Connectez-vous S'inscrire

Ayurveda, une médecine indienne au chevet de l’Alzheimer


Par | Le 25 Juin 2016 | 4 commentaire(s)


La maladie d’Alzheimer est une pathologie qui touche 900 000 personnes en France. On estime à 6 000 le nombre de malades en Guadeloupe et à 7 000 cas en Martinique d’après l’étude épidémiologique PAQUID initiée en 1988. À l’heure actuelle, il n’existe aucun traitement curatif pour soigner cette pathologie du cerveau en pleine expansion. Toutefois, cette maladie n’est p.a.s une f.a.t.a.l.i.t.é ! C’est en tout cas le credo de la Psychologue, spécialiste du vieillissement cérébral Mina Ananda YENKAMALA, qui nous explique dans son livre « Programme Ayurvéda, pour vivre longtemps et en bonne santé » que nous pouvons réduire sensiblement les risques de développer la maladie d’Alzheimer en adoptant les « bons » comportements.



© Gabriele Rohde
© Gabriele Rohde
Alimentation saine, pratique du sport, stimulation du cerveau, bienfaits de certaines plantes médicinales… Le programme Ayurvédique, à savoir la médecine naturelle indienne met en relation divers soins nécessaires à toutes personnes pour vivre longtemps et en bonne santé. Mina Ananda YENKAMALA, Psychologue spécialiste du vieillissement cérébral et Éducatrice de santé en Ayurveda préconise de suivre ces quelques conseils qui pourraient nettement réduire les risques d’attraper la maladie.

1 - Une alimentation à votre mesure

L’alimentation joue un rôle important en Ayurveda. Un régime ayurvédique est une alimentation adaptée à la constitution et à la situation particulière de chaque personne. Il s’agit d’évaluer la condition d’un individu et de l’exprimer en terme de doshas, ce qui permet ensuite de déterminer quel type de repas, quelles saveurs, quelles quantités, seront les plus appropriés pour conserver ou rétablir sa santé. En clair, en observant nos sensations, nous sommes les mieux placés pour déterminer ce qui est bon pour nous et ce que nous devons éviter. Il n’y a pas d’interdit au sens strict du terme, il s’agit juste de comprendre et de ressentir les effets des substances sur notre santé et de doser leur consommation judicieusement.

Comprendre les 3 doshas

Selon le concept d’Ayurvéda, tout l’univers se compose de cinq éléments : Terre, Eau, Air, Feu et Espace (Éther). Leur interaction donne forme à la Nature (macrocosmos). Dans l’être humain, en tant que microcosme, l’interaction se révèle sous trois types de constitution nommés Doshas : Vata, Pitta, Kapha. Chacun de nous a sa propre nature innée de doshas, mais leur importance peut varier selon l’âge, les saisons où les aléas de la vie. Selon le point de vue d’Ayurveda, le déséquilibre des doshas d’une personne est responsable des maladies. En rétablissant cet équilibre, on peut guérir les maladies.

2 - Créez un environnement positif et favoriser la digestion

Si l’alimentation est l’un des piliers ayurvédiques, le cadre dans lequel vous mangez est tout aussi important que ce que vous mangez. Eh oui. Mieux vaut manger son repas, quel qu’il soit, dans un lieu calme et apaisé que de manger des mets respectant toutes les règles ayurvédiques dans un lieu bruyant, enfumé ou mal fréquenté. Plus généralement, bien manger selon l’Ayurveda, c’est manger de la nourriture adaptée à votre constitution, dans les bonnes proportions, au bon moment, au bon endroit, en bonne compagnie et dans un bon état d’esprit. Évitez par exemple de manger debout, sur un coin de votre bureau, devant la télévision. Pareil, si vous êtes triste ou énervé.


Nasra ANASSI TARACONAT
Journaliste passionnée par la famille, la santé... « Ecrire, Communiquer, Partager, c’est être... En savoir plus sur cet auteur


Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF