Connectez-vous S'inscrire

10 trucs à savoir sur l’hygiène intime


Par La Rédaction | Le 27 Août 2016 | 0 commentaire(s)


Des règles simples qui peuvent éviter que ça démange, ça irrite, ça brûle... Au point de créer des petits soucis gynécos... On fait le point !



© Alexander Oshvintsev
© Alexander Oshvintsev

1. Se laver toujours les mains avant de toucher son sexe.

2. Privilégier un pain ou des produits surgras et même une huile lavante. Le savon de Marseille est intéressant, mais à éviter si on souffre de vulvite (risque d'irritation). À bannir un savon ou gel au pH acide qui peuvent provoquer des mycoses (particulièrement pour les femmes sensibles).

3. La toilette intime de la vulve à faire avec la main (exit le gant, fleur de douche, des nids à bactéries), il ne faut surtout pas introduire les doigts ou un produit dans le vagin et avoir une hygiène excessive, car cela peut causer des brûlures et un inconfort (trop de décapage fragilise l'équilibre et détruit la flore vaginale protectrice). Après une toilette du vagin par jour, on limite l'utilisation du savon pour les autres douches, certains gynécos conseillent de se laver qu'à l'eau claire.

4. Pour prévenir les affections, on se lave d'avant en arrière (même après la selle, on s'essuie de cette manière pour éviter de ramener des germes vers le vagin) et on sèche les parties génitales avec soin, les mycoses adorent l'humidité (la serviette de toilette se change tous les 2 à 3 jours).

5. Bien aussi de changer de culotte tous les jours. Pendant les règles, plusieurs fois dans la journée la serviette hygiénique et le tampon (max 4 heures). Des pertes blanches ? On opte pour le protège-slip pour une culotte sèche, par contre il est à changer régulièrement pour éviter la macération.

6. Après le sport, on ne garde pas les sous-vêtements, on se lave pour éviter la miction, ainsi que pour le maillot de bain mouillé, le chlore de l'eau de la piscine cause des irritations.

7. Lors des rapports sexuels, on évite d'alterner pénétration vaginale et anale, car les germes de l'anus ne font pas bon ménage avec le vagin. Il y a divergence pour la toilette après chaque rapport (nombreux gynécos sont pour pas forcément tout de suite), par contre il est important d'uriner systématiquement et le plus tôt pour éviter que les bactéries remontent vers l'uretère (conduit qui transporte l'urine vers la vessie).

8. Utiliser une lessive verte occasionne moins d'allergies que certaines bourrées de substances chimiques. Autre astuce, on met dans le bac à rinçage un quart de verre de bicarbonate à la place d'un adoucissant. Tant qu'à faire lavez vos sous-vêtements à 40 ou 60 degrés (sauf contre-indication : la soie, la dentelle).

9. Il est important d'apprendre à sa fille à bien se laver (avec un pain surgras). L'utilisation du doigt pour nettoyer la région vulvaire (lèvres, clitoris), et la main pour les parties externes. Comment bien s’essuyer pour éviter que le papier toilette ne reste accroché, car c'est ce qui cause des picotements, des démangeaisons, des irritations, parce que les vulvites sont très fréquentes chez les petites filles.

10. L'hygiène intime concerne aussi l’homme : il se lave l'entrejambe tous les jours, eau + savon doux (les produits utilisés pour l’hygiène intime de la femme sont adaptés à l'homme) particulièrement le prépuce en décalottant. À savoir pour apprendre à son fils. Il s'essuie bien sans frotter trop fort ainsi que toute la partie pileuse qu'elle soit épilée ou pas.

Une bonne hygiène peut limiter les affections bénignes. Eh oui, toutes les femmes ne sont pas égales face aux problèmes gynécologiques, si certaines n'en auront presque jamais d'autres en souffriront régulièrement.




Santé | Paroles de femmes | J'aime ça | Mariage | Love&Sex | Mode | Interview | Beauté | Bien-être | Forme | Cuisine | Kaz Pratique | Famille | Société | Hors-Séries | Top Musique | Travail


Retrouvez votre webzine
sur l'APPLI Google Play
Téléchargez le Hors Série
Magazine PDF