déjeuner/douche/habillage en un temps record. Il me faudrait un miracle pour que tout ce petit monde arrive à l’heure. Mes merveilleux enfants jouent le jeu. Nous grimpons dans la voiture. Je démarre. La marche arrière pour sortir du garage s’accompagne d’un bruit inquiétant et inhabituel. Je descends de mon véhicule pensant que j’ai roulé sur quelque chose... Mais sur quoi ? Un des pneus à l’arrière est à plat... Complètement à plat. Me serais-je levée du mauvais pied ? Pourquoi cela m’arrive-t-il à moi ? Maintenant ? Alors que je ne suis déjà pas en avance... grrr ! En 20 ans de permis de conduire, je n’ai jamais eu à changer un pneu... Ah, mais ne vous y méprenez pas, en théorie, je sais le faire... Mais là, en pratique ce matin avec cette course contre la montre, cela me semble impossible... Téméraire, j’ouvre cependant le coffre. Tout y est : le cric, la roue de secours... Il paraît que cela ne prend que quelques minutes... Je vais y arriver... Argh... Je jette l’éponge. Je suis sur les nerfs. Mes émotions ne me permettent pas de régler seule ce problème... ...

NON !!!! Des solutions à trouver ! Encore des solutions à trouver grâce à nos partenaires de réussite !

Ressources : heureusement que nous avons nos outils. Je me reprends et je retrouve mon calme. J’appuie sur mon bouton à sourire. Si déjà, j’arrête de penser en termes de problèmes, mais que je pense plutôt en termes de solutions, je serai bien plus efficace. De toute évidence, il s’agit d’accueillir ce qui vient les mains ouvertes pour donner et recevoir. C’est la seule option. J’observe la situation. J’ai plusieurs solutions à trouver. Je me sens par avance pleine de gratitude, intimement convaincue que tout se passera bien. Je ne me suis pas levée du mauvais pied. Quel que soit le pied que je pose en premier sur le sol, je décide que c’était forcément le bon. Je décide également de considérer une à une les solutions à trouver.
Premièrement, faire en sorte que mes enfants parviennent à leur école le plus rapidement possible. Deuxièmement, changer le pneu. Troisièmement, rejoindre mon lieu de travail. Bien, là déjà, rechercher des solutions me motive bien plus que me focaliser sur les problèmes. Je ne réussirai pas à tout faire toute seule, c’est une évidence. Quand je me sens seule au monde face à des solutions à trouver, ma première réaction est de soigner mes intentions et de contacter des partenaires, des personnes ressources. Ce sont toutes ces personnes sur qui nous pouvons compter et qui peuvent compter sur nous. Soigner mes intentions, c’est adopter une démarche d’humilité pour que mes demandes soient entendues. Il n’est pas utile d’agresser les autres justes parce que nous avons un souci. Je me mets donc à faire des demandes calmement en expliquant clairement la situation.

Réussite : Il s’agit de trouver des personnes disponibles à proximité. Hop, c’est réglé pour les enfants. Ils seront à l’école à l’heure. Première solution trouvée. Concernant le pneu à plat... Hum, comment dire..., non décidément, il me faut l’aide d’un partenaire de réussite pour le changer... Ne vous moquez pas... Je ne me sens pas de passer aux travaux pratiques là tout de suite. C’est à ce moment précis que je me souviens qu’il y a un mécanicien non loin de mon domicile. Je marche jusqu’à son garage. Il me répond qu’il veut bien changer mon pneu plus tard. Dans l’immédiat, il n’est pas disponible.
Bon, une visualisation positive de la situation me dit que la solution pour le pneu est trouvée et qu’elle se manifestera bientôt. La troisième solution arrive bien vite, je me ferai déposer sur mon lieu de travail. À mesure que les solutions apparaissent, je constate que mon émotion vive du matin, cet agacement du réveil tardif a disparu. Je suis joyeuse, j’ai pris le temps de régler tous ces problèmes... Oups, de trouver toutes ces solutions sans empressement et de façon consciente. J’aime le fait que toutes ces personnes aient gentiment répondu à mes demandes. Il est agréable de ressentir cette entraide, ce partenariat solidaire. En rentrant du travail, je retrouve ma voiture bien équilibrée sur ses 4 pneus bien gonflés. Je vais voir le mécanicien pour savoir combien je lui dois. Il me répond : « Non, rien, Madame, c’est gratuit ».

La pensée constructive amène-t-elle apaisement et solutions ? Avez-vous déjà vécu une situation similaire ? Comment avez-vous réagi ? Notre attitude fait la différence, des outils peuvent y aider. Vous pouvez partager en commentaire votre histoire similaire qui s’est terminée d’une agréable façon ainsi que vos outils !

Merci de votre présence à bord, à bientôt pour notre prochain voyage. Je vous souhaite un beau aujourd’hui. Magic life !

Vous souhaitez

– partager dans cette chronique, une problématique que vous avez transformée en réussite ?
– connaître mon regard sur une situation que vous souhaiteriez transformer en réussite ?
Envoyez-moi un mail à rdereussite@girlykreyol.fr, vous serez peut-être publié(e).