Connectez-vous S'inscrire

Demain, j'arrête de fumer ou pas !


Par La Rédaction | Le 12 Décembre 2015 | 0 commentaire(s)


Fumer tue ! Oula, ça commence bien ! En dépit des avertissements sur les paquets de cigarettes, rien à faire, vous avez besoin de votre taf pour diverses raisons (plaisir, détente, gestion des émotions...). On fait le point sans vous barber...



© Piotr Marcinski
© Piotr Marcinski
La fumeuse régulière (qui fume au moins une cigarette par jour) ne fume pas seulement parce qu'elle est dépendante ou à cause de l'effet anorexigène de la nicotine, cela peut être aussi d'ordre comportemental (séduction, intégration, réussite sociale... ), psychologique (anti-stress…), etc.

Le tabagisme actif (et même passif) est la première cause de mortalité en France avec 60 000 décès par an, les principales causes : les cancers (poumons, vessie…), les maladies cardiovasculaires, les maladies de l’appareil respiratoire, infections bactériennes ou virales sévères, maladie de Crohn... Le risque dépend de la consommation moyenne journalière et particulièrement l’ancienneté du tabagisme, selon l'Inpes (Institut national de prévention et d'éducation pour la santé).

LA FEMME FACE AU TABAGISME

Pour une fois que les statistiques n'étaient pas à notre désavantage, aujourd’hui les femmes sont de plus en plus nombreuses à fumer, et rattrapent presque les hommes. Mais le tabac perturbe le système hormonal (toujours nos hormones) : règles douloureuses, irrégulières, avancement de l'âge de la ménopause [2 à 3 ans]... 
Et d'après l'Inpes : « La consommation de tabac augmente les risques d’ostéoporose, du cancer du col utérin, et son association à la prise de contraceptifs oraux représente un danger pour le système cérébrovasculaire. Avec le risque de diminuer la fertilité et d’augmenter le nombre de grossesses extra-utérines. Par ailleurs, la consommation de tabac chez la femme enceinte (son entourage qui fume) comporte des risques spécifiques : un poids de naissance moyen plus faible du bébé, une probabilité augmentée de mort subite du nourrisson… », par bonheur, tous ces risques sont diminués quand la future maman cesse de fumer.
C'est un fait : la femme court les mêmes risques que l'homme, mais avec des risques plus spécifiques, particulièrement avec la dangerosité du cocktail tabac + pilule.

CÔTÉ BEAUTÉ

GK vous a cité ci-dessus tous les effets néfastes sur la santé. Mais le tabac a aussi un impact sur la beauté, les 4 000 agents chimiques présents dans une seule cigarette (ammoniaque, arsenic...) jouent un rôle sur la peau (particulièrement le visage), elle devient terne – voile gris – déshydratation (réduisant l'arrivée du sang et de l'oxygène vers la peau). Apparition des rides et ridules autour des yeux et de la bouche (+ mauvaise haleine et maladies buccales), cheveux abîmés, mains jaunies... Le tabac est une catastrophe pour votre capital beauté.

LES BÉNÉFICES DE L’ARRÊT

Vous vous sauverez d'une mort prématurée (oui, c'est glauque) et particulièrement d'une mortalité liée aux maladies cardio-vasculaires et au cancer broncho-pulmonaire. « Un patient qui cesse de fumer à 40 ans augmente son espérance de vie de 7 ans, et à 50 ans, il l’améliore de 4 ans », d'après la HAS (haute autorité de santé). La pression sanguine, les pulsations du cœur, l'oxygénation des cellules redeviennent normales ; le goût et l'odorat, la circulation s’améliorent ; la respiration est plus claire, et si vous toussez, ça s’arrangera.
« Fumer me permet de me calmer, de gérer ma nervosité, explique Françiane, je sais qu’il y a des conséquences pour ma santé et j'ai décidé d’arrêter ! »

LES MÉTHODES

Fixez-vous une date, répondez au questionnaire de fagerström qui vous aidera à voir plus clair sur votre dépendance et la stratégie à adopter :

1. Des traitements libres. Si vous pensez que vous pouvez y faire face seule, votre pharmacien peut vous guider dans le choix d'un traitement nicotinique de substitution (TNS). Il est conseillé de combiner les patchs avec les formes orales (gommes, comprimés, spray…).

2. L'accompagnement. Besoin d'une aide ? Votre médecin traitant vous apportera un soutien psychologique, et si nécessaire un traitement médicamenteux (ayant comme but de soulager les symptômes de sevrage, réduire l’envie de fumer et prévenir les rechutes).

3. Les médecines douces. Elles ont le vent en poupe, vous pouvez expérimenter : 
1/L'HYPNOSE : éventuellement, la solution miracle. Laisser quelqu'un manipuler sa conscience, un sommeil éveillé, ça peut-être flippant, mais ça fonctionne, prenez simplement vos précautions (réputation, etc.). Le thérapeute posera un diagnostic et en quelques séances (thérapie brève), vous arrêterez de fumer sans effets secondaires. Ça donne envie de se laisser tenter !? 2/L'ACUPUNCTURE : elle ne fait pas un tabac comme sa copine l'hypnose, mais elle a l'avantage de traiter les symptômes du sevrage (stress, appétit). De plus, si vous êtes de nature anxieuse, le thérapeute pourra atténuer l'anxiété. Et pourquoi ne pas associer les deux thérapies ?

Selon la HAS (haute autorité de santé), 97 % des fumeurs n’arrivent pas à arrêter sans aide, donc si vous ressentez le besoin d'être motivée, n’hésitez pas à vous faire accompagner. Elle recommande de ne pas remplacer la cigarette par la cigarette électronique pour s'aider à arrêter de fumer.

Bonus : L’Assurance-maladie prend en charge (consultez votre médecin) les traitements par substituts nicotiniques inscrits sur la liste (patch, gomme, pastille, inhalateur, etc.) et sont remboursables à hauteur de 50€ et 150€/an pour les femmes enceintes et les jeunes âgés de 20 à 25 ans.

q1_fagerstrom.pdf Q1_Fagerstrom.pdf  (546.38 Ko)


CE QU'IL FAUT RETENIR
Pour réussir votre sevrage, choisissez votre date d’arrêt après l'ovulation (phase lutéale – les taux d’œstrogène et de progestérone sont à leur plus haut niveau). Le cycle menstruel a des effets sur l’envie de fumer. Adrianna Mendrek, professeur et chercheuse au CRIUSMM (Centre de Recherche de l’Institut Universitaire en Santé Mentale de Montréal) confirme : « Nos données révèlent que l’envie irrépressible de fumer est plus forte au début de la phase folliculaire, soit après les menstruations. Une diminution hormonale de l’œstrogène et de la progestérone accroît le syndrome de manque et l’activité des circuits neuronaux associés au désir incontrôlable de fumer ».

PRISE DE POIDS

La peur constante de presque toutes les femmes, c'est le poids. Avec l'arrêt du tabac, vous pouvez prendre du poids. Pourquoi ? La nicotine agit comme un coupe-faim, augmente les dépenses énergétiques, ralentit le stockage des graisses et garde la fumeuse en dessous de son poids naturel. Donc sans elle, vous pourriez prendre des kilos. Bon ! Toutes les ex-fumeuses ne reprennent pas forcement du poids, par dessus-tout si vous pratiquez une activité physique régulière
Et aussi : il arrive qu'on compense avec des aliments plaisirs ou une autre substance comme l'alcool, alors soyez vigilante.

TENIR BON

Comment ne pas rechuter ? Motivation, motivation, vous devez être déterminée !
Étapes : intention (penser), décision (élaborer une stratégie), action (engagement).
Les situations de risques peuvent se présenter :
  • Réflexe de la pause café-clope
  • En soirée, un(e) ami(e) vous propose une clope
  • Une contrariété, vos émotions sont mises à rude épreuve
  • Un coup de blues, du stress, etc.
Et hop, vous dégainez (plus vite que votre ombre) une cigarette pour une bouffée, au point de multiplier les bouffées pour avoir cette sensation de sérénité, contentement... La nicotine déclenche la dopamine qui elle libère ce message chimique de bien-être. Ce plaisir aussi fugace soit-il peut vous faire chuter, apprenez à vivre au jour le jour sans cigarette, en étant dans l'instant présent, un pied devant l'autre sans stress.

Après l’arrêt, vous ferez partie du club des ex-fumeuses qui profitent de la vie à pleins poumons ! Il n'est jamais trop tard pour arrêter, ayez confiance en votre choix.
Confidence pour confidence : la rédactrice de cet article ne souhaite pas dire à personne ce qui est bon pour elle, dans la mesure où elle n'est pas fumeuse et qu'elle n'a pas conscience des efforts et des obstacles à franchir pour arrêter le tabac.




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Je télécharge le Mag' PDF

Installez



Facebook
Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF