Connectez-vous S'inscrire

Attention à l'orthorexie !


Par La Rédaction | Le 8 Octobre 2016 | 0 commentaire(s)


Plus de gluten, de lactose, de viande... Plus de plats préparés, de produits transformés... Plus de graisses, de sucres, de sel... C'est vrai qu'on conseille de les limiter voire de les bannir, de privilégier une alimentation saine et équilibrée pour régler des maux et/ou être en meilleure santé, mais qu'en est-il lorsque cela tourne à l'obsession maladive ?



© Andrey Popov
© Andrey Popov
L'obsession est aussi dans l'assiette, même pour le manger sain. Difficile à croire quand on pense qu'il est valorisé et même recommandé de manger sain parce que c'est bon pour la santé. Depuis 1997, le docteur Steven Bratman alerte sur l’obsession qui peut toucher celui qui mange des aliments sains. GK qui pensait bien faire en rabâchant les bienfaits d'une assiette saine... Certes, adopter une hygiène alimentaire n'est pas un problème, mais on aura compris qu'il faut cependant nuancer. Le Dr Bratman le précise, il y a rien d'obsessionnel à être branché végétarisme, végétalisme, d'adopter une alimentation saine qu'elle soit extrême, loufoque, d'être adepte aux régimes... Mais quand on en devient obnubilée et que la recherche d'une alimentation saine devient malsaine, c'est là qu'on peut parler d'orthorexie.

Qu'est-ce que c'est l'orthorexie ?
Le mot est tiré du grec « orthos » qui signifie « droit » ou « correcte » et le parallèle avec l'anorexie mentale. Selon la définition du Larousse, c'est un : « Trouble qui pousse une personne à s'attacher de manière obsessionnelle à la qualité des aliments qu'elle absorbe ». L'orthorexique (personne atteinte du trouble) a un problème avec tout aliment n'étant pas d'une qualité irréprochable.

S'il est vrai que les femmes ont toujours fait attention à ce qu'elles mangent à cause de leur poids, aujourd’hui avec tous les scandales alimentaires, les maladies, elles s'intéressent davantage à ce qu'elles ont dans leur assiette. Être soucieuse au point de contrôler tout ce que nous mangeons n'est pas néfaste, mais quand cela devient pathologique avec des troubles psychiques, des conséquences sur la vie quotidienne (isolement social), des dommages physiques... là il y a un souci, cela devient un trouble alimentaire.

On peut repérer les signes :
- Une restriction alimentaire (malnutrition), une transgression des règles alimentaires.
- Un nettoyage très sévère et fréquent, par exemple en détoxifiant. 
- Une préoccupation mentale pour gérer au mieux les pratiques alimentaires (planification des courses stricte, préparation, consommation) avec un comportement compulsif, obsessionnel...
- Une altération de la vie sociale. 
- Une perte du plaisir de manger parce que l'alimentation est considérée comme seule vectrice de santé. 
- Un dégoût, voire de la détresse à la vue d'aliments non-permis. 
- Une foi inébranlable, sans changement d'opinion que certains aliments peuvent prévenir ou guérir les maladies ou affecter le bien-être quotidien, de surcroît la croyance persistante malgré les pratiques alimentaires qui favorisent la malnutrition, en dépit des preuves même médicales.
- Distorsion du sens « d'impureté » physique plutôt que de poids.

Si les états dépassent la limite du raisonnable, il est préférable de : 1/ Ne pas contrôler chaque repas et surtout de prendre plaisir à manger. 2/ Apprécier ce qu'on mange sans culpabiliser. 3/ Ne pas penser en termes d'aliments permis ou interdits. 4/ Sélectionner ce dont le corps a besoin sans être à l’affût des nutriments (vitamines, minéraux, protéines...). 5/ Inviter la famille, les amis à manger ; ne pas craindre d'aller aux fêtes, restos... 6/ Ne pas donner à la nourriture une trop grande place dans sa vie.

Les chiffres ne sont pas parlants, mais le nombre de personnes atteintes augmente de plus en plus. Cependant, le terme « orthorexie » a tendance à évoluer, de nouvelles formes, de nombreuses variantes ont vu le jour, par exemple il peut être intégré la même motivation pour l'alimentation à la pratique d'exercices physiques. Au final, il est important de ne pas vivre dans un état d’hyper-vigilance, de sur-attention et de penser en termes d'équilibre, de souplesse...




Nutrition | Minceur & Régime | Sport


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF