Connectez-vous S'inscrire

Cécilia DANINTHE : La journée de la femme


Par La Rédaction | Le 28 Février 2012 | Lu 982 fois

La journée de la Femme vue par une Danseuse Professionnelle !


Cécilia DANINTHE : La journée de la femme
Que représente pour vous, la Journée de La Femme ?
Pour moi la Journée de la Femme est l'occasion de rappeler, ou plutôt de célébrer toutes les luttes que les femmes ont menées (droit à l'éducation, égalité sociale...)

C'est également l'occasion de faire le point sur la situation et les droits de la femme à travers le monde afin de pouvoir continuer à aider les femmes dans certains pays où tous ces droits n'ont pas encore été acquis. Malheureusement, pour certains le côté commercial a pris le dessus sur le haut caractère revendicatif de cette journée du 8 mars.

Que pensez-vous de la situation de la Femme dans la société d’aujourd’hui ?
Je pense que de manière générale la condition des femmes dans monde s'est améliorée au fil des années car elles ont des droits et une certaine liberté dans un grand nombre de pays. Malheureusement dans certains pays les femmes n'ont pas accès à l'éducation ou à la santé et vivent encore sous le diktat des hommes. Elles subissent violences, viols, humiliations, mariages forcés, excisions, trafics de femmes... au nom des différences supposées entre les sexes. Partout dans le monde on observe encore trop de femmes victimes de violences conjugales, d'intimidations ou bien de discriminations par rapport à la rémunération ou aux tâches domestiques. De plus, je trouve que l'image de la femme, diffusée par de grands médias en transmet une représentation dévalorisante. Trop de femmes dénudées, trop de jeunes filles se parlant entre elles de façon vulgaire et inappropriée...

Quel message, feriez-vous passer à la Femme noire surtout des Antilles-Guyane ?
Je dirai à mes Sœurs d'être fières de leur culture, de leur patrimoine et de leurs valeurs. De toujours marcher la tête haute et d'avoir de l'amour et du respect pour elles-même. D'aller de l'avant, renverser les barrières et de réaliser leurs rêves.


En conclusion ?
En tant que danseuse Guadeloupéenne, je "transporte" à chaque instant avec moi et particulièrement sur chaque scène, dans chacun de mes spectacles, ma culture, mon éducation et les valeurs qui m'ont été apprises, surtout depuis mon installation à New-York. A travers la danse que j'enseigne aussi, j'instille ce même discours à mes élèves, non seulement sur le plan physique et artistique, mais aussi sur la vie. Je leur parle comme à mes propres enfants, en leur apprenant les notions de travail et de respect. En outre, dans le but de poursuivre cette action pédagogique, j'ai récemment intégré une association qui apporte l'art dans les milieux pauvres et défavorisés et je travaille avec de nombreux jeunes en insistant avec eux sur leur instruction, leurs buts dans la vie, leurs rêves...
Je leur pose très souvent les questions suivantes : Qu'est-ce vous aimeriez que l'on dise de vous ? Quelle impression voulez-vous laisser sur quelqu'un qui vous rencontre ?





Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF