Connectez-vous S'inscrire

Cheveux : Vive la couleur végétale !


Par La Rédaction | Le 5 Septembre 2015 | 0 commentaire(s)




© terryleewhite
© terryleewhite

Vous souhaitez sublimer votre crinière sans les abîmer... La couleur végétale-naturelle est une bonne option. Pourquoi ?

Différence entre la coloration chimique et végétale ?
La coloration chimique existe en 3 types : la permanente, la semi permanente et la temporaire :
  • La permanente pénètre dans les écailles du cheveu grâce à l’oxydation (ammoniaque + eau oxygénée), on trouvera la décoloration dès qu'on souhaite un changement permanent (plus de 2 tons de sa base).
  • La semi-permanente (ton sur ton) qui se dépose sur les écailles du cheveu et finira par se délaver.
  • La temporaire (fugace) qui s’éliminera en quelques shampoings et qui est moins agressive que les deux premières.
La coloration chimique (permanente ou semi-permanente) est agressive, le cheveu perd sa structure à long terme ce qui le rend cassant, rêche, avec plus de difficulté au coiffage – un aspect de paille au fur et à mesure. Il est primordial de l'entretenir avec des soins réguliers (ça peut coûter cher).

La coloration végétale est sans substances toxiques (ammoniaques, oxydants). Elle est dans la catégorie du soin colorant. Elle enrobe le cheveu en créant une gaine protectrice ce qui lui donne une brillance à tomber et la sublime. Améliore la résistance, augmente le volume, résiste aux effets négatifs (pollution, stress...), rehausse la couleur existante. Même s'il faut se l'avouer, elle dure moins longtemps et vous pouvez passer à côté de l'effet voulu. Il existe différentes poudres végétales (pigments naturels) : le henné, le curcuma, la garance, le brou de noix. Elle respecte les cheveux, le cuir chevelu et n'a aucun impact sur l’environnement (en rejoignant les eaux usées).

Couleur maison ou salon de coiffure ?
Il n'y a pas beaucoup de salons qui proposent le 100 % naturel. Ils utilisent maintenant des couleurs chimiques douces, en remplaçant l'ammoniaque par l’éthanolamine (moins agressive et irritante) associée avec une huile. Cependant, certains commencent à se spécialiser. Il est clair que pour un meilleur résultat, il est préférable de solliciter un professionnel (coloriste) qui personnalisera votre coloration selon la nature de votre cheveu surtout si vous avez déjà le cheveu coloré. Le temps de pose (sous la chaleur du casque) est plus long que la coloration chimique. Le hic : à la maison, vous n'aurez pas forcement la couleur espérée !

Comment avoir une couleur correcte même à la maison ?
En achetant un kit de coloration végétale, la question à 100 euros : comment la couleur achetée en supermarché va prendre ? Alors si c'est pour couvrir (un peu) les cheveux blancs, avoir des reflets ou entretenir sa colo, pas de soucis. Mais c'est plus délicat pour une nouvelle couleur, ou si on a énormément de cheveux blancs. Et impossible pour l'éclaircissement.
Conseil : lavez vos cheveux avec un shampoing à base d'ortie, faites un masque d'argile. Appliquez votre pâte + 1 c.à.c d'huile d'amande (préparation en kit ou maison) sur vos cheveux secs. Laissez poser 3 à 4 heures. Rincez, utilisez un après-shampoing pour coloration végétale. Attendez 3 jours après pour faire à nouveau un shampoing.
Conseils : Respectez scrupuleusement le mode d’emploi et les recommandations figurant sur les notices et portez des gants. Certaines femmes peuvent avoir quelques réactions de type eczéma avec le henné.

Vous avez les cheveux défrisés et pensez les couper pour revenir au naturel, ensuite faire une couleur ?
Faites un masque d’argile pendant deux mois (1 fois, tous les 15 jours) pour nettoyer et enlever toutes traces chimiques. Choisissez bien votre couleur, avec le temps, la couleur végétale s'estompe mais ne disparaît jamais totalement.

Vous avez les cheveux défrisés et souhaitez une coloration végétale ?
Il est fortement conseillé de ne pas utiliser une coloration végétale sauf pour le henné, sans sel métallique, compatible avec les cheveux défrisés.

Vous voulez tenter une couleur naturelle et revenir par la suite aux chimiques ?
Il est préférable d’éviter. Même plusieurs mois après, la couleur chimique aura du mal à prendre et être identique à la teinte souhaitée. Optez pour la formule chimique douce.

Si vous recherchez un changement de tête radical, une couleur particulière, la coloration naturelle ne fera pas l’affaire. Sans chimie, impossible de transformer le cheveu.




Beauté Interview | Cheveux | Manucure | Maquillage


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF